Navigation – Plan du site
1997

Nîmes – Rue des Chassaintes

Responsable(s) des opérations : Marie-Laure Hervé
Notice rédigée par : Marie-Laure Hervé

Entrées d’index

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1997 (SU)
Inventeur(s) : Hervé Marie-Laure (AFAN)

1Plan général des opérations intra muros de Nîmes (Fig. n°4 : En noir, les principales fouilles réalisées entre 1965 et 1990 à l’intérieur de la ville du Haut-Empire, associées à quelques grands repères topographiques).

2Cette évaluation archéologique a été menée en préalable à la construction d’un immeuble résidentiel au 2-6, rue des Chassaintes (DV-56), dans un quartier où la présence de vestiges de riches maisons urbaines a été plusieurs fois signalée. Le décapage d’une zone d’une centaine de mètres carrés, ainsi que la réalisation de deux sondages ponctuels, ont permis de se faire une idée générale de l’occupation [ (Fig. n°1 : Plan général des vestiges reconnus rue des Chassaintes), (Fig. n°2 : Rue des Chassaintes. Plan de détail du secteur 1) et (Fig. n°3 : Rue des Chassaintes. Plan de détail du secteur 2)]. Les informations restent toutefois lacunaires : à l’issue du diagnostic, l’aménageur a en effet choisi d’abandonner son projet initial de parking souterrain et de fonder le bâtiment sur dalle flottante, préservant ainsi les vestiges sous-jacents.

3Les niveaux les plus anciens n’ont été reconnus que dans deux sondages de 1 m2 et correspondent à une possible rue empierrée, datée du courant du Ier s. av. J.-C., dont l’orientation exacte n’a pu être définie.

4Cet axe est ensuite occulté par des habitations, dont l’évolution n’a été que partiellement reconnue. Un sol de terre battue, observé dans un sondage, est ainsi daté du courant du Ier s. av. J.-C. Une portion de sol en terrazzo à décor de tesselles paraît indiquer un second état, non précisément daté. Les niveaux supérieurs ont livré des vestiges de murs et de petits égouts secondaires et, surtout, une vaste pièce (plus de 40 m2) à mosaïque blanche. Cet espace est doté d’un bassin, dont les bords sont soulignés par des placages de marbre et par une frise de mosaïque polychrome, avec décor de plantes aquatiques et de canards. Il est également équipé d’un regard soigneusement aménagé qui donne accès à deux canalisations souterraines perpendiculaires. Ces éléments sont à dater entre le Ier s. apr. J.-C. et le IIIe s. apr. J.-C. Enfin, un four domestique ainsi qu’un lambeau de mosaïque paraissent matérialiser une occupation plus tardive. Avant la construction de l’immeuble, une petite intervention, réalisée par P. Chevillot (géomorphologue, AFAN), a permis d’examiner les sédiments postérieurs au Haut-Empire. Parmi ceux-ci, il faut noter la présence de colluvions, pouvant atteindre localement 1 m d’épaisseur, qui ont apparemment commencé à se déposer dès l’abandon définitif de l’habitat, vers la seconde moitié du Ve s. apr. J.-C.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général des vestiges reconnus rue des Chassaintes

Fig. n°1 : Plan général des vestiges reconnus rue des Chassaintes

Auteur(s) : Hervé, Marie-Laure. Crédits : ADLFI - Hervé Marie-Laure (2004)

Fig. n°2 : Rue des Chassaintes. Plan de détail du secteur 1

Fig. n°2 : Rue des Chassaintes. Plan de détail du secteur 1

Auteur(s) : Hervé, Marie-Laure. Crédits : ADLFI - Hervé Marie-Laure (2004)

Fig. n°3 : Rue des Chassaintes. Plan de détail du secteur 2

Fig. n°3 : Rue des Chassaintes. Plan de détail du secteur 2

Auteur(s) : Hervé, Marie-Laure. Crédits : ADLFI - Hervé Marie-Laure (2004)

Fig. n°4 : En noir, les principales fouilles réalisées entre 1965 et 1990 à l’intérieur de la ville du Haut-Empire, associées à quelques grands repères topographiques

Fig. n°4 : En noir, les principales fouilles réalisées entre 1965 et 1990 à l’intérieur de la ville du Haut-Empire, associées à quelques grands repères topographiques

Auteur(s) : Monteil, Martial. Crédits : ADLFI - Monteil, Martial (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général des vestiges reconnus rue des Chassaintes
Crédits Auteur(s) : Hervé, Marie-Laure. Crédits : ADLFI - Hervé Marie-Laure (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11863/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 146k
Titre Fig. n°2 : Rue des Chassaintes. Plan de détail du secteur 1
Crédits Auteur(s) : Hervé, Marie-Laure. Crédits : ADLFI - Hervé Marie-Laure (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11863/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Fig. n°3 : Rue des Chassaintes. Plan de détail du secteur 2
Crédits Auteur(s) : Hervé, Marie-Laure. Crédits : ADLFI - Hervé Marie-Laure (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11863/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 173k
Titre Fig. n°4 : En noir, les principales fouilles réalisées entre 1965 et 1990 à l’intérieur de la ville du Haut-Empire, associées à quelques grands repères topographiques
Crédits Auteur(s) : Monteil, Martial. Crédits : ADLFI - Monteil, Martial (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11863/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 222k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Marie-Laure Hervé, « Nîmes – Rue des Chassaintes », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Languedoc-Roussillon, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 05 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/11863

Haut de page

Responsable d'opération

Marie-Laure Hervé

AFAN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals