Navigation – Plan du site
1998

Nîmes – 113 route de Beaucaire

Responsable(s) des opérations : Valérie Bel
Notice rédigée par : Valérie Bel

Entrées d’index

Chronologique :

âge du Fer

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1998 (SD)
Inventeur(s) : Bel Valérie (AFAN)

1Plan général des opérations extra muros de Nîmes  (Fig. n°3 : Plan général des principales opérations rurales (1991-1998)).

2En préalable à l’établissement d’un bâtiment, un diagnostic archéologique a porté sur une parcelle de 2 115 m2 qui jouxte au sud la route de Beaucaire, à environ 1,3 km à l’est de l’enceinte antique [ (Fig. n°1 : Plan de localisation des opérations des 74-76, 81, 103, 113, route de Beaucaire sur fond cadastral), (Fig. n°2 : Plan de détail des vestiges du 113, route de Beaucaire)]. Les sondages, d’une superficie totale de 165 m2, ont mis en évidence deux ensembles de vestiges archéologiques bien individualisés

3Dans l’angle sud-est de la parcelle, entre 8 m et 15 m de la limite de la route de Beaucaire, un ensemble funéraire a été dégagé sur une surface d’environ 30 m2. Il s’agit d’une douzaine de fosses associées à deux murs perpendiculaires formant l’angle d’un enclos dont on ne connaît pas les dimensions. Alors que le mur nord de l’enclos délimite nettement l’aire sépulcrale, le mur oriental est interrompu par le creusement d’une sépulture attestant une occupation d’assez longue durée. Les rares éléments de mobilier recueillis en surface permettent de dater cet ensemble du Ier s. ou du IIe s. apr. J.-C. Les fosses sont de dimensions modestes (1,30 m de long pour la plus grande). La présence en surface de fragments d’os brûlés humains permet d’interpréter huit d’entre elles comme de probables incinérations.

4L’une d’elles a pu être fouillée. De forme quadrangulaire, elle est dotée d’un parement interne régulier, constitué de trois assises de blocs de calcaire et de fragments de tegulae assemblés avec un liant de terre et de chaux. L’intérieur de ce coffre a reçu un dépôt charbonneux contenant des fragments osseux humains brûlés appartenant à un sujet adulte, et les éléments également brûlés mais très lacunaires d’au moins six vases en céramique et en verre, ainsi que des petits clous en bronze ou en fer et des restes de coquillages. Cette tombe a été recoupée, au nord-est, par une fosse ovoïde qui comporte un dépôt peu charbonneux associé à des fragments d’os brûlés humains, sur lequel repose un amas d’ossements humains adultes. Ce dernier a une forme quadrangulaire qui permet de restituer un contenant aux parois rigides (coffret en bois par exemple). Des fragments de céramiques appartenant à une amphore de type Dressel 20 ont été recueillis sur l’amas d’ossements et dans le comblement de la tombe. Leur disposition témoigne de l’effondrement sur place du vase qui devait protéger l’ossuaire et, peut-être, constituer un élément de marquage.

5Sur la base d’arguments stratigraphiques, il est possible de rattacher à cette occupation antique un empierrement rectiligne d’environ 2 m de large, perpendiculaire à la route de Beaucaire, mis au jour à 4 m à l’ouest de l’ensemble funéraire. Il s’agit d’une couche non compactée de blocs de calcaire, installée dans une excavation linéaire, conservée sur 0,70 m de profondeur. On ne distingue pas de surface de roulement. Plusieurs hypothèses peuvent être évoquées pour interpréter cette structure : il pourrait s’agir d’un fossé drainant matérialisant une limite de parcelle ou d’un radier de chemin de desserte rural.

6Dans la partie nord de la parcelle, à l’écart de la route, une couche d’occupation caractérisée par la présence de nombreux fragments de céramique, avec notamment des vases brisés en place, a pu être observée sur une superficie de 10 m2. La présence de résidus de foyers (charbons, cendres, ossements animaux) indique qu’il s’agit de restes d’un habitat. L’absence de structures (fosse, trou de poteau) n’est pas significative compte tenu de l’étendue limitée de l’observation et des conditions de fouille. Le mobilier caractéristique (céramique grise monochrome, amphore, céramique à pâte claire calcaire et céramique non tournée) permet de dater cette occupation de la fin du VIe s. ou du début du Ve s. avant notre ère.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan de localisation des opérations des 74-76, 81, 103, 113, route de Beaucaire sur fond cadastral

Fig. n°1 : Plan de localisation des opérations des 74-76, 81, 103, 113, route de Beaucaire sur fond cadastral

Auteur(s) : Vidal, Laurent ; Bel, Valérie ; Hervé, Marie-Laure ; Manniez, Yves ; Piskorz, Michel. Crédits : ADLFI - Vidal, Laurent (2004)

Fig. n°2 : Plan de détail des vestiges du 113, route de Beaucaire

Fig. n°2 : Plan de détail des vestiges du 113, route de Beaucaire

Auteur(s) : Bel, Valérie. Crédits : ADLFI - Bel, Valérie (2004)

Fig. n°3 : Plan général des principales opérations rurales (1991-1998)

Fig. n°3 : Plan général des principales opérations rurales (1991-1998)

Auteur(s) : Vidal, Laurent. Crédits : ADLFI - Vidal, Laurent (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan de localisation des opérations des 74-76, 81, 103, 113, route de Beaucaire sur fond cadastral
Crédits Auteur(s) : Vidal, Laurent ; Bel, Valérie ; Hervé, Marie-Laure ; Manniez, Yves ; Piskorz, Michel. Crédits : ADLFI - Vidal, Laurent (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12074/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 211k
Titre Fig. n°2 : Plan de détail des vestiges du 113, route de Beaucaire
Crédits Auteur(s) : Bel, Valérie. Crédits : ADLFI - Bel, Valérie (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12074/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 119k
Titre Fig. n°3 : Plan général des principales opérations rurales (1991-1998)
Crédits Auteur(s) : Vidal, Laurent. Crédits : ADLFI - Vidal, Laurent (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12074/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 149k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Valérie Bel, « Nîmes – 113 route de Beaucaire », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Languedoc-Roussillon, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 09 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/12074

Haut de page

Responsable d'opération

Valérie Bel

AFAN

Articles du même responsable de fouilles

  • Nîmes [Texte intégral]
    ZAC du Forum des Carmes
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Languedoc-Roussillon
Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals