Navigation – Plan du site

AccueilRégionsOccitanie199630 – GardNîmes – Quick Nîmes, Grézan

1996
30 – Gard

Nîmes – Quick Nîmes, Grézan

Sauvetage urgent (1996)
Responsable d’opération : Michel Piskorz

Texte intégral

Date de l'opération : 1996 (SU)
Inventeur(s) : Piskorz Michel (AFAN)

1Plan général des opérations extra muros de Nîmes  (Fig. n°2 : Plan général des principales opérations rurales (1991-1998)).

2En préalable à l’établissement d’un bâtiment, une expertise a été réalisée dans la parcelle LM - 67, située à 2,1 km à l’est de l’enceinte antique de Nîmes, dans une zone humide jouxtant au sud la route de Beaucaire. Le terrain concerné mesure 4 158 m2 mais seuls 570 m2 ont été explorés (Fig. n°1 : Plan général des vestiges de l’opération).

3L’expertise a mis en évidence des nappes de blocs associées à des épandages de mobilier d’époque protohistorique. Une tranchée, comblée par des blocs anguleux liés à un sédiment limono-argileux gris, est également rattachée à la protohistoire, en raison de la présence de mobilier de cette époque.

4Divers aménagements sont datés, avec plus de certitude, des Ier s. – IIe s. de notre ère. Il s’agit de façon principale d’un mur est‑ouest, à double parement, dégagé sur une longueur de 18 m. Au nord de ce dernier et contre son parement, trois endroits ont livré du mobilier archéologique en place : il s’agissait à chaque fois de fragments de pots à bouture qui semblent indiquer qu’au nord du mur s’étendait une zone de jardins ou de champ. C’est dans cet espace qu’a été trouvé un large drain dont la bordure est matérialisée par un muret. Le comblement est constitué par des cailloux anguleux auxquels sont mêlés des fragments de tegulæ et de rares fragments de « céramiques autres ».

5Au sud et contre le parement du mur se trouvent : un petit massif en pierre sèche, une amphore de Bétique dont il manque l’embouchure et les anses, et un coffre de dalles dressées de chant. Dans la mesure où le long mur et les murs du bassin (voir plus loin) sont liés avec du sistre (substrat de cailloutis anguleux) chaulé, que des traces de chaux existent dans l’amphore et que le caisson est à moitié rempli par du sistre, Michel Piskorz suppose qu’il faut interpréter ces structures comme des récipients de stockage de matériaux permettant l’élaboration du mortier. Plus au sud, se trouve un petit bassin quadrangulaire bâti en tegulæ, liées au sistre légèrement chaulé. Ses parois sont enduites d’un fin enduit hydraulique recouvert d’une peinture rouge uniforme. Deux états dans la construction et un aménagement particulier au fond du bassin ont été observés. Pour le responsable de l’opération, ce bassin présente une qualité de finition qui ne peut se justifier autrement qu’au sein d’une maison qu’il reste à situer précisément. Cependant, la proximité de la via Domitia engage à ne pas exclure l’existence d’un contexte funéraire car l’amphore et le coffre de dalle sont des contenants funéraires que l’on retrouve fréquemment à Nîmes (Vidal, Laurent ; Manniez, Yves. 1996.).

Haut de page

Bibliographie

Vidal, LaurentManniez, Yves. 1996 : « Tombes et nécropoles », in Fiches Jean-Luc (dir.), Veyrac Alain (dir.), Nîmes, Paris, Académie des inscriptions et Belles-Lettres, coll. « CAG », 30/1, p. 162-174.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général des vestiges de l’opération

Fig. n°1 : Plan général des vestiges de l’opération

Auteur(s) : Piskorz, Michel ; Tavarès, Anna. Crédits : ADLFI - Piskorz, Michel ; Tavarès, Anna (2004)

Fig. n°2 : Plan général des principales opérations rurales (1991-1998)

Fig. n°2 : Plan général des principales opérations rurales (1991-1998)

Auteur(s) : Vidal, Laurent. Crédits : ADLFI - Vidal, Laurent (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général des vestiges de l’opération
Crédits Auteur(s) : Piskorz, Michel ; Tavarès, Anna. Crédits : ADLFI - Piskorz, Michel ; Tavarès, Anna (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12029/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 129k
Titre Fig. n°2 : Plan général des principales opérations rurales (1991-1998)
Crédits Auteur(s) : Vidal, Laurent. Crédits : ADLFI - Vidal, Laurent (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12029/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 149k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel Piskorz, « Nîmes – Quick Nîmes, Grézan » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Occitanie, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 15 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/12029 ; DOI : https://doi.org/10.4000/adlfi.12029

Haut de page

Auteur

Michel Piskorz

AFAN

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Michel Piskorz

AFAN

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search