Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie199276 – Seine-MaritimeEpretot – La Belle au Vent

1992
76 – Seine-Maritime

Epretot – La Belle au Vent

Responsable d’opération : Yves Desfossés
Notice rédigée avec Laurence Ciezar-Epailly

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 3400

Date de l'opération : 1992 (EV)
Inventeur(s) : Desfossés Yves

1Le site, localisé à l’ouest du plateau du pays de Caux sur la partie sommitale de la plaine de la Belle au Vent a été sondé sur 12 ha et décapé sur 0,2 ha. Il s’agit d’un des rares vestiges de villa sur ce secteur (Desfossés, Yves. 1995.).

2En contrebas de la butte, à l’est, une occupation protohistorique protégée par des colluvions a révélé trois fossés parallèles distants de 2 m, d’axe nord-est – sud-ouest. Ils forment un « coude » vers le sud-est et témoignent d’une parcellisation des terrains de 40 m sur au moins 20 m. Des structures en creux dont trois inhumations sont installées à la périphérie des fossés mais sans organisation perceptible. Le mobilier céramique s’inscrit dans une fourchette chronologique comprise entre la période III et la période I du premier âge du Fer. Sur un des vases, un décor au peigne traîné à huit dents entre la panse et le col encadré de deux horizontales s’apparente aux exemplaires découverts dans le sud de la France (Fig. n°1 : Fragment de céramique avec décor au peigne traîné à huit dents).

3Dans le courant du IIe s. apr. J.-C., le site se déplace sur le sommet de la butte.

4La conservation médiocre des vestiges ne permet pas de restituer le plan de l’édifice. Dans le prolongement d’un bâtiment quadrangulaire de 7 m de large pour une longueur indéterminée s’inscrit une cave conservée sur 1,2 m de profondeur maximum, aux murs parementés recouverts d’un enduit de mortier. Six niches sont aménagées dans les parois. Trois marches et un seuil permettaient d’accéder à la cave de 2,50 m sur 2,20 m avec un sol composé d’un hérisson de silex.

5Un puits et un bassin profond de 3 m avec des parois en silex liés au béton hydraulique ainsi que quelques solins constituent les autres vestiges qui s’insèrent également dans un réseau fossoyé.

Haut de page

Bibliographie

Desfossés, Yves. 1995 : « L'évolution de la ferme indigène en pays de Caux. L'apport des fouilles de l'autoroute A 29, premiers résultats », Revue archéologique de Picardie, numéro spécial 11, p. 203-208, 5 fig.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Fragment de céramique avec décor au peigne traîné à huit dents

Fig. n°1 : Fragment de céramique avec décor au peigne traîné à huit dents

Auteur(s) : Desfossés, Yves. Crédits : ADLFI - Desfossés, Yves (2003)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Fragment de céramique avec décor au peigne traîné à huit dents
Crédits Auteur(s) : Desfossés, Yves. Crédits : ADLFI - Desfossés, Yves (2003)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/12358/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 182k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Desfossés, Laurence Ciezar-Epailly, « Epretot – La Belle au Vent » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 01 mars 2004, consulté le 24 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/12358

Haut de page

Auteur

Laurence Ciezar-Epailly

SRA

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Yves Desfossés

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search