Navigation – Plan du site
1995

Montpellier

Étude archéologique d'un plafond décoré d'époque classique (9 rue de la Petite-Loge)
Responsable(s) des opérations : Véronique Mathieu
Notice rédigée par : Véronique Mathieu

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge*, Temps Modernes

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique :

Date de l'opération : 1995 (SU)
Inventeur(s) : Mathieu Véronique (AFAN)

1L'immeuble faisant l'objet de la présente intervention se trouve situé au 9 rue de la Petite-Loge à Montpellier (Hérault) (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 1731). Le plafond se localise au deuxième étage de la maison, dans sa partie la plus récente. Sa mise en communication avec le bâti initial est assurée au moyen d'un escalier sur trompe probablement mis en œuvre lors de l'agrandissement de la propriété.

2En ce qui concerne la technique de relevé, nous avons procédé comme suit : après avoir établi le relevé en plan de la pièce concernée par l'opération à un niveau situé à environ un mètre du sol, nous avons repéré au fil à plomb le positionnement des poutres et des premières solives par rapport à ce plan fictif de relevé. Les autres éléments constitutifs du plafond furent ensuite repérés par rapport à ces poutres et premières solives [S3, S24, S45 ; (Fig. n°3 : Relevé d'état des lieux en plan du plafond)].

Structure du plafond

Description

3Suivant la terminologie employée dans le Vocabulaire de l'Architecture [(Pérouse de Montclos, Jean-Marie. 1972.); Pérouse de Montclos, 1972 : tome I, p. 105], nous parlerons ici de plafond à solives apparentes (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest). Il se compose de deux grosses poutres transversales, support de l'ensemble, ayant une section de 32 cm de hauteur pour environ 22 cm de largeur [ (Fig. n°3 : Relevé d'état des lieux en plan du plafond) et (Fig. n°7 : Détail du motif sur P2, du motif ondé sur la baguette moulurée n° 2, positionnement des clous, vue depuis le nord-ouest)]. Celles-ci reçoivent les solives ou « doublis » disposés en nappes légèrement rayonnantes afin de reprendre l'équerrage des murs.

4Les solives sont espacées entre elles d'une distance allant de 25 cm à 30 cm environ, ce qui paraît peu par rapport à l'usage en vigueur qui correspondrait plutôt à 40 cm ou 50 cm [(Sournia, Bernard ; Vaysettes, Jean-Louis. 1991.); Sournia, Vayssettes, 1991 : 144]. Pour le reste, et suivant ces deux auteurs, le plafond du 9 rue de la Petite-Loge semble bien être conforme à la tradition constructive de tels ouvrages. Les planches ou ais formant le plafond reçoivent un couvre-joint ou listel par en dessous et les intervalles entre les solives sont fermés par des « boujats » ou entrevous. Ceux-ci sont posés légèrement inclinés « [...] afin de permettre une meilleure vision des décors peints qui les recouvrent. » (Sournia, Vayssettes, 1991 : 144) [ (Fig. n°7 : Détail du motif sur P2, du motif ondé sur la baguette moulurée n° 2, positionnement des clous, vue depuis le nord-ouest) : coupe BB, et (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17311) : n° 14]. D'après les auteurs de l'ouvrage, Montpellier, la demeure médiévale, un tel type de plafond est connu localement dès la fin du XIIIe s. ou le début du XIVe s. et est nommé « listellat et boujettat ».

5Dans notre cas, une baguette moulurée fait office de raccord entre les entrevous et les poutres ou les murs. Elles sont au nombre de cinq [ (Fig. n°4 : Plan du plafond, liste et numérotation des poutres et solives) et (Fig. n°7 : Détail du motif sur P2, du motif ondé sur la baguette moulurée n° 2, positionnement des clous, vue depuis le nord-ouest)], la moulure n° 4 étant presque inexistante aujourd'hui. Elles sont fixées aux poutres par l'intermédiaire de clous à tête ronde disposés alternativement sous chaque solive et entre deux solives, leur écartement varient de 11 cm à 20 cm (plus précisément 17 cm, 11 cm, 20 cm, 18 cm, 20 cm et 15 cm). Ces moulures présentent un profil semblable pour la modénature générale même si, dans le détail, des différences apparaissent (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17311) : la moulure se compose donc, de haut en bas :

  • d'un quart-de-rond, d'un filet vertical,

  • d'une gorge à profil segmentaire,

  • d'un filet horizontal,

  • d'un quart-de-rond.

6Les clous situés sous les solives sont positionnés sur le filet vertical, sous le quart-de-rond haut. Les clous logés entre les solives se nichent au milieu de la gorge centrale (Fig. n°8 : Plan du plafond, repérage des sections sur solives et moulures).

7Nous avons déjà signalé la présence d'un escalier sur trompe, placé dans l'angle ouest de la pièce : le raccord entre ces deux structures (escalier et plafond) a fait l'objet d'observations de détail. Le plafond ne semble pas avoir subi de reprises lors de la création de l'escalier, mais au contraire en reprendre les lignes de force dans sa structure. En effet, au niveau des solives S45, S46, S47, on constate que les entrevous suivent la courbe formée par l'escalier. Ce qui donne à penser que le plafond lui est contemporain ou postérieur.

Les solives

8Une attention plus particulière a été portée aux solives constitutives du plafond. Disposées en nappes légèrement rayonnantes pour reprendre l'équerrage des murs de la pièce, elles supportent elles aussi une mouluration en partie basse (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17310). Le motif mouluré se compose, du haut vers le bas :

  • d'un filet horizontal,

  • d'une baguette,

  • d'un filet vertical, se trouvant de part et d'autre d'une bande en sous-face des solives.

9Là encore des divergences de détail apparaissent dans la facture des moulures, non significatives cependant, mais simplement représentatives d'un travail manuel. Au niveau de leur dimensionnement, la hauteur générale des solives tourne autour des 18 cm, avec des écarts pouvant aller de 0,2 cm à 1 cm. Certaines solives sont parfois moins hautes (par exemple, S21 ne fait que 14 cm de haut) ; elles reçoivent alors une cale en partie haute destinée à combler cette différence, moyen pour le moins rudimentaire de résoudre le problème... Pour les largeurs, deux modules types semblent se dégager : un module mince allant de 7 cm à 8 cm de large, un module large approchant les 10 cm.

10Nous avons cherché à déterminer si ces deux modules, dans leur répartition ou autrement, avaient une signification dans la structure du plancher. Cela ne paraît pas être le cas sauf peut-être dans un domaine particulier : celui des solives de récupération (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17312). Il est, en effet, apparu que certaines solives portaient la trace d'un usage antérieur à leur présence dans le plafond du 9 rue de la Petite Loge, pour fermer le vide situé entre les solives, des entrevous sont disposés suivant une légère inclinaison. Ils sont engagés dans une rainure pratiquée dans les solives. Certaines d'entre elles montrent des rainures plus anciennes, visibles au niveau de leur jonction avec les murs et les poutres (Annexes 1 : liste des solives) ; il y a deux types de rainures observées sur certaines solives : celles correspondant aux entrevous actuels et d'autres, placées à des distances variables par rapport aux précédentes (15 cm, 20 cm, 18 cm, 8 cm, 7 cm, 22 cm, 14 cm, 3 cm...) pouvant être l'indice d'une réfection ou d'un réemploi (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17313). Il arrive parfois que des entrevous actuels soient positionnés dans des rainures anciennes (S40 et S38) qui s'accompagnent en partie haute d'une encoche devant recevoir le premier listel. [ (Fig. n°7 : Détail du motif sur P2, du motif ondé sur la baguette moulurée n° 2, positionnement des clous, vue depuis le nord-ouest), coupe BB ; (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17313) au premier plan)]. Disposition que l'on ne retrouve pas dans le plancher actuel où il n'y a pas de listel à la jonction entrevous - ais (Fig. n°8 : Plan du plafond, repérage des sections sur solives et moulures). Ce type d'observation nous a permis de déterminer le nombre probable des solives de récupération : trente-huit solives sur soixante-trois dont on est sûr qu'elles le soient, ce qui n'interdit pas que d'autres ne montrant pas de traces de rainures anciennes ne puissent également provenir d'une structure antérieurement détruite.

11Il semblerait, par ailleurs, qu'il y ait une plus forte proportion de solives de récupération dans les modules plus épais. Les solives de 7 cm à 8 cm d'épaisseur ne montraient le plus souvent aucune trace d'utilisation plus ancienne. Nous n'avons cependant pas pu dégager de constante à ce niveau, tout au plus une tendance générale. Il n'a pas été possible de mettre en relation les variantes perçues au niveau du motif mouluré en partie basse des solives avec une éventuelle récupération de certaines d'entre elles. On ne doit pas perdre de vue que cette décoration moulurée a vraisemblablement dû être réalisée globalement lors de la mise en œuvre du plancher du 9 rue de la Petite-Loge et donc être appliquée aux pièces récupérées antérieurement.

12Les solives sont-elles filantes d'une travée à l'autre ou non ? Un repérage direct a été effectué sur les solives S42 et S63 à travers un entrevous cassé où a été perçu une seule solive filante sur les travées 2 et 3 (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17312). Cette même étude nous montre, en revanche, que les solives S43 et S64 ne sont pas filantes sur ces deux mêmes travées. Là non plus, il n'y a donc pas de systématisation dans le mode de construction du plancher. Nous avons alors cherché à déterminer quelles solives pouvaient être filantes ou non, à l'aide de plusieurs critères :

  • leur positionnement respectif de part et d'autre des poutres P1 et P2,

  • leurs dimensions,

  • leur état de récupération ou non.

13Les résultats, alors obtenus, donnent une série de solives qui seraient filantes du point de vue de la logique constructive, mais pour lesquelles aucun examen direct n'a été réalisé, les entrevous n'étaient, fort heureusement, pas toujours endommagés et ne permettaient donc pas d'avoir une vision directe du phénomène. Il s'avère que seules les travées 3 et 2 auraient reçu des solives filantes, la travée 1 montre un changement d'orientation des solives quasi systématique afin de rattraper l'équerrage des murs. Les dimensions des solives ne correspondent pas non plus entre elles, de part et d'autre de la poutre P1. Ainsi, nous estimons à douze le nombre des solives filantes sur les travées 2 et 3. Une observation complémentaire a été faite sur les solives que nous pensons être filantes et qui sont aussi de récupération. Les traces d'entrevous anciens, qui peuvent être vus de part et d'autre de la poutre P2 sur une même solive filante de récupération, montrent révèlent un écartement allant de 46 cm à 50 cm [47 cm, 49 cm, 46 cm, 48 cm, 49 cm, 50 cm. Annexe 1 : liste des solives et (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17312)]. Ce qui nous laisse envisager que ces solives proviennent d'un même plafond, plus ancien que celui faisant l'objet de la présente étude, supporté par des poutres plus larges que celles que nous avons aujourd'hui.

14Par ailleurs, les lignes d'entrevous anciennes ne sont pas parallèles aux lignes entrevous actuelles, et elles-mêmes non parallèles entre elles. Les inclinaisons, tant pour les entrevous anciens que pour ceux présents aujourd'hui, ne semblent pas être toujours identiques.

L'état de conservation

15Ce plancher a bien entendu vécu et souffert. Au niveau structurel, les deux poutres P1 et P2 ont subi de fortes flèches dans la partie centrale de la pièce, au niveau de l'actuelle cloison encore présente sur place [ (Fig. n°7 : Détail du motif sur P2, du motif ondé sur la baguette moulurée n° 2, positionnement des clous, vue depuis le nord-ouest), coupe AA]. De même, les solives ont joué et ne sont plus parfaitement disposées à l'horizontale [ (Fig. n°7 : Détail du motif sur P2, du motif ondé sur la baguette moulurée n° 2, positionnement des clous, vue depuis le nord-ouest), coupe BB]. Par ailleurs, des pièces de bois récentes sont venues en renfort ou en remplacement, par exemple, S44 est remplacée par une panne moderne, une autre est placée en renfort contre le mur de façade sur la rue de la Petite Loge et supporte les solives.

16En outre, des modifications dans l'agencement des lieux sont décelables. Ainsi, dans la travée 3, peut-on remarquer le long du mur une bande de trois ais de large ayant reçu une peinture au plomb grise, postérieurement au décor initial (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17314). On note la présence le long de cette bande, entre les ais 2-41 à 40-60, d'une trace d'humidité qui reprend le tracé d'une cloison plus récente, de 6 cm de large, encore lisible sur le plafond (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17315) et ménage contre le mur un couloir de 130 cm de large, correspondant à la zone peinte à la peinture au plomb grise.

17Les ais et les entrevous ont subi des dégradations multiples : certains ont brûlé, d'autres sont noircis, cassés, fendus, ont subi des dégâts des eaux. Le bois, enfin, est parfois vermoulu. Des parties saines au niveau du bois peuvent avoir leur décor effacé. Pour réaliser la figure 16 (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17316), nous avons procédé par zonage et avons donc dû regrouper certains paramètres d'usure ou de dégradation. Nous avons ainsi isolé les endroits ayant subi le feu et ceux étant vermoulus. Mais nous avons regroupé sous une seule famille ceux qui sont abîmés à des degrés divers : noircis, cassés, fendus, dégât des eaux. Les éléments noircis sont éventuellement significatifs de l'usage qui fut fait de la pièce : zones d'éclairage à la bougie, par exemple. Notons donc que deux séries de huit ais noircis consécutifs sont présentes en partie médiane des travées 2 et 3, à proximité du mur nord-est de la pièce. L'annexe 2 (Liste des ais) donne le détail de ces états.

18Nous signalons que la panne moderne posée en renfort contre le mur de façade sur la rue de la Petite-Loge est elle-même partiellement brûlée. Les actions du feu peuvent donc être relativement récentes.

Le décor

19Ce plancher a reçu, outre les moulurations, un décor peint. Celui-ci est disposé suivant des emplacements spécifiques. Bien que les motifs soient dans un registre non figuratif, à modénature aléatoire, on peut néanmoins parler de programme décoratif.

Les ais

20Les ais supportent un décor de motifs non figuratifs, semblant vouloir représenter le veinage du bois [ (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest), (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17315), (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17317), (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17318), (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17319) et  (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest0)]. Il s'avèrerait, d'après Jean‑Louis Vayssettes, qu'il s'agisse là d'un décor exécuté au chiffon. Un badigeon plus clair a d'abord été apposé, semble-t-il, après le montage du plancher. En effet, les angles et les bords des ais n'ont pas subi cette application, comme si listels et solives venaient entraver le geste du décorateur [ (Fig. n°8 : Plan du plafond, repérage des sections sur solives et moulures), (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17315), (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17319), (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest0)]. Par ailleurs, les anciennes rainures destinées au maintien des entrevous n'ont pas été masquées par une couche de fond coloré, le bois est resté brut à ces endroits.

21Les listels venant faire couvre-joint entre les ais ont reçu une bande peinte en sous-face uniquement (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17319).

Les entrevous

22Ils ont été couvert par le même type de décor que les ais [ (Fig. n°8 : Plan du plafond, repérage des sections sur solives et moulures), (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17319), (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest1), (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest2), (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest3)]. Comme pour les ais, on peut se demander s'il s'agit là de la couleur d'origine ou si celle-ci a subi des altérations. Visible sur les figures 19, 21 et 22, la jonction, au niveau des poutres, entre les ais et les entrevous est traitée au moyen d'une bande peinte formant listel.

Les baguettes moulurées et les poutres

23Ici, le décor utilise la modénature des moulures, les quarts-de-rond reçoivent une bande peinte unie, la gorge centrale est le lieu d'une décoration de motifs ondés [ (Fig. n°8 : Plan du plafond, repérage des sections sur solives et moulures), (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17313), (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17319), (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest1), (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest3)].

24On a observé sur la poutre P2 un décor qui devait être de même facture que celui des ais et des entrevous, visible partiellement en partie haute. La partie basse prend sur une moulure plate une bande peinte formant listel [ (Fig. n°8 : Plan du plafond, repérage des sections sur solives et moulures), (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest3)].

Les solives

25Les joues des solives reçoivent un motif assez semblable à celui des ais et des entrevous (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17313). Sur leur sous-face se déroule un motif ondé [ (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17317), (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17318), (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17319), (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest1), (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest2)]. Les baguettes sont uniformément peintes d'une bande sombre. À la jonction solives-baguettes moulurées, la sous-face des solives reçoit une bande peinte formant listel [ (Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 17319), (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest1), (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest2)].

26En ce qui concerne la mouluration des solives, un exemple similaire est daté du XVIIIe s. à Pont du Château (Puy de Dôme), [(Peyron, Jacques. 1990.); Peyron, 1990 : 179, fig. 43], sans que l'on puisse prétendre étendre cette datation à l'exemple qui nous intéresse ici.

27À titre anecdotique, signalons plusieurs armoires en bois peintes, vues au musée alsacien de Strasbourg. Leurs motifs sont bien sûr différents de ceux étudiés ici, mais tendent également à reproduire le veinage du bois. D'après le conservateur de ce musée, ces décors seraient réalisés avec du sang de bœuf frais délayé dans du vinaigre. Ce mélange devient brun foncé en séchant. Les outils utilisés seraient des rondelles de pomme de terre (pour faire des ronds parfaits), le chiffon, le pinceau... Ces armoires seraient datées du début deuxième quart du XVIIIe s.

Le mur

28Étaient encore perceptibles, en partie haute du mur ménageant accès à la pièce, une bande sombre peinte formant listel, ainsi que des motifs ondés (Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest4). Il semblerait donc que le programme décoratif se soit poursuivi au moins en partie haute des murs, la possibilité d'ateliers réalisant plafonds et murs dans un même programme iconographique est signalée dans Montpellier, la demeure médiévale [(Sournia, Bernard ; Vaysettes, Jean-Louis. 1991.); Sournia, Vayssettes, 1991 : 174].

Conclusion

29L'étude a permis de caractériser assez précisément cet ouvrage (pièces utilisées, structure, décoration et stylistique, remplois, etc.) et de sauvegarder l'essentiel des informations techniques et historiques.

30Ce plafond, malgré un aspect « bricolage » par endroits (la présence de cales non peintes pour rattraper les différences de hauteurs de certaines solives par exemple) et la forte probabilité d'un important remploi de solives (60 % environ), montre une grande unité tant dans la structure elle-même que dans la décoration. Nous n'avons, cependant, pas pu trouver de motifs semblables ailleurs, du moins dans le domaine du bâti, ce qui nous interdit toute possibilité de datation par le biais de la stylistique. Seule l'histoire précise de l'architecture (date de création de l'escalier sur trompe et de rehaussement du plafond) pourrait donner une indication chronologique, la structure même du plancher ayant eu une vie longue dans la région : signalée dès la fin du XIIIe s., elle perdure jusque vers la fin du XVIIIe s. au moins.

31Cet exemple d'étude prendra tout son sens lorsque nous disposerons sur Montpellier et sa région de plusieurs autres matériaux ou exemplaires, permettant d'observer de manière fiable – sur la base d'une véritable suite – les aspects techniques et chronologiques.

32[(Sournia, Bernard ; Vaysettes, Jean-Louis. 1991.), (Aslet, Gustave ; Jeannin, Jules. 1910.), (Pérouse de Montclos, Jean-Marie. 1972.), (Fréal, Jacques. 1977.), (Lhuisset, Christian. 1980.), (Peyron, Jacques. 1990.)]

Annexe 1 : Liste des solives

33S3 - Travée 1

348,50 cm/18,10 cm.

35Très vermoulue.

36De récupération.

37S4 - Travée 1

388,00 cm/17,10 cm.

39Très vermoulue.

40De récupération.

41S5 - Travée 1

428,60 cm/17,10 cm.

43Vermoulue.

44De récupération.

45S6 - Travée 1

469,50 cm/17,00 cm.

47Très vermoulue.

48De récupération.

49S7 - Travée 1

509,00 cm/17,10 cm.

51Vermoulue.

52De récupération.

53S8 - Travée 1

549,50 cm/17,50 cm.

55Très vermoulue + feu.

56De récupération.

57S9 - Travée 1 - Section n°9.

588,80 cm/18,10 cm.

59Rongée par l’humidité contre le mur.

60De récupération.

61S10 - Travée 1 - Section n° 10.

629,50 cm/18,70 cm.

63Très vermoulue + appui sur mur détérioré.

64De récupération.

65S11 - Travée 1

66Masquée par le faux-plafond actuel.

67Vermoulue.

68De récupération.

69S12 - Travée 1

70Noyée dans la cloison.

71Vermoulue.

72S13 - Travée 1

737,00 cm/16,00 cm.

74Vermoulue.

75S14 - Travée 1

768,20 cm/16,70 cm.

77Très vermoulue en partie haute.

78De récupération.

79S15 - Travée 1

807,50 cm/17,50 cm.

81État sanitaire bon, mais poutre noircie.

82S16 - Travée 1

838,00 cm/18,00 cm.

84Bon état sanitaire.

85De récupération.

86S17 - Travée 1

877,50 cm/17,70 cm.

88Vermoulue en partie haute.

89S18 - Travée 1

907,50 cm/18,00 cm.

91Bon état sanitaire même si sous-face abîmée.

92S19 - Travée 1

937,00 cm/17,20 cm.

94Vermoulue + noircie.

95S20 - Travée 1 - Section n° 11.

967,80 cm/17,5 cm.

97Très vermoulue + noircie.

98De récupération.

99S21 - Travée 1 - Section n° 12.

1007,40 cm/16,20 cm.

101Vermoulue + noircie + très abîmée au niveau de l’ancrage dans le mur.

102S22 - Travée 1

1038,50 cm/18,40 cm.

104Très vermoulue + noircie + sous-face très abîmée (mouluration presque totalement disparue).

105De récupération.

106S23 - Travée 1

1076,50 cm/17,20 cm.

108Abîmée en sous-face + noircie.

109Ne repose plus que sur un coin au niveau de l’ancrage dans le mur, la panne moderne ayant brûlée.

110S24 - Travée 2

1117,50 cm/17,60 cm.

112Vermoulue + feu.

113De récupération.

114S25 - Travée 2

1158,50 cm/17,10 cm.

116Vermoulue + feu.

117De récupération.

118Pourrait être filante avec S46.

119S26 - Travée 2

1209,00 cm/17,00 cm.

121Vermoulue.

122De récupération.

123S27 - Travée 2

1247,00 cm/17,60 cm.

125Bon état sanitaire.

126Pourrait être filante avec S48.

127S28 - Travée 2

1289,00 cm/18,00 cm.

129Vermoulue.

130De récupération.

131Pourrait être filante avec S49.

132S29 - Travée 2

1339,50 cm/18,00 cm.

134Vermoulue + feu + fendue.

135De récupération.

136S30 - Travée 2 - Section n° 7.

1379,40 cm/17,50 cm.

138Vermoulue par endroit + motifs abîmés.

139De récupération.

140S31 - Travée 2 - Section n° 8.

1417,00 cm/18,00 cm.

142État sanitaire bon.

143De récupération.

144S32 - Travée 2

1458,00 cm/17,50 cm.

146Très vermoulue.

147De récupération.

148Pourrait être filante avec S53.

149S33 - Travée 2

150Noyée dans la cloison.

151De récupération.

152S34 - Travée 2

1536,50 cm/17,00 cm.

154Vermoulue + motifs abîmés.

155Pourrait être filante avec S54.

156S35 - Travée 2

1578,00 cm/17,10 cm.

158Très vermoulue + cassée dans le sens de la flèche.

159De récupération.

160Pourrait être filante avec S56.

161S36 - Travée 2

1627,30 cm/17,00 cm.

163Très vermoulue + cassée dans le sens de la flèche.

164Pourrait être filante avec S57.

165S37 - Travée 2

1666,50 cm/17,10 cm.

167État sanitaire bon.

168Pourrait être filante avec S58.

169S38 - Travée 2

1709,00 cm/17,50 cm.

171Très vermoulue.

172De récupération.

173Pourrait être filante avec S59.

174Écart entre les anciennes lignes d’entrevous de part et d’autre de P2 : 49,00 cm.

175S39 - Travée 2

17610,00 cm/18,00 cm.

177Très vermoulue.

178De récupération.

179Pourrait être filante avec S60.

180S40 - Travée 2

1818,40 cm/18,00 cm.

182Bon état sanitaire.

183De récupération.

184Pourrait être filante avec S61.

185Écart entre les anciennes lignes d’entrevous de part et d’autre de P2 : 50cm.

186S41 - Travée 2

1878,00 cm/16,70 cm.

188Vermoulue.

189De récupération.

190S42 - Travée 2

1916,00 cm/17,00 cm.

192Commence à être vermoulue.

193Filante avec S63 : observation faite à travers un entrevous cassé.

194S43 - Travée 2

1957,50 cm/16,70 cm.

196Vermoulue + brûlée.De récupération.

197Non filante : observation faite à travers un entrevous cassé.

198S44 - Travée 2

199Est remplacée par une panne moderne.

200S45 - Travée 3

2019,50 cm/18,00 cm.

202Vermoulue en partie haute.

203Peinture au plomb contre le mur.

204S46 - Travée 3

2058,50 cm/17,50 cm.

206Vermoulue en partie haute.Peinture au plomb contre le mur.

207De récupération.

208Pourrait être filante avec S25.

209Écart entre les anciennes lignes d’entrevous de part et d’autre de P2 : 50,00cm.

210S47 - Travée 3 - Section n° 1.

2119,00 cm/17,80 cm.

212État sanitaire bon.Peinture au plomb contre le mur.

213De récupération.

214S48 - Travée 3 - Section n° 2.

2157,00 cm/17,80 cm.

216État sanitaire bon.

217Pourrait être filante avec S27.

218S49 - Travée 3 - Section n° 3.

2199,10 cm/18,00 cm.

220État sanitaire bon.

221Peinture au plomb contre le mur.

222De récupération.

223Pourrait être filante avec S28.

224Écart entre les anciennes lignes d’entrevous de part et d’autre de P2 : 49,00cm.

225S50 - Travée 3 - Section n° 4.

2267,30 cm/17,00 cm.

227Feu.

228Peinture au plomb contre le mur.

229S51 - Travée 3

2308,60 cm/17,00 cm.

231Bon état sanitaire.

232Peinture au plomb contre le mur.

233De récupération.

234S52 - Travée 3 - Section n°5.

2357,20 cm/18,00 cm.

236Feu.

237Peinture au plomb contre le mur.

238S53 - Travée 3

2398,00 cm/18,70 cm.

240Humidité.

241Peinture au plomb contre le mur.

242De récupération.

243Pourrait être filante avec S32.

244Écart entre les anciennes lignes d’entrevous de part et d’autre de P2 : 48,00 cm.

245S54 - Travée 3

2467,00 cm/17,70 cm.

247Humidité + fendue.

248Peinture au plomb contre le mur.

249S55 - Travée 3

2506,50 cm/17,10 cm.

251État sanitaire bon malgré une trace d’humidité contre la cloison supposée.

252S56 - Travée 3

2537,40 cm/16,90 cm.

254État sanitaire bon malgré une trace d’humidité contre la cloisonsupposée.

255Pourrait être filante avec S35.

256S57 - Travée 3

2577,50cm/16,30cm.

258Feu + refort bois moderne contre le mur.

259Pourrait être filante avec S36.

260S58 - Travée 3

2616,50 cm/17,50 cm.

262Brûlée contre le mur.

263Pourrait être filante avec S37.

264S59 - Travée 3

2659,20 cm/17,50 cm.

266Très vermoulue.

267De récupération.

268Pourrait être filante avec S38.

269Écart entre les anciennes lignes d’entrevous de part et d’autre de P2 : 46,00 cm.

270S60 - Travée 3 - Section n° 6.

27110,00 cm/17,90 cm.

272Vermoulue + feu.

273De récupération.

274Pourrait être filante avec S39.

275Écart maximum possible entre les anciennes lignes d’entrevous de part et d’autre de P2 : 49,00 cm.

276S61 - Travée 3

2778,80 cm/18,50 cm.

278Feu.

279De récupération.

280Pourrait être filante avec S40.

281Écart entre les anciennes lignes d’entrevous de part et d’autre de P2 : 47,00 cm.

282S62 - Travée 3

2838,20 cm/16,70 cm.

284Vermoulue + brûlée.

285S63 - Travée 3

2866,00 cm/17,00 cm.

287Vermoulue + feu.

288Filante avec S42 : observation faite à travers un entrevous cassé.

289S64 - Travée 3

29010,00 cm/17,70 cm.

291Brûlée.

292S’ancre de 20,00 cm dans le mur, dans son deuxième parement.

293De récupération.

294Non filante : observation faite à travers un entrevous cassé.

295S65 - Travée 3

296Noyée dans le mur.

297Très vermoulue.

298De récupération.

299Ne s’ancre que dans le premier parement du mur.

Annexe 2 : Liste des ais

300001 – Bon

301002 – Abîmé

302003 – Bon

303004 – Abîmé

304005 – Bon

305006 – Abîmé

306007 – Bon

307008 – Abîmé

308009 – Bon

309010 – Noirci

310011 – Brûlé

311012 – Brûlé

312013 – Bon

313014 – Bon

314015 – Bon

315016 – Bon

316017 – Abîmé

317018 - Troué019 – Fendu

318020 – Troué

319021 - Vermoulu

320022 – Bon

321023 – Vermoulu

322024 – Bon

323025 – Effacé

324026 – Bon

325027 – Effacé

326028 – Bon

327029 – Effacé

328030 – Bon

329031 – Bon

330032 – Bon

331033 – Bon

332034 – Fendu

333035 – Bon

334036 – Bon

335037 – Bon

336038 – Bon

337039 – Fendu

338040 – Noirci

339041 – Brûlé

340042 – Brûlé

341043 – Brûlé

342044 – Brûlé

343045 – Brûlé

344046 – Brûlé

345047 – Abîmé

346048 – Bon

347049 – Abîmé

348050 – Peinture au plomb

349051 –- Peinture au plomb

350052 – Peinture au plomb

351053 – Noirci

352054 – Noirci

353055 – Noirci

354056 – Noirci

355057 – Noirci

356058 – Noirci

357059 – Noirci

358060 – Noirci

359061 – Brûlé

360062 – Brûlé

361063 - Brûlé

362064 – Brûlé

363065 – Brûlé

364066 – Brûlé

365067 – Peinture au plomb

366068 – Peinture au plomb

367069 – Troué

368070 – Peinture au plomb

369072 – Peinture au plomb

370073 - Peinture au plomb

371074 – Brûlé

372075 – Brûlé

373076 – Brûlé

374077 – Brûlé

375078 – Brûlé

376079 – Brûlé

377080 – Brûlé

378081 – Dégâts des eaux

379082 – Dégâts des eaux

380083 – Effacé

381084 – Effacé

382085 – Bon

383086 – Bon

384087 – Bon

385088 – Bon

386089 – Abîmé

387090 – Abîmé

388091 – Dégâts des eaux

389092 – Dégâts des eaux

390093 – Dégâts des eaux

391094 – Bon

392095 – Bon

393096 – Bon

394097 – Noirci

395098 – Noirci

396099 – Fendu

397100 – Cassé

398101 – Abîmé

399102 – Abîmé

400103 – Effacé

401104 – Effacé

402105 – Effacé

403106 – Effacé

404107 – Effacé

405108 – Effacé

406109 – Abîmé

407110 – Abîmé

408111 – Dégâts des eaux

409112 – Dégâts des eaux

410113 – Dégâts des eaux

411114 – Vermoulu

412115 – Vermoulu

413116 – Vermoulu

414117 – Noirci

415118 – Noirci

416119 – Noirci

417120 – Masqué

418121 – Vermoulu

419122 – Vermoulu

420123 – Vermoulu

421124 – Vermoulu

422125 – Effacé

423126 – Effacé

424127 – Effacé

425128 – Effacé

426129 – Abîmé

427130 – Noirci

428131 – Vermoulu + dégâts des eaux

429132 – Vermoulu + dégâts des eaux

430133 – Vermoulu + dégâts des eaux

431134 – Vermoulu

432135 – Vermoulu

433136 – Bon

434137 – Noirci

435138 – Noirci

436139 – Effacé

437140 – Masqué

438141 – Vermoulu

439142 – Vermoulu

440143 – Bon

441144 – Vermoulu

442145 – Vermoulu

443146 – Bon

444147 – Bon

445148 – Bon

446149 – Abîmé

447150 – Abîmé

448151 – Abîmé

449152 – Abîmé

450153 – Effacé

451154 – Vermoulu

452155 – Abîmé

453156 – Effacé

454157 – Noirci

455158 – Noirci

456159 – Effacé

457160 – Masqué

458161 – Vermoulu

459162 – Vermoulu

460163 – Vermoulu

461164 – Vermoulu

462165 – Effacé

463166 – Effacé

464167 – Noirci

465168 – Noirci

466169 – Abîmé

467170 – Effacé + dégâts des eaux

468171 – Effacé + vermoulu

469172 – Effacé + vermoulu

470173 – Effacé + vermoulu

471174 – Effacé + vermoulu

472175 – Vermoulu

473176 – Vermoulu

474177 – Vermoulu

475178 – Vermoulu

476179 – Effacé

477180 – Noirci

478181 – Vermoulu

479182 – Bon

480183 – Noirci

481184 – Noirci

482185 – Noirci

483186 – Bon

484187 – Bon

485188 – Bon

486189 – Abîmé

487190 – Noirci

488191 – Noirci

489192 – Abîmé

490193 – Abîmé

491194 – Bon

492195 – Bon

493196 – Cassé

494197 – Cassé

495198 – Vermoulu

496199 – Bon

497200 – Fendu

498201 – Effacé

499202 – Effacé

500203 – Effacé

501204 – Effacé

502205 – Noirci

503206 – Noirci

504207 – Noirci

505208 – Effacé

506209 – Masqué

507210 – Effacé

508211 – Effacé

509212 – Effacé

510213 – Noirci

511214 – Bon

512215 – Effacé

513216 – Noirci

514217 – Noirci

515218 – Effacé

516219 – Cassé

517220 – Troué

518221 – Abîmé

519222 – Bon

520223 – Bon

521224 – Fendu

522225 – Fendu

523226 – Effacé

524227 – Effacé

525228 – Effacé

526229 - Masqué

527230 – Abîmé

528231 – Effacé

529232 – Effacé

530233 – Effacé

531234 – Effacé

532235 – Bon

533236 – Effacé

534237 – Effacé

535238 – Effacé

536239 – Effacé

537240 – Troué

538241 – Bon

539242 – Bon

540243 – Bon

541244 – Bon

542245 – Effacé

543246 – Effacé

544247 – Noirci

545248 – Effacé

546249 – Masqué

547250 – Effacé

548251 – Effacé

549252 – Effacé

550253 – Effacé

551254 – Effacé

552255 – Effacé

553256 – Bon

554257 – Abîmé

555258 – Abîmé

556259 – Cassé

557260 – Cassé

558261 – Noirci

559262 – Vermoulu

560263 – Vermoulu

561264 – Vermoulu

562265 – Effacé

563266 – Effacé

564267 – Effacé

565268 – Effacé

566269 – Masqué

567270 – Bon

568271 – Bon

569272 – Bon

570273 – Bon

571274 – Bon

572275 – Bon

573276 – Bon

574277 – Bon

575278 – Abîmé

576279 – Abîmé

577280 – Fendu

578281 – Bon

579282 – Bon

580283 – Bon

581284 – Bon

582285 – Bon

583286 – Bon

584287 – Bon

585288 – Effacé

586289 – Masqué

587290 – Bon

588291 – Bon

589292 – Bon

590293 – Bon

591294 – Bon

592295 – Bon2

593296 – Bon

594297 – Bon

595298 – Fendu

596299 – Fendu

597300 - Fendu

Annexe 3 : Liste des entrevous

598Sur travée 1, contre le mur de façade sur la rue de la Petite-Loge :

599S03/S04 : Cassé

600S04/S05 : Abîmé

601S05/S06 : Abîmé

602S06/S07 : Abîmé

603S07/S08 : Abîmé

604S08/S09 : Abîmé

605S09/S10 : Cassé

606S10/S11 : Cassé

607S11/S12 : Masqué

608S12/S13 : Abîmé

609S13/S14 : Abîmé

610S14/S15 : Abîmé

611S15/S16 : Abîmé

612S16/S17 : Bon

613S17/S18 : Bon

614S18/S19 : Cassé

615S19/S20 : Abîmé

616S20/S21 : Abîmé

617S21/S22 : Cassé

618Sur travée 1, contre la poutre P1 : S22/S23 : Cassé

619S03/S04 : Abîmé

620S04/S05 : Abîmé

621S05/S06 : Abîmé

622S06/S07 : Bon

623S07/S08 : Bon

624S08/S09 : Cassé

625S09/S10 : Cassé

626S10/S11 : Cassé

627S11/S12 : Masqué

628S12/S13 : Bon

629S13/S14 : Bon

630S14/S15 : Bon

631S15/S16 : Bon

632S16/S17 : Bon

633S17/S18 : Bon

634S18/S19 : Bon

635S19/S20 : Bon

636S20/S21 : Abîmé

637S21/S22 : Bon

638S22/S23 : Bon

639Sur travée 2, contre la poutre P1 :

640S24/S25 : Cassé

641S25/S26 : Cassé

642S26/S27 : Cassé

643S27/S28 : Cassé

644S28/S29 : Cassé

645S29/S30 : Bon

646S30/S31 : Bon

647S31/S32 : Bon

648S32/S33 : Masqué

649S33/S34 : Cassé

650S34/S35 : Cassé

651S35/S36 : Cassé

652S36/S37 : Cassé

653S37/S38 : Cassé

654S38/S39 : Cassé

655S39/S40 : Cassé

656S40/S41 : Cassé

657S41/S42 : Cassé

658S42/S43 : Cassé

659S43/S44 : Bon

660Sur travée 2, contre poutre P2 :

661S24/S25 : Vermoulu

662S25/S26 : Vermoulu

663S26/S27 : Vermoulu

664S27/S28 : Vermoulu

665S28/S29 : Bon

666S29/S30 : Vermoulu

667S30/S31 : Vermoulu

668S31/S32 : Bon

669S32/S33 : Masqué

670S33/S34 : Bon

671S34/S35 : Bon

672S35/S36 : Bon

673S36/S37 : Abîmé

674S37/S38 : Bon

675S38/S39 : Abîmé

676S39/S40 : Abîmé

677S40/S41 : Bon

678S41/S42 : Cassé

679S42/S43 : Abîmé

680S43/S44 : Masqué

681Sur travée 3, contre poutre P2 :

68245/S46 : Bon

683S46/S47 : Vermoulu

684S47/S48 : Bon

685S48/S49 : Vermoulu

686S49/S50 : Vermoulu

687S50/S51 : Noirci

688S51/S52 : Fendu

689S52/S53 : Bon

690S53/S54 : Abîmé

691S54/S55 : Bon

692S55/S56 : Bon

693S56/S57 : Bon

694S57/S58 : Bon

695S58/S59 : Bon

696S59/S60 : Fendu

697S60/S61 : Bon

698S61/S62 : Bon

699S62/S63 : Cassé

700S63/S64 : Cassé

701S64/S65 : Cassé

702Sur travée 3, Contre le mur :

703S45/S46 : Brûlé

704S46/S47 : Brûlé

705S47/S48 : Brûlé

706S48/S49 : Masqué

707S49/S50 : Masqué

708S50/S51 : Masqué

709S51/S52 : Masqué

710S52/S53 : Peinture au plomb

711S53/S54 : Peinture au plomb

712S54/S55 : Peinture au plomb

713S55/S56 : Cassé

714S56/S57 : Brûlé

715S57/S58 : Brûlé

716S58/S59 : Brûlé

717S59/S60 : Brûlé

718S60/S61 : Brûlé

719S61/S62 : Brûlé

720S62/S63 : Brûlé

721S63/S64 : Brûlé

722S64/S65 : Cassé

Haut de page

Bibliographie

Pérouse de Montclos, Jean-Marie. 1972 : « Architecture : méthode et vocabulaire », Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Paris, ministère des Affaires culturelles, Imprimerie nationale, col. Principes d'analyse scientifique, 2 vol, 234 p., 1122 fig.

Sournia, BernardVayssettes, Jean-Louis. 1991 : Montpellier : la demeure médiévale, Paris, Imprimerie nationale, 256 p, coll. Études du patrimoine, 1.

Peyron, Jacques. 1990 : La salle armoiriée moderne du XIVe siècle à la Révolution, Imprimerie Presses Midi-Pyrénées, Col. Couleur et habitation.

Sournia, BernardVayssettes, Jean-Louis. 1991 : Montpellier : la demeure médiévale, Paris, Imprimerie nationale, 256 p, coll. Études du patrimoine, 1.

Sournia, BernardVayssettes, Jean-Louis. 1991 : Montpellier : la demeure médiévale, Paris, Imprimerie nationale, 256 p, coll. Études du patrimoine, 1.

Oslet, GustaveJeannin, Jules. 1910 : « Traité de menuiserie », Encyclopédie théorique et pratique des connaissances civiles et militaires, Partie civile, 5e partie, tome 1, (3 tomes reliés en 2 volumes), Paris, Fanchon et Artus, 556 p.

Pérouse de Montclos, Jean-Marie. 1972 : « Architecture : méthode et vocabulaire », Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Paris, ministère des Affaires culturelles, Imprimerie nationale, col. Principes d'analyse scientifique, 2 vol, 234 p., 1122 fig.

Fréal, Jacques. 1977 : L'architecture paysanne en France, La maison, Ed. Serg, 375 p., 427 fig.

Lhuisset, Christian. 1980 : L'architecture rurale en Languedoc, en Roussillon, Les Provinciades éd., 400 p., 744 fig.

Peyron, Jacques. 1990 : La salle armoiriée moderne du XIVe siècle à la Révolution, Imprimerie Presses Midi-Pyrénées, Col. Couleur et habitation.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 1731

Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 1731

Auteur(s) : Musée languedocien de Montpellier. Crédits : ADLFI - Musée languedocien de Montpellier (2003)

Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest

Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°3 : Relevé d'état des lieux en plan du plafond

Fig. n°3 : Relevé d'état des lieux en plan du plafond

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°4 : Plan du plafond, liste et numérotation des poutres et solives

Fig. n°4 : Plan du plafond, liste et numérotation des poutres et solives

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°5 : Plan du plafond, liste et numérotation des ais

Fig. n°5 : Plan du plafond, liste et numérotation des ais

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°6 : Plan du plafond, repérage des coupe AA et BB. Coupes AA et BB

Fig. n°6 : Plan du plafond, repérage des coupe AA et BB. Coupes AA et BB

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°7 : Détail du motif sur P2, du motif ondé sur la baguette moulurée n° 2, positionnement des clous, vue depuis le nord-ouest

Fig. n°7 : Détail du motif sur P2, du motif ondé sur la baguette moulurée n° 2, positionnement des clous, vue depuis le nord-ouest

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°8 : Plan du plafond, repérage des sections sur solives et moulures

Fig. n°8 : Plan du plafond, repérage des sections sur solives et moulures

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°9 : Coupes de détail sur les solives

Fig. n°9 : Coupes de détail sur les solives

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°10 : Coupes de détail sur les baguettes moulurées

Fig. n°10 : Coupes de détail sur les baguettes moulurées

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°11 : Plan du plafond, repérage des solives de récupération et des solives filantes

Fig. n°11 : Plan du plafond, repérage des solives de récupération et des solives filantes

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°12 : Détail du motif 22 sur joue de la solive S60, anciennes lignes d'entrevous, vus depuis le sud-ouest

Fig. n°12 :  Détail du motif 22 sur joue de la solive S60, anciennes lignes d'entrevous, vus depuis le sud-ouest

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°13 : Détail du motif 19, visible sous la peinture au plomb, vu depuis le nord-est

Fig. n°13 : Détail du motif 19, visible sous la peinture au plomb, vu depuis le nord-est

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°14 : Détail des motifs 1 et 2 sur ais, détail sur motifs en sous-face des solives S48 et S49, vus depuis le sud-ouest

Fig. n°14 : Détail des motifs 1 et 2 sur ais, détail sur motifs en sous-face des solives S48 et S49, vus depuis le sud-ouest

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°15 : Plan du plafond, zonage de l'état de conservation

Fig. n°15 : Plan du plafond, zonage de l'état de conservation

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°16 : Détail des motifs 13 et 14 sur ais, vus depuis le nord-ouest

Fig. n°16 : Détail des motifs 13 et 14 sur ais, vus depuis le nord-ouest

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°17 : Détail des motifs 17 et 18 sur ais, vus depuis le nord-ouest

Fig. n°17 : Détail des motifs 17 et 18 sur ais, vus depuis le nord-ouest

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°18 : Vue générale sur la troisième travée, de S58 à S61, vue depuis le nord-ouest

Fig. n°18 :  Vue générale sur la troisième travée, de S58 à S61, vue depuis le nord-ouest

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°19 : Vue générale sur la première travée, de S16 à S20, vue depuis le sud-est

Fig. n°19 : Vue générale sur la première travée, de S16 à S20, vue depuis le sud-est

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°20 : Détail du motif 15 sur entrevous, vu depuis le nord-ouest

Fig. n°20 : Détail du motif 15 sur entrevous, vu depuis le nord-ouest

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°21 : Détail du motif 16 sur entrevous, vu depuis le nord-ouest

Fig. n°21 : Détail du motif 16 sur entrevous, vu depuis le nord-ouest

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°22 : Détail du motif 21 sur P2, vu depuis le nord-ouest

Fig. n°22 : Détail du motif 21 sur P2, vu depuis le nord-ouest

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°23 : Détail du motif 23 sur le mur entre P1 et P2, vu depuis le nord-est

Fig. n°23 : Détail du motif 23 sur le mur entre P1 et P2, vu depuis le nord-est

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Fig. n°24 : Plan du plafond, repérage des prises de vues

Fig. n°24 : Plan du plafond, repérage des prises de vues

Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan de situation de Montpellier et ses environ vers 1731
Crédits Auteur(s) : Musée languedocien de Montpellier. Crédits : ADLFI - Musée languedocien de Montpellier (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 258k
Titre Fig. n°2 : Vue générale sur la deuxième travée, de S27 à S32, vue depuis le nord-ouest
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 292k
Titre Fig. n°3 : Relevé d'état des lieux en plan du plafond
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 190k
Titre Fig. n°4 : Plan du plafond, liste et numérotation des poutres et solives
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 225k
Titre Fig. n°5 : Plan du plafond, liste et numérotation des ais
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 324k
Titre Fig. n°6 : Plan du plafond, repérage des coupe AA et BB. Coupes AA et BB
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 106k
Titre Fig. n°7 : Détail du motif sur P2, du motif ondé sur la baguette moulurée n° 2, positionnement des clous, vue depuis le nord-ouest
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 297k
Titre Fig. n°8 : Plan du plafond, repérage des sections sur solives et moulures
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 210k
Titre Fig. n°9 : Coupes de détail sur les solives
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 132k
Titre Fig. n°10 : Coupes de détail sur les baguettes moulurées
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 87k
Titre Fig. n°11 : Plan du plafond, repérage des solives de récupération et des solives filantes
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 217k
Titre Fig. n°12 : Détail du motif 22 sur joue de la solive S60, anciennes lignes d'entrevous, vus depuis le sud-ouest
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 322k
Titre Fig. n°13 : Détail du motif 19, visible sous la peinture au plomb, vu depuis le nord-est
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 308k
Titre Fig. n°14 : Détail des motifs 1 et 2 sur ais, détail sur motifs en sous-face des solives S48 et S49, vus depuis le sud-ouest
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 281k
Titre Fig. n°15 : Plan du plafond, zonage de l'état de conservation
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 236k
Titre Fig. n°16 : Détail des motifs 13 et 14 sur ais, vus depuis le nord-ouest
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 187k
Titre Fig. n°17 : Détail des motifs 17 et 18 sur ais, vus depuis le nord-ouest
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 180k
Titre Fig. n°18 : Vue générale sur la troisième travée, de S58 à S61, vue depuis le nord-ouest
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 303k
Titre Fig. n°19 : Vue générale sur la première travée, de S16 à S20, vue depuis le sud-est
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 193k
Titre Fig. n°20 : Détail du motif 15 sur entrevous, vu depuis le nord-ouest
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 181k
Titre Fig. n°21 : Détail du motif 16 sur entrevous, vu depuis le nord-ouest
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 180k
Titre Fig. n°22 : Détail du motif 21 sur P2, vu depuis le nord-ouest
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 302k
Titre Fig. n°23 : Détail du motif 23 sur le mur entre P1 et P2, vu depuis le nord-est
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-23.jpg
Fichier image/jpeg, 247k
Titre Fig. n°24 : Plan du plafond, repérage des prises de vues
Crédits Auteur(s) : Mathieu, Véronique. Crédits : ADLFI - Mathieu, Véronique (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11933/img-24.jpg
Fichier image/jpeg, 143k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Véronique Mathieu, « Montpellier », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Languedoc-Roussillon, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 06 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/11933

Haut de page

Responsable d'opération

Véronique Mathieu

AFAN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals