Navigation – Plan du site
1997

Serviers-et-Labaume – Oppidum de Labaume

Responsable(s) des opérations : Jean-Michel Pène
Notice rédigée par : Jean-Michel Pène

Entrées d’index

Chronologique :

Haut-Empire

Nature des opérations :

Prospection inventaire (PI)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1997 (PI)
Inventeur(s) : Pène Jean-Michel (SDA)

1L’oppidum de Labaume I est implanté sur un promontoire du plateau du bois de Labaume. Il domine les petites gorges du ruisseau des Seynes et la plaine de Serviers (Fig. n°1 : Localisation de l’oppidum de Labaume I).

2Au cours des années 1980, le propriétaire, M. René Tournayre, fit effectuer des travaux mécaniques afin de niveler son terrain. Ces derniers ont eu pour conséquence de mettre au jour un très grand nombre de témoins archéologiques. À cette occasion, M. Pierre Tournayre avait recueilli une grande quantité d’objets.

3On a ainsi recensé :

4Une prospection générale du site, réalisée en 1997, a permis d’observer deux segments de courtine formant un angle quasiment droit (Fig. n°2 : Vue aérienne de l’enceinte de l’oppidum de Labaume I). Ces structures, dont l’élévation oscille entre 1,50 m et 2 m, reposent sur un substratum rocheux constitué de calcaire urgonien. Le tronçon ouest, partiellement détruit par les travaux, subsiste toutefois sur près de 40 m de long pour 2,80 m de large. Le rempart nord, dont l’épaisseur atteint également 2,80 m est conservé sur plus de 85 m de longueur. Il est constitué de blocs équarris, disposés en assises irrégulières sans liant de mortier (Fig. n°3 : Détail de l’appareil de l’enceinte de l’oppidum de Labaume I) et présente plusieurs contreforts qui pourraient correspondre aux bases d’un système de défense (tours ?). Ainsi, la surface occupée, correspondant au replat encore partiellement limité par l’enceinte, peut être estimée au minimum à 6 000 m2 (Fig. n°4 : Emprise des vestiges archéologiques implantés sur fond cadastral).

5Il a également été observé plusieurs éléments de terre rubéfiée se rapportant vraisemblablement à la paroi d’un four, un grand fragment appartenant à une maye (Fig. n°5 : Fragment de maye de pressoir, découvert en prospection à la surface des déblais) de pressoir en calcaire (diamètre de 0,90 m pour 0,25 m d’épaisseur) et une extraordinaire quantité de fragments de dolium de grande capacité. Le mobilier céramique recueilli sur l’oppidum montre une importante occupation au second âge du Fer. L’absence d’amphore massaliète indique que l’habitat s’est vraisemblablement fixé aux environs de la fin du IIIe s. et du début du IIe s. avant notre ère. Aucun indice romain n’a été détecté. Mais une découverte de 1905 concernant une dédicace à une divinité locale (Segomanna) semble attester une réoccupation du sommet de la colline à l’époque romaine. En l’absence d’éléments typiques relevant d’un habitat, on peut supposer que les lieux ont changé de finalité. En effet, la présence de cette dédicace ne pourrait-elle pas indiquer l’existence d’un culte de hauteur ?

6On peut aussi envisager l’existence d’une aire cultuelle implantée au pied de l’oppidum de Labaume I. En effet, la mention (XVIIIe s.) d’une autre inscription signalant l’existence d’une piscine romaine pourrait indiquer l’emplacement d’un lieu de culte lié à l’eau. Les observations effectuées au début du siècle dernier par Mazauric signalant la présence de nombreux débris de constructions romaines au débouché du ruisseau des Seynes dans la plaine de Serviers (Gour-de-Conque), vont dans ce sens. Ce lieu (Fig. n°4 : Emprise des vestiges archéologiques implantés sur fond cadastral) est inadapté au développement d’une occupation de type habitat, du fait des redoutables crues du ruisseau des Seynes. En revanche, il pourrait correspondre, par ses atouts naturels, à un lieu de dévotion fréquenté par les habitants de l’agglomération de Pichandraou et de ses environs. Effectivement, la beauté féerique (Fig. n°6 : Vue des gorges du ruisseau des Seynes) des lieux en fait un site remarquable, avec sa vasque qui rappelle étrangement celle de la source de la Fontaine de Nîmes ; elle a dû enchanter les populations anciennes comme elle le fait encore aujourd’hui [(Provost, Michel. 1999.) ; (Pène, Jean-Michel. 2002.)].

Haut de page

Bibliographie

Provost, Michel. 1999 : Carte achéologique de la Gaule, le Gard, 30/2, Paris, Académie des inscriptions et belles-lettres, p. 686-688, fig. 842 à 851.

Pène, Jean-Michel. 2002 : « Pichandraou et l’oppidum de Labaume I, Aigaliers et Serviers-et-Labaume (Gard) », in Jean-Luc Fiches dir., Les agglomérations gallo-romaines du Languedoc-Roussillon, II, Lattes, Association pour le développement de l’archéologique en Languedoc-Roussillon, monographie d’Archéologie méditerranéenne, p. 819-828.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation de l’oppidum de Labaume I

Fig. n°1 : Localisation de l’oppidum de Labaume I

Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)

Fig. n°2 : Vue aérienne de l’enceinte de l’oppidum de Labaume I

Fig. n°2 : Vue aérienne de l’enceinte de l’oppidum de Labaume I

Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)

Fig. n°3 : Détail de l’appareil de l’enceinte de l’oppidum de Labaume I

Fig. n°3 : Détail de l’appareil de l’enceinte de l’oppidum de Labaume I

Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)

Fig. n°4 : Emprise des vestiges archéologiques implantés sur fond cadastral

Fig. n°4 : Emprise des vestiges archéologiques implantés sur fond cadastral

Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)

Fig. n°5 : Fragment de maye de pressoir, découvert en prospection à la surface des déblais

Fig. n°5 : Fragment de maye de pressoir, découvert en prospection à la surface des déblais

Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)

Fig. n°6 : Vue des gorges du ruisseau des Seynes

Fig. n°6 : Vue des gorges du ruisseau des Seynes

Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation de l’oppidum de Labaume I
Crédits Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12010/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 123k
Titre Fig. n°2 : Vue aérienne de l’enceinte de l’oppidum de Labaume I
Crédits Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12010/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 615k
Titre Fig. n°3 : Détail de l’appareil de l’enceinte de l’oppidum de Labaume I
Crédits Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12010/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 408k
Titre Fig. n°4 : Emprise des vestiges archéologiques implantés sur fond cadastral
Crédits Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12010/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 168k
Titre Fig. n°5 : Fragment de maye de pressoir, découvert en prospection à la surface des déblais
Crédits Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12010/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 366k
Titre Fig. n°6 : Vue des gorges du ruisseau des Seynes
Crédits Auteur(s) : Pène, Jean-Michel. Crédits : ADLFI - Pène, Jean-Michel (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12010/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 352k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Michel Pène, « Serviers-et-Labaume – Oppidum de Labaume », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Languedoc-Roussillon, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 31 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/12010

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Michel Pène

SDA

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals