Navigation – Plan du site
2008

Poitiers – Les Montgorges

Responsable(s) des opérations : Sonia Leconte
Notice rédigée par : Sonia Leconte

Entrées d’index

Chronologique :

âge du Bronze, Temps Modernes

Sujets :

camp, fosse, prisonnier

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204612

Date de l'opération : 2008 (EX)

1Le projet de réalisation d’une ZAC de 35 ha par la Société d’Equipement du Poitou (SEP), à Poitiers, au lieu-dit « Les Montgorges », est à l’origine d’un diagnostic archéologique. Une première phase représentant 144 730 m2 a été réalisée d’avril à mai 2008.

2Le seul indice archéologique repéré correspond à une fosse, à la fonction indéterminée, de la fin du Bronze ancien.

3Le diagnostic archéologique a avant tout permis de mettre au jour le camp d’internement de « la Chauvinerie » datant de la Seconde Guerre mondiale dont le souvenir s’estompe progressivement. Désormais, ce dernier est trop souvent associé et cantonné à la caserne, seul élément encore visible dans le paysage actuel. Or, à côté de celle-ci (réquisitionnée par les Allemands pendant la guerre), sur le plateau calcaire, fut construit un camp destiné aux troupes coloniales. Il était composé de baraquements sommaires entourés de voiries et de barbelés. Des populations africaines, nord-africaines, indochinoises et malgaches y furent internées. Quelques personnes avaient encore en mémoire ce camp. Grâce à leurs témoignages, nous avons pu mener les recherches et établir qu’il s’agissait là d’un des vingt-deux Frontstalag, existant en France occupée. Le devenir des archives liées à ce Frontstalagde Poitiers n’est pas connu. Ont-elles été conservées et emmenées en Allemagne ? Ont-elles été détruites ? Seules les archives ayant trait au camp de la Chauvinerie, devenu centre d’internement pour les Allemands en 1945, sont consultables. La localisation de ce camp étant désormais acquise (du fait de cette opération archéologique), il serait intéressant de poursuivre les recherches afin de pouvoir par exemple retracer l’itinéraire des personnes internées et de leur donner un nom et un visage. Parmi ces prisonniers, citons le cas de Léopold Sedar Senghor dont la biographie a permis de rendre compte de l’internement au Frontstalagde Poitiers.

4LECONTE Sonia

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Sonia Leconte, « Poitiers – Les Montgorges », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 19 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/1255

Haut de page

Responsable d'opération

Sonia Leconte

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals