Navigation – Plan du site
2008

La pierre dans le Saintonge antique et médiévale

Responsable(s) des opérations : Jacques Gaillard
Notice rédigée par : Jacques Gaillard

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204304

Date de l'opération : 2005 - 2008 (PC)

1En 2008, le PCR « La pierre dans la Saintonge antique et médiévale » a porté son effort de réflexion dans trois directions principales.

L’axe méthodologique

2L’intérêt relativement récent que suscitent les carrières de pierre de taille mérite qu’une modélisation de la pratique archéologique soit engagée à leur endroit :

3•    fiches de blocs remarquables abandonnés dans les carrières qui portent à la fois des traces d’extraction et des traces de taille ;

4•    fiches chronotypologiques des carrières exploitées tant en souterrain qu’à ciel ouvert ;

5•    cartes des bassins carriers appliquant les méthodes de la géographie historique et conjuguant l’étude des plans, la visualisation aérienne et la prospection de terrain.

L’axe géologique

6Mis au point durant trois années au centre littoral de Géophysique (CLDG) de l’université de La Rochelle, sanctionné par une thèse en 2007 et rapporté dans un article, le protocole de caractérisation des roches sédimentaires n’a pas, à notre connaissance, d’équivalent dans la littérature consacrée aux calcaires.

7Son principe consiste à traquer les éléments terrigènes transportés par les fleuves côtiers et relayés par les courants marins. Ces fines particules d’environ 50 µm se sont déposées en même temps que les boues calcaires de la microfaune marine en fonction des conditions physiques des fonds marins (topographie, turbidité, densité, etc.), selon une géographie minérale différenciée d’un endroit à un autre, à quelques kilomètres de distance, pour un même étage géologique.

8La méthode vise à identifier ces grains par l’analyse physicochimique au microscope électronique à balayage (MEB), à les cartographier et les compter, et opérer des sélections discriminantes afin de dresser une « carte d’identité » du bassin carrier considéré sous la forme d’une synthèse graphique à plusieurs entrées. Il s’agit alors pour un échantillon donné, prélevé sur un bâti antique ou autre, de décliner les phases du protocole et de comparer le résultat obtenu avec les référentiels établis. Pour l’heure, nous disposons des référentiels de plusieurs grands bassins carriers de la Saintonge : Thénac, Crazannes, Saint-Vaize, Avy, Pons, Le Douhet, Claix et Jonzac.

9Un certain nombre de prélèvements effectués en Saintonge (villa gallo-romaine de Jonzac, thermes Saint-Saloine, quartier d’habitation de Barzan, amphithéâtre de Saintes, aqueduc du Douhet, etc.) ont donné lieu à la reconnaissance de leur provenance. Il commence à s’en dégager une perception des flux de la pierre dans l’Antiquité, même si le maillage apparaît encore trop lâche.

L’axe expérimental

10À la lumière des observations faites sur la documentation lapidaire régionale et sur les colonnes abandonnées en cours de fabrication à la carrière antique de Thénac, un projet de tour à pierre vertical a été mis au point et expérimenté avec succès (Fig. n°1 : Tournage d’un bloc calcaire à l’aide d’un tour à bras vertical ) . Il a permis de réalisé une colonne de taille moyenne avec sa base et de préciser certaines questions portant sur les qualités de pierre, les étapes de l’épannelage, les temps de mise en œuvre, les outils du tournage, les types de modénature et la réalisation de colonnes engagées.

11GAILLARD Jacques

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Tournage d’un bloc calcaire à l’aide d’un tour à bras vertical

Fig. n°1 : Tournage d’un bloc calcaire à l’aide d’un tour à bras vertical

Auteur(s) : Gaillard, Jacques (BEN). Crédits : Gaillard, Jacques (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Tournage d’un bloc calcaire à l’aide d’un tour à bras vertical
Crédits Auteur(s) : Gaillard, Jacques (BEN). Crédits : Gaillard, Jacques (2008)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/1260/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 391k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jacques Gaillard, « La pierre dans le Saintonge antique et médiévale », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 22 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/1260

Haut de page

Responsable d'opération

Jacques Gaillard

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals