Navigation – Plan du site
1993

Mailhac – Le Cayla

Responsable(s) des opérations : Hélène Martin-Granel, Odette Taffanel et Jean Taffanel
Notice rédigée par : Éric Gailledrat

Entrées d’index

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique :

Date de l'opération : 1993 (SD)
Inventeur(s) : Martin-Granel Hélène (CNRS) ; Taffanel Odette (CNRS) ; Taffanel Jean (CNRS)

1L'oppidum du Cayla de Mailhac (Fig. n°1 : Vue de l’oppidum de Cayla de Mailhac depuis le Traversant (sud-est)) a fait l’objet, en 1993, d'un sondage sur la partie méridionale du plateau supérieur de la colline (Fig. n°2 : Plan general de la zone 22, structures de la phase III (fouilles Taffanel, 1934-1937 et sondage 1993). En jaune, structures de la phase IIb. En vert, bâtiment d’époque romaine(échelle 1/200e))(Gailledrat, Éric. 1997.), en bordure de la fouille 22 menée en leur temps par Hélène Martin-Granel, Odette et Jean Taffanel (Fig. n°3 : Vue du sondage S93 en cours de fouille. Au premier plan, mur d’époque romaine. À gauche, niveau du IIIe s. avec fosses à dolia. À droite, niveau d’occupation du BF IIIb) [(Martin-Granel, Hélène. 1944.) et (Louis, Maurice ; Taffanel, Odette ; Taffanel, Jean. 1955.)]. Cette zone concerne un quartier d'habitation présentant, après une première occupation datée du Bronze final IIIb (du IXe s. au VIIIe s.) une stratigraphie continue depuis le troisième quart du VIe s. av. J.-C. jusqu'à un moment encore mal fixé de l'époque impériale (vers le Ier s. de notre ère).

2L'objectif de cette campagne de fouille était d’apporter une série d’indications chronologiques et typologiques concernant les « niveaux » Cayla II et Cayla III définis sur le site, qui correspondent respectivement aux intervalles 575-475 av. J.-C. et 475/450-325 av. J.-C. environ. En effet, la chronologie établie de manière plus générale pour le site soulève un certain nombre de problèmes, dus à l’amplitude des séquences stratigraphiques définies au cours des travaux anciens comme base d'enregistrement du mobilier (Taffanel, Odette ; Taffanel, Jean ; Gailledrat, Éric. 2002.).

3Le sondage mené dans la partie sud-ouest de la zone en question a permis d'appréhender une stratigraphie couvrant l'intervalle Bronze final - second âge du Fer. Les niveaux les plus récents (IIe s. av. J.-C. au Ier s. apr. J.-C.) ont ici été explorés anciennement, justifiant la sélection de ce secteur.

Phase I

4La phase I du site (Bronze final IIIb) est principalement représentée par un remblai lié à un aménagement de la pente du terrain. Les couches d'occupation, assez endommagées par les occupations plus récentes, ont quant à elles livré un mobilier céramique caractéristique de la phase classique du Bronze final régional, à savoir la céramique décorée de motifs incisés au double trait du faciès « mailhacien » qu'il faut dater de l'intervalle IXe s. – première moitié du VIIIe s. av. J.-C. Aucune structure bâtie n'a pu être repérée, même si un foyer aménagé témoigne de la présence d'une construction en cet endroit.

Phase de transition Bronze - Fer

5Le hiatus déjà connu dans l'occupation de l'oppidum, qui se réfère à la phase de transition Bronze - Fer et aux débuts du premier âge du Fer (vers 750-575), a été une nouvelle fois confirmé. Cet intervalle chronologique ne se matérialise pas dans la stratigraphie par une érosion perceptible en tant que telle, et encore moins par une phase de sédimentation. Il semble que la réoccupation du VIe s. ait, en fait, partiellement amputé le niveau d'abandon préexistant.

Phase II

6Cette nouvelle occupation, qui coïncide avec la phase II du Cayla, se concrétise notamment par l'édification d'une maison en bois et torchis, appuyée dans sa partie arrière à un léger creusement qui entaille le terrain. Ce bâtiment, dont seul un angle a pu être fouillé, est incendié dans la première moitié du Ve s. Le mobilier est écrasé sur le sol, rubéfié par l'incendie (Fig. n°4 : Mobilier de la maison en torchis du niveau IIb (vers500-475)).

7La phase correspondante est ainsi relativement courte, d'autant que le mobilier présent ne permet pas de remonter haut dans le VIe s. Il est, en fait, possible de fixer le début de l'occupation de cette partie de l'oppidum au dernier tiers de ce siècle. La fin de cette phase est marquée par une destruction brutale liée à un incendie, qui semble bien généralisé à l'ensemble du site, conformément aux remarques formulées en leur temps par Odette et Jean Taffanel.

8L'intérêt des travaux menés à l'occasion de ce sondage, confronté aux autres résultats acquis sur Mailhac, est de proposer un schéma de réoccupation progressive de l'oppidum, après le hiatus lié à la phase contemporaine du Grand Bassin I (vers 750-575). Ce schéma peut se résumer à l'existence de deux phases, IIa (vers 575-525) et IIb (vers 525-475/450) à laquelle se rapportent les documents dont il est question ici (Taffanel, Odette ; Taffanel, Jean ; Gailledrat, Éric. 2002.).

Phase III

9Les ruines consécutives à cette destruction ont été aplanies et partiellement remaniées. Les remblais mis en place sont liés à l'édification d'une série d'habitations construites en adobe sur solins de pierre, adossées à une muraille. Celle-ci est construite en retrait par rapport à la limite de l'habitat de la phase antérieure, en bordure du plateau supérieur de la colline.

10Le secteur fouillé correspond à un espace ouvert, dont les limites n'ont pu être circonscrites. Des rejets domestiques viennent s'y accumuler durant une première phase (IIIa), qui couvre sensiblement la seconde moitié du Ve s.

11Une modification du schéma urbanistique semble intervenir par la suite, peut-être comme conséquence d'une modification dans le tracé du rempart voisin. La cour devient un espace semi-couvert, protégé par un auvent auquel se rattache plusieurs calages de poteau. Une série de fosses à dolia retrouvée dans le même secteur appartient à la même phase (IIIb) dont la datation est centrée sur le IVe s.

Phase IV

12Les couches relatives à la phase IV du site (vers 325-75 av. J.- C), et déjà fouillées antérieurement, ne fournissent aucune information supplémentaire.

PhaseV

13Il en est de même pour l'époque romaine (phase V), mis à part la découverte de la fondation d'un tronçon de mur en grand appareil. L'exiguïté du sondage, ainsi que les remaniements subis par le site, empêchent de le rattacher à une construction précise.

14Sa datation demeure imprécise, mais peut être située dans le courant du Ier s. av. J.-C.

15Ce sondage, en dépit de son caractère inévitablement limité, contribue à affiner les grands découpages chronologiques proposés pour l'occupation de l'âge du Fer du Cayla de Mailhac. Il permet surtout d'entrevoir certains traits propres à l'évolution de la culture matérielle au cours de cette période, traits jusqu'alors gommés par l'ampleur de l'éventail chronologique associé aux ensembles mobiliers disponibles.

Haut de page

Bibliographie

Gailledrat, Éric. 1997 : « Le Cayla de Mailhac (Aude) : les résultats d'un sondage et le contexte mobilier ibéro-languedocien », in Ugolini Daniela (dir.), Le Languedoc occidental protohistorique, Fouilles et recherches récentes (VIe-IVe s. av. J.-C.), Aix-en Provence, Travaux du Centre Camille Jullian, 19, p. 45-58.

Martin-Granel, Hélène . 1944 : « L'oppidum du Cayla », Gallia, II, p. 1-24.

Louis, MauriceTaffanel, OdetteTaffanel, Jean. 1955 : Le premier âge du fer languedocien, tome I, Les habitats, Bordighera-Montpellier : Éd. de l'Institut international d'études ligures. 207 p., 170 fig.

Taffanel, OdetteTaffanel, JeanGailledrat, Éricet al.. 2002 : Le Cayla de Mailhac (Aude) [Texte imprimé], les niveaux du premier âge du Fer (VIe-V.e s. av. J.-C.), Lattes, Association pour le développement de l'archéologie en Languedoc-Roussillon, Monographies d'archéologie méditerranéenne, 12, 271 p.

Taffanel, OdetteTaffanel, JeanGailledrat, Éricet al.. 2002 : Le Cayla de Mailhac (Aude) [Texte imprimé], les niveaux du premier âge du Fer (VIe-V.e s. av. J.-C.), Lattes, Association pour le développement de l'archéologie en Languedoc-Roussillon, Monographies d'archéologie méditerranéenne, 12, 271 p.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Vue de l’oppidum de Cayla de Mailhac depuis le Traversant (sud-est)

Fig. n°1 : Vue de l’oppidum de Cayla de Mailhac depuis le Traversant (sud-est)

Auteur(s) : Gailledrat, Éric. Crédits : ADLFI - Gailledrat, Éric (2003)

Fig. n°2 : Plan general de la zone 22, structures de la phase III (fouilles Taffanel, 1934-1937 et sondage 1993). En jaune, structures de la phase IIb. En vert, bâtiment d’époque romaine(échelle 1/200e)

Fig. n°2 : Plan general de la zone 22, structures de la phase III (fouilles Taffanel, 1934-1937 et sondage 1993). En jaune, structures de la phase IIb. En vert, bâtiment d’époque romaine(échelle 1/200e)

Auteur(s) : Gailledrat, Éric. Crédits : ADLFI - Gailledrat, Éric (2003)

Fig. n°3 : Vue du sondage S93 en cours de fouille. Au premier plan, mur d’époque romaine. À gauche, niveau du IIIe s. avec fosses à dolia. À droite, niveau d’occupation du BF IIIb

Fig. n°3 : Vue du sondage S93 en cours de fouille. Au premier plan, mur d’époque romaine. À gauche, niveau du IIIe s. avec fosses à dolia. À droite, niveau d’occupation du BF IIIb

Auteur(s) : Gailledrat, Éric. Crédits : ADLFI - Gailledrat, Éric (2003)

Fig. n°4 : Mobilier de la maison en torchis du niveau IIb (vers500-475)

Fig. n°4 :  Mobilier de la maison en torchis du niveau IIb (vers500-475)

Auteur(s) : Gailledrat, Éric. Crédits : ADLFI (2003)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Vue de l’oppidum de Cayla de Mailhac depuis le Traversant (sud-est)
Crédits Auteur(s) : Gailledrat, Éric. Crédits : ADLFI - Gailledrat, Éric (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11972/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 241k
Titre Fig. n°2 : Plan general de la zone 22, structures de la phase III (fouilles Taffanel, 1934-1937 et sondage 1993). En jaune, structures de la phase IIb. En vert, bâtiment d’époque romaine(échelle 1/200e)
Crédits Auteur(s) : Gailledrat, Éric. Crédits : ADLFI - Gailledrat, Éric (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11972/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 126k
Titre Fig. n°3 : Vue du sondage S93 en cours de fouille. Au premier plan, mur d’époque romaine. À gauche, niveau du IIIe s. avec fosses à dolia. À droite, niveau d’occupation du BF IIIb
Crédits Auteur(s) : Gailledrat, Éric. Crédits : ADLFI - Gailledrat, Éric (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11972/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 275k
Titre Fig. n°4 : Mobilier de la maison en torchis du niveau IIb (vers500-475)
Crédits Auteur(s) : Gailledrat, Éric. Crédits : ADLFI (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11972/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 78k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Éric Gailledrat, « Mailhac – Le Cayla », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Languedoc-Roussillon, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 13 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/11972

Haut de page

Responsable d'opération

Éric Gailledrat

CNRS

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals