Navigation – Plan du site
1992

Montbazin – Forum Domitii

Responsable(s) des opérations : Marc Lugand
Notice rédigée par : Marc Lugand

Entrées d’index

Chronologique :

République romaine

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1992 (SD)
Inventeur(s) : Lugand Marc (Collectivité territoriale)

1La station de forum Domitii, située aux confins de la cité de Nîmes, à la frontière de la cité de Béziers, figure sur la plupart des itinéraires antiques comme étape sur la via Domitia.

2L'établissement semble être une fondation ex nihilo, accompagnant la construction de la voie, au lendemain même de la Conquête. Son rattachement à la colonie de Nîmes est plus que probable. Il a été démontré que c'était déjà le cas de la cité voisine de Balaruc (Bermond, Iouri ; Pellecuer, Christophe. 1992.) et l'étude du cippe de C. Vettius, trouvé à Montbazin, a permis à Michel Christol de l'inscrire dans la série des stèles « à rinceaux nîmois » (Thomas, Jean-Marie ; Rouquette, Daniel. 1987.).

3L'agglomération est surtout connue par la prospection de surface qui livre l'image d'un site de 7 ha à 10 ha appuyé sur le synclinal d'un modeste relief miocène, au coeur du vaste bassin de Montbazin. À la suite de deux sauvetages, en 1985 puis 1989, quarante petits sondages d'évaluation sont réalisés en 1992 sur l'ensemble des parcelles.

4Les données croisées de la prospection, des sauvetages, des sondages et des découvertes anciennes révèlent un site grossièrement circulaire, traversé par la via Domitia (Fig. n°1 : Emprise du site d'après les résultats de la prospection de surface et des sondages.). Deux secteurs principaux se détachent : le centre de l'agglomération avec ses matériaux de construction « luxueux » (plaquages de marbre, tesselles, enduits peints) et son extension au sud, le long de la voie. À cet endroit se rencontre un habitat plus modeste associé à de nombreuses traces d'un artisanat du fer (scories). Il y a plusieurs dizaines d'années, dans la même zone, les labours auraient détruit un important volume d'amphores, témoin d'une activité commerciale restant à définir.

5Un troisième secteur peut éventuellement être défini au nord de l'agglomération où l'on a découvert une puissante architecture soigneusement appareillée, associée à un mobilier ler s. et Ile s. Si le mode de construction tranche sur le bâti observé jusqu'à présent, nous ne pouvons préciser s'il s'agit d'une enceinte, d'un bâtiment public ou d'une domus dominant la ville basse.

6Enfin un espace funéraire, dont l'importance réelle n'est pas connue, est repéré, le long de la voie, à quelques centaines de mètres au sud-ouest.

7Quant à la voie elle-même, elle a pu être observée dans un des sondages, au sommet de la terrasse qui borde l'actuel « chemin des Romains ». Aucune trace de dallage ni d'empierrement n'a été retrouvé : les différentes recharges de la chaussée sont faites de fragments d'amphores compactés sur des niveaux de sable ou de limon.

8L'histoire du site, telle que l'on peut la restituer grâce à l'étude du mobilier, débute à l'époque républicaine (Ile s. av. J.-C et 1er s. av. J.-C.). Aucun objet antérieur n'a été rencontré et la période est représentée par 15 % des tessons récoltés en prospection. Nous signalerons, en outre, la découverte d'un monnayage républicain : un denier de Narbonne (118 av. J.C.) et un denier de Brutus (60 av. J.-C.) (Albagnac, Lucien. 1972.). Comme c'est le cas pour la plupart des établissements de notre région, forum Domitii connaît sa période d'expansion au 1er s. : 60 % des artefacts appartiennent au Haut-Empire. Le développement est marqué par un agrandissement sensible de la surface construite avec d'importants travaux préparatoires destinés à assainir les terrains par l'apport d'importants remblais. Une évolution des modes de construction est, d'autre part, sensible avec l'apparition, dans le courant du ler s., du mortier de chaux et des sols en béton de tuileau. C'est également à cette époque qu'est construit un puissant égout maçonné.

9Le caractère éphémère de la période faste de forum Domitii (en gros le seul ler s.) révèle-t-il un échec partiel d'une politique d'urbanisation ? Même si elle fonctionne encore plusieurs siècles, l'agglomération régresse au moins en taille (25 % des objets appartiennent à l'Antiquité tardive). Pendant la même période Balaruc connaît une prospérité certaine, due à la source thermale et, peut-être, à une activité portuaire et commerciale (aux dépends du « marché de Domitius » ?

10Affaibli dès le second siècle le site ne sera définitivement abandonné qu'au Vle s. L'itinéraire de Bordeaux à Jérusalem définit le forum Domitii du IVe s. comme une simple mutatio. L'étymologie germanique du nom « Les SaIles » évoque peut-être les derniers vestiges du relais sur la via Domitia mais ni la prospection ni la fouille n'ont livré de séries du haut Moyen Âge. (Thomas, Jean-Marie ; Rouquette, Daniel. 1985.), (Lugand, Marc. 1992.), (Lugand, Marc. 1985.).

Haut de page

Bibliographie

Bermond, IouriPellecuer, Christophe . 1992 : « Recherches récentes sur l'agglomération antique de Balaruc-les-Bains, Hérault : 1986-1991 », Archéologie en Languedoc, 16, p. 63-74.

Thomas, Jean-MarieRouquette, Daniel. 1987 : « Fragment de cippe funéraire trouvé à Montbazin », Archéologie en Languedoc (1, 2, 3), p. 60-62.

Albagnac, Lucien. 1972 : « Les monnaies romaines de Montbazin », Bulletin de la Société d'études scientifiques de Sète, IV, p 61–80.

Thomas, Jean-MarieRouquette, Daniel. 1985 : « Montbazin (forum Domitii), les Tuilières », Gallia, 43, 2, p. 409.

Lugand, Marc . 1992 : « Montbazin, les Salles », Gallia Informations, 1992, 1, p. 144.

Lugand, Marc. 1985 : Rapports de fouilles de Montbazin H1 1280, déposés à la DRAC Languedoc-Roussillon, Service régional de l'Archéologie.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Emprise du site d'après les résultats de la prospection de surface et des sondages.

Fig. n°1 : Emprise du site d'après les résultats de la prospection de surface et des sondages.

Auteur(s) : Lugand, Marc. Crédits : ADLFI (2004)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Emprise du site d'après les résultats de la prospection de surface et des sondages.
Crédits Auteur(s) : Lugand, Marc. Crédits : ADLFI (2004)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12168/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 201k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Marc Lugand, « Montbazin – Forum Domitii », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Languedoc-Roussillon, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 23 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/12168

Haut de page

Responsable d'opération

Marc Lugand

Collectivité territoriale

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals