Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie201927 – EureÉvreux – Tour du Châtel

2019
27 – Eure

Évreux – Tour du Châtel

Surveillance de travaux (2019)
Responsable d’opération : Pierre Wech

Entrées d’index

Année de l'opération :

2019

Numéro d’opération :

173216

Nature de l'opération :

surveillance de travaux
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Département de l’Eure

Texte intégral

1Dans le cadre du réaménagement conjoint des places Sepmanville et du Général-de-Gaulle, respectivement au nord-est et à l’ouest de l’Hôtel de Ville, la municipalité d’Évreux a souhaité matérialiser au sol l’emplacement de la tour médiévale dite du Châtel. Située à l’angle nord-est de la mairie et à la jonction entre le rempart tardo-antique et la courtine médiévale, elle a déjà fait l’objet de plusieurs observations ponctuelles depuis 2003. De nombreuses questions demeurent cependant en suspens à son sujet, dont celle de son plan : s’agissait-il d’une tour circulaire ou bien semi-circulaire ?

2Afin de répondre à cette question, la Ville a procédé, après dépose des enrobés, au dégagement superficiel des maçonneries. Les archéologues du Conseil départemental de l’Eure ont profité de l’occasion pour effectuer un nettoyage d’ensemble et une documentation des vestiges ainsi mis au jour, sans procéder toutefois à la moindre fouille. Les niveaux ont ensuite été protégés par du géotextile et recouverts par le nouvel aménagement.

3Il ressort de ces observations que la tour est parfaitement synchrone de la courtine médiévale, les deux constructions étant chaînées. La tour se présente sous la forme d’un massif de maçonnerie plein, dont le plan est semi-circulaire légèrement outrepassé (11,5 m de diamètre au niveau de l’arase des maçonneries). La face occidentale de cette tour présente quant à elle un talon plat, en légère saillie par rapport au parement de la courtine. On notera toutefois que ni l’extrémité méridionale de ce talon ni la jonction avec le rempart tardo-antique n’ont été reconnues dans l’emprise dégagée en 2018.

4Le massif maçonné qui constitue le cœur de la tour comportait de nombreux creusements postérieurs de fonction indéterminée qui ont laissé croire, dans un premier temps tout du moins, à la présence d’un volume intérieur évidé. Il n’en est rien et nous pouvons affirmer avec certitude qu’il n’existait, à ce niveau, aucune pièce de quelque nature que ce soit.

5Le dégagement des espaces mitoyens de la courtine, à l’ouest, et donc dans l’enceinte fortifiée, a permis de mettre en évidence plusieurs maçonneries postérieures aux murailles médiévales. Ces dégagements n’ont certes pas permis, en l’absence de fouille, d’identifier avec certitude la nature de ces vestiges, mais il semble évident qu’il s’agit là de restes du château comtal dont on pensait jusqu’alors qu’il avait été entièrement détruit lors de la construction de l’Hôtel de Ville à la fin du xixe s. La preuve est donc faite que certains éléments du château sont encore conservés et qu’une partie de la stratigraphie comprenant les niveaux de sol et d’occupation l’est également. Ceci se déduit du fait que les niveaux dégagés en plan, entre les maçonneries, sont tous des niveaux de démolition qui, nécessairement, se superposent aux derniers sols de ces espaces.

Fig. 1 – Vue d’ensemble vers le nord des maçonneries postérieures à la courtine

Fig. 1 – Vue d’ensemble vers le nord des maçonneries postérieures à la courtine

À droite, le talon de la tour du Châtel.

Cliché : P. Wech (Made).

6Cette rapide intervention a donc permis de mettre en lumière le fort potentiel du secteur situé au pied du pignon septentrional de l’Hôtel de Ville, en ce qui concerne notamment notre connaissance du château des comtes d’Évreux.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue d’ensemble vers le nord des maçonneries postérieures à la courtine
Légende À droite, le talon de la tour du Châtel.
Crédits Cliché : P. Wech (Made).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/119633/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 975k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Wech, « Évreux – Tour du Châtel » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 14 mars 2022, consulté le 25 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/119633

Haut de page

Auteur

Pierre Wech

Made

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Pierre Wech

Made

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search