Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie199376 – Seine-MaritimeRouen – Collège Barbey d'Aurevilly

1993
76 – Seine-Maritime

Rouen – Collège Barbey d'Aurevilly

Responsable d’opération : Dominique Pitte

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 3384

Date de l'opération : 1993 (SU)
Inventeur(s) : Pitte Dominique (SRA)

1Les travaux d’extension du collège Barbey-d’Aurévilly ont été précédés, dans le courant du premier semestre 1993, par une fouille de sauvetage. Le projet concernait la construction d’un bâtiment en bordure du boulevard de la Marne, sur le tracé de l’enceinte médiévale et à l’emplacement de la casemate dite de la « Porte d’Arras », ouvrage aménagé en fond de fossé et accessible depuis le collège. La construction postérieure à l’enceinte et dont la fonction militaire mériterait d’être précisée (Le Cain,Bénédicte ; Pitte, Dominique. 1996.), permettait également de canaliser une source vers l’intérieur de la ville, voir le site A sur le plan général de Rouen (Fig. n°1 : Plan général).

2Le mur d’enceinte a été dégagé sur plus de 40 m de longueur (Pitte, Dominique. 1994.). Son arase est apparue entre 1 m et 1,40 m de profondeur, sous une série de remblais modernes. Ne subsiste du mur lui-même que sa base enterrée, tandis que l’escarpe est presque intégralement conservée. L’épaisseur de l’enceinte de 3,30 m environ, constante sur la majeure partie de son parcours, connaît un épaississement significatif dans le tiers ouest, à la suite d’un changement de direction de sa face interne, pour dépasser les 4 m au droit de la casemate (Fig. n°2 : Enceinte médiévale).

3Le mur est construit avec un blocage contenu entre deux parements. L’escarpe offre une surface très régulière ; les hauteurs d’assises sont comprises entre 0,40 m et 0,50 m. Quelques pierres présentent des marques de tâcherons. Au pied de la partie dégagée de l’escarpe, trois ressauts successifs ont été mis au jour sans qu’il ait été possible, pour des raisons techniques, d’atteindre le fond du fossé. Son comblement, réalisé par remblais successifs horizontaux, date de la fin du XVIIIe s. La nature des couches rencontrées (niveaux de calcaire et de mortier formant blocage alternant avec des couches d’argile très compactes) suggère que l’on a voulu créer une chape destinée à protéger la casemate, dont le rôle de canalisation de la source a perduré au-delà de l’abandon du fossé.

4Aucun niveau de circulation médiéval ou moderne n’est conservé en arrière du mur. La fouille du comblement d’une tranchée liée à son édification a permis de recueillir un mobilier céramique très homogène associé à deux monnaies du milieu du XIVe s. Nous sommes donc vraisemblablement ici en présence d’une portion d’enceinte édifiée lors de la guerre de Cent Ans qui correspondrait aux travaux de fortification de la ville entrepris à partir de 1346, à l’instigation de Philippe de Valois. La qualité architecturale des vestiges a conduit le conseil général de la Seine-Maritime, maître d’ouvrage de l’opération, à les intégrer avec mise en valeur à l’intérieur de la nouvelle construction.

5On notera pour finir la découverte, dans l’angle sud-ouest du chantier, d’une fosse et d’un remblai gallo-romains. Aucune trace de bâti attribuable à cette période n’est associée.

Haut de page

Bibliographie

Le Cain, BénédictePitte, Dominique. 1996 : « La casemate de la porte d'Arras, à Rouen : une relecture », Bulletin des Amis des monuments rouennais, septembre 1996, p. 84-94.

Pitte, Dominique. 1994 : « Une portion d’enceinte médiévale (XVIe s.) mise au jour au collège Barbey-d’Aurévilly », Bulletin des Amis des monuments rouennais, septembre 1994, p. 90-92.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général

Fig. n°1 : Plan général

Auteur(s) : Cliville, Jean-Louis ; Ciezar-Epailly, Laurence. Crédits : ADLFI - Cliville, Jean-Louis ; Ciezar-Epailly, Laurence (2003)

Fig. n°2 : Enceinte médiévale

Fig. n°2 : Enceinte médiévale

Auteur(s) : Pitte, Dominique ; Ciezar-Epailly, Laurence. Crédits : ADLFI - Pitte, Dominique ; Ciezar-Epailly, Laurence (2003)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général
Crédits Auteur(s) : Cliville, Jean-Louis ; Ciezar-Epailly, Laurence. Crédits : ADLFI - Cliville, Jean-Louis ; Ciezar-Epailly, Laurence (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12268/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 303k
Titre Fig. n°2 : Enceinte médiévale
Crédits Auteur(s) : Pitte, Dominique ; Ciezar-Epailly, Laurence. Crédits : ADLFI - Pitte, Dominique ; Ciezar-Epailly, Laurence (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12268/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 74k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Dominique Pitte, « Rouen – Collège Barbey d'Aurevilly » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 18 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/12268

Haut de page

Auteur

Dominique Pitte

SRA

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Dominique Pitte

SRA

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search