Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202107 – ArdècheChalencon – Château

2021
07 – Ardèche

Chalencon – Château

Fouille programmée (2021)
Responsable d’opération : Émilie Comes-Trinidad

Notes de la rédaction

Comes-Trinidad É. 2022 : Chalencon (07-Ardèche) le Château, fouille programmée, rapport final d’opération 2021.

Texte intégral

1La campagne de fouilles réalisée en 2021 sur le site du château de Chalencon s’inscrit au sein d’une recherche en cours sur les dynamiques de peuplement dans le centre de la vallée de l’Eyrieux. Le site castral, très dérasé, est formé d’une plateforme sommitale entourée par une enceinte construite à flanc de rocher et flanquée d’au moins une tour semi-circulaire au sud. Un deuxième système d’enceinte, dont une partie a été fouillée en 2017, est organisé autour du sommet de la colline. On ignore, en l’état actuel de la recherche, les relations stratigraphiques entre les deux enceintes.

2L’opération 2021, entreprise au sommet de la plateforme, a permis d’explorer une surface de 102 m2 directement au sud du pan de muraille dégagé en 2017. La fouille a notamment révélé les maçonneries de l’angle d’un bâtiment castral, flanqué d’une tour semi-circulaire. L’analyse des données stratigraphiques et constructives permet ainsi de proposer un premier phasage de construction de cette partie du bâtiment et d’aborder, plus largement, les modalités d’occupation du site.

3La première phase de travaux identifiée par la fouille concerne la construction de l’angle nord-est d’un bâtiment castral. Identifié comme l’aula, l’édifice est installé sur un ressaut de fondation maçonné au plus tard aux xiie-xiiie s. Le système constructif associe, à l’extérieur, une chaîne d’angle formée d’un appareillage de pierre de taille portant des traces de layage à des assises moins régulières de blocs de gabarit inférieur relativement bien équarris.

4Au plus tôt au cours du xiiie s., une vaste campagne de travaux permet la construction et l’aménagement d’une tour semi-circulaire flanquant l’angle nord-est de l’aula. Ces travaux provoquent également la reconstruction du mur oriental ainsi que la reprise de l’angle de l’aula dans le but d’aménager une communication potentielle entre les deux édifices. Le premier niveau de la tour est doté d’un sol et son espace intérieur pouvait être subdivisé par une petite maçonnerie, dont la forme exacte reste à préciser, au sud-est.

5L’aula et sa tour sont détruites entre la fin du xiiie s. au plus tôt, et le xve s. au plus tard, et la majeure partie de leurs maçonneries est systématiquement récupérée. Le bâtiment est abandonné, comblé par un épais niveau de dépotoir ayant livré de grandes quantités de mobilier. Toute la zone au nord de la tour est soumise à l’abandon et au colluvionnement, et, ce, jusqu’à la muraille.

6Cette chronologie de destruction, somme toute précoce, s’accorde avec celle mise en évidence en 2017 et s’inscrit dans le premier mouvement d’abandon des castra qui survient à la fin du Moyen Âge dans le bassin versant de l’Eyrieux. Cette destruction peut être mise en relation, ici, avec le développement économique et démographique que connaît le bourg ecclésial, installé en contrebas de la colline, dès le xiiie s. et qui ne se dément pas jusqu’au début de la période moderne, grâce notamment à l’action des comtes du Valentinois.

7Le site est réoccupé entre la fin du xviiie et la première moitié du xxe s. : la colline castrale est mise en culture grâce à l’aménagement de terrasses sur ses faces méridionales et orientales grâce notamment au remploi d’une partie des blocs issus des anciens bâtiments castraux.

Fig. 1 – Vue du parement nord-ouest de la tour

Fig. 1 – Vue du parement nord-ouest de la tour

Mur 27, US 2036.

Cliché : équipe de fouille.

Fig. 2 – Vue du parement occidental de la tour

Fig. 2 – Vue du parement occidental de la tour

Mur 27, US 2036.

Cliché : équipe de fouille.

Fig. 3 – Vue du niveau supérieur de la tour

Fig. 3 – Vue du niveau supérieur de la tour

Cliché : équipe de fouille.

Haut de page

Bibliographie

Comes-Trinidad É. 2016 : Chalencon, 2016 Châteaux, village et église Saint-Pierre, prospection thématique et étude de bâti.

Cornes É. 2016 : L’occupation religieuse du bassin-versant de l’Eyrieux d’après les sources historiques (première partie : xie-xive s.), Boutières en Histoire, 9, p. 51-68.

Comes-Trinidad É. 2018 : Chalencon (07-Ardèche) le Château, fouille programmée, rapport final d’opération 2017.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue du parement nord-ouest de la tour
Légende Mur 27, US 2036.
Crédits Cliché : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/126859/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 939k
Titre Fig. 2 – Vue du parement occidental de la tour
Légende Mur 27, US 2036.
Crédits Cliché : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/126859/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 864k
Titre Fig. 3 – Vue du niveau supérieur de la tour
Crédits Cliché : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/126859/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 793k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Émilie Comes-Trinidad, « Chalencon – Château » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 15 novembre 2022, consulté le 18 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/126859

Haut de page

Auteur

Émilie Comes-Trinidad

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Émilie Comes-Trinidad

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search