Navigation – Plan du site
1992

Lattes (Lattara) – Saint-Sauveur : présentation

Responsable(s) des opérations : Michel Py
Notice rédigée par : Michel Py

Entrées d’index

Nature des opérations :

Fouille programmée (FP)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1992 - 1998 (FP)
Inventeur(s) : Py Michel (CNRS)

1Les recherches programmées sur la ville protohistorique et antique de Lattara ont fait l’objet de 1992 à 1998 de sept campagnes annuelles de un à deux mois de fouille sous la direction de Michel Py, mobilisant une soixantaine de personnes. Cette opération constitue d’une part un programme international, interinstitutionnel et pluridisciplinaire, réunissant une vingtaine de chercheurs français (CNRS, ministère de la Culture, universités de Montpellier et d’Aix-en-Provence) et étrangers (musées nationaux de Catalogne, universités de Naples, de Lérida, de Barcelone, de Grenade et de Chicago), qui œuvrent dans différents domaines (histoire, archéologie, ethnographie, sciences naturelles et environnementales). Cette fouille est également le support d’un chantier-école international d’archéologie, soutenu par l’institut du Patrimoine, qui fournit chaque année un enseignement pratique, complémentaire des cursus universitaires, à une quarantaine d’étudiants provenant d’universités européennes et américaines.

2Le gisement de Lattes, découvert en 1963, est le siège de fouilles programmées depuis 1983. Les dix premières années de travaux ont nourri une première synthèse dans la revue Gallia(Py, Michel ; Garcia, Dominique. 1993.), présentant également un résumé des travaux dont le gisement avait antérieurement bénéficié. Sont exposés ici les acquis des campagnes de 1992 à 1998. Une part notable de ces recherches récentes a été d’ores et déjà été publiée dans la série Lattara, dont douze volumes thématiques sont actuellement parus, et notamment dans les volumes 7, 9 et 12 de cette série consacrés aux résultats directs des fouilles.

3De 1992 à 1998, plusieurs axes de recherche ont été développés sur le site, selon le rythme des programmes triannuels de fouille, et en coordination avec les thèmes propres aux différents chercheurs et institutions (notamment l’UMR 154 du CNRS et le centre Camille-Jullian) concernés par le projet. La majorité de ces thèmes porte sur l’évolution de l’habitat et de l’urbanisme : habitat ancien, habitat récent, voirie, fortification. D’autres touchent plus directement aux structures commerciales (zone portuaire). Mais de nombreux sujets complémentaires sont également traités par la fouille, qui en nourrit les problématiques, dans des domaines aussi divers que l’environnement, l’économie vivrière et artisanale, la culture matérielle, les mœurs domestiques et communautaires… L’ensemble des recherches et des résultats acquis dans ces différents domaines est régi par le même outil de documentation (Py, Michel et al. 1991.) à savoir le système d’information archéologique « Syslat », logiciel dorénavant publié et décrit dans un manuel de référence paru dans la série Lattara (Py, Michel. 1997.).

4Les fouilles actuellement en cours se développent sur un terrain acquis par l’État (lieu-dit Saint-Sauveur) à la fois continu et appréhendé en aire ouverte, qui concerne l’angle sud-est de l’agglomération antique (Fig. n°1 : Vue aérienne du chantier archéologique de Lattes prise du sud-est (état 1998). La flèche bleue indique l’emplacement du Centre de documentation archéologique de Lattes). Cette partie de la ville était au contact d’une part, vers l’est, avec un bras du delta du fleuve Lez aujourd’hui colmaté et d’autre part, vers le sud, avec le rivage d’un étang littoral connu dans l’Antiquité sous le nom de stagnum volcarum ou stagnum Latera qui s’est depuis retiré sur environ un kilomètre (Fig. n°2 : Vue aérienne de l’angle sud-est de la ville de Lattara dans son environnement lagunaire ; à l’horizon, le cordon littoral et la mer (photo prise du nord). ). L’aire de fouille couvre à la fin de la campagne de 1998 quelques 2,25 ha, et englobe plusieurs quartiers intra muros limités par l’enceinte préromaine, ainsi qu’au sud et à l’est plusieurs zones extra muros où sont mises au jour des structures portuaires (Fig. n°3 : Plan général de la fouille de Lattes (état 1998).). Le compte rendu des travaux suivra cet ordre, de l’intérieur de la ville vers l’extérieur, et du plus ancien vers le plus récent.

5(Bats, Michel ; Fiches, Jean-Luc ; Poupet, Pierre ; Py, Michel. 1986.), (Bats, Michel ; Chazelles, Claire-Anne de ; Fabre, Véronique et al. 1990.), (Garcia, Dominique ; Py, Michel. 1992.), (Py, Michel. 1989.), (Py, Michel. 1995.)(Py, Michel ; López, Joan. 1990.).

Haut de page

Bibliographie

Py, MichelGarcia, Dominique. 1993 : « Bilan des recherches archéologiques sur la ville portuaire de Lattara(Lattes, Hérault) », Gallia, 50, 1993, p. 2-93, 62 fig.

Py, MichelLópez, JoanBuxó i Capdevila, RamónAdroher Auroux, AndresGarcia, DominiqueWeidelt, PeterFeugère, MichelArcelin, PatriceLebeaupin, DenisRoux, Jean-ClaudeSanmarti, Enric. 1991 : Système d'enregistrement, de gestion et d'exploitation de la documentation issue des fouilles de Lattes, Lattes, Association pour la recherche archéologique en Languedoc oriental, Lattara, 4, 224 p.

Py, Michel. 1997 : SYSLAT 3.1, Système d'Information Archéologique, Manuel de référence, Lattes, Association pour la recherche archéologique en Languedoc oriental, co-édition AFAN, Lattara, 10, 384 p.

Bats, MichelFiches, Jean-LucPoupet, PierrePy, Michel. 1986 : « Dossier régional : Lattes, côté recherche », Paris, Nouvelles de l'Archéologie, 25, p. 55-81.

Bats, MichelChazelles, Claire-Anne deFabre, Véronique et al.. 1990 : « Mobilier céramique: le faciès culturel », in Michel Py (dir.) Fouilles dans la ville antique de Lattes, les îlots 1, 3 et 4-nord du quartier Saint-Sauveur, Lattes, Association pour la recherche archéologique en Languedoc oriental, Lattara, 3, p. 351-356.

Garcia, DominiquePy, Michel. 1992  : « La ville portuaire de Lattes (Hérault, France) : présentation des fouilles et des premiers résultats », Revista d'arqueologia de Ponent (Lérida), 2, p. 75-95.

Py, Michel. 1989 : « Environnement et archéologie de Lattes, esquisse d'un bilan », in Introduction à l'étude de l'environnement de Lattes antique : synthèse, Lattes, Association pour la recherche archéologique en Languedoc oriental, Lattara, 2, p. 123-134.

Py, Michel. 1995 : « Les Étrusques, les Grecs et la fondation de Lattes », in Sur les pas des Grecs en Occident, Hommages à André Nickels, Etudes Massaliètes, 4, p. 261-276.

Py, MichelLópez, Joan. 1990 : « Histoire de l'îlot 4-nord. Stratigraphie, architecture et aménagements (IIe s. avant. notre ère.-Ier s. de notre ère) », in Fouilles dans la ville antique de Lattes, les îlots 1, 3 et 4-nord du quartier Saint-Sauveur, Lattes, Association pour la recherche archéologique en Languedoc oriental, Lattara, 3, p. 211-246.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Vue aérienne du chantier archéologique de Lattes prise du sud-est (état 1998). La flèche bleue indique l’emplacement du Centre de documentation archéologique de Lattes

Fig. n°1 : Vue aérienne du chantier archéologique de Lattes prise du sud-est (état 1998). La flèche bleue indique l’emplacement du Centre de documentation archéologique de Lattes

Auteur(s) : Damelet, Loïc. Crédits : ADLFI (2004)

Fig. n°2 : Vue aérienne de l’angle sud-est de la ville de Lattara dans son environnement lagunaire ; à l’horizon, le cordon littoral et la mer (photo prise du nord).

Fig. n°2 : Vue aérienne de l’angle sud-est de la ville de Lattara dans son environnement lagunaire ; à l’horizon, le cordon littoral et la mer (photo prise du nord).

Auteur(s) : Damelet, Loïc. Crédits : ADLFI (2004)

Fig. n°3 : Plan général de la fouille de Lattes (état 1998).

Fig. n°3 : Plan général de la fouille de Lattes (état 1998).

Auteur(s) : Ufral. Crédits : ADLFI (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Vue aérienne du chantier archéologique de Lattes prise du sud-est (état 1998). La flèche bleue indique l’emplacement du Centre de documentation archéologique de Lattes
Crédits Auteur(s) : Damelet, Loïc. Crédits : ADLFI (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11929/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 225k
Titre Fig. n°2 : Vue aérienne de l’angle sud-est de la ville de Lattara dans son environnement lagunaire ; à l’horizon, le cordon littoral et la mer (photo prise du nord).
Crédits Auteur(s) : Damelet, Loïc. Crédits : ADLFI (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11929/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 218k
Titre Fig. n°3 : Plan général de la fouille de Lattes (état 1998).
Crédits Auteur(s) : Ufral. Crédits : ADLFI (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11929/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Michel Py, « Lattes (Lattara) – Saint-Sauveur : présentation », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Languedoc-Roussillon, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 15 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/11929

Haut de page

Responsable d'opération

Michel Py

CNRS

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals