Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202163 – Puy-de-DômeLezoux – Rue Félix-Duchasseint, p...

2021
63 – Puy-de-Dôme

Lezoux – Rue Félix-Duchasseint, parcelle AA 236

Opération préventive de diagnostic (2021)
Responsable d’opération : Guy Alfonso

Entrées d’index

Année de l'opération :

2021

Numéro d’opération :

039079

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Alfonso G. 2021 : Lezoux (Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes) rue Félix Duchasseint, parcelle AA236, rapport de diagnostic, Clermont-Ferrand, Inrap.

Texte intégral

1Ce diagnostic archéologique est lié au projet de construction d’une maison individuelle dans un terrain de 704 m2 situé au nord-est du bourg ancien de Lezoux (Puy-de-Dôme), à l’ouest de la rue Félix-Duchasseint. Trois tranchées totalisant une surface de 103 m2 (14,63 % de la superficie de la parcelle) ont été réalisées.

2Comme cela était attendu à la suite des observations effectuées dans les parcelles voisines au sud et à l’est (notamment deux aires de préparation d’argile du iie s.), le résultat du diagnostic est largement positif : les trois sondages ont livré des structures et des niveaux de l’époque romaine en lien avec l’artisanat de la poterie (fig. 1). Le sommet de ces vestiges se trouve à une profondeur de 0,30 m à 0,70 m.

Fig. 1 – Plan des sondages et des vestiges archéologiques sur fond cadastral

Fig. 1 – Plan des sondages et des vestiges archéologiques sur fond cadastral

Échelle : 1/250e.

Topographie : S. Dohr (Inrap) ; DAO : G. Alfonso, S. Dohr (Inrap).

3Les niveaux antiques se développent sur un paléosol sablo-limoneux brun incluant quelques nodules de terre cuite qui surmonte le substrat sableux stricto sensu.

4Ces niveaux se réduisent, dans le sondage 1, à une couche argilo-sableuse noirâtre, d’une vingtaine de centimètres d’épaisseur, renfermant un abondant mobilier en terre cuite, en grande partie lié à la fabrication de céramique sigillée. Cette couche, datée de la fin du iie s.-début du iiis., scelle plusieurs structures en creux. Parmi celles-ci, une concentration de céramique (F3) signalant probablement une fosse, regroupe essentiellement des ratés de vaisselle à parois fines produite à la fin du ier s. ou du début du iie s. apr. J.‑C. (fig. 2).

Fig. 2 – Sondage 1, vue de la structure F3, vers l’est

Fig. 2 – Sondage 1, vue de la structure F3, vers l’est

Concentration importante de mobilier en terre cuite, en grande partie composée de ratés de vaisselle à parois fines.

Cliché : G. Alfonso (Inrap).

5À proximité immédiate de cette structure, deux tranchées à angle droit peu profondes (F1 et F2) pourraient correspondre aux fondations d’une construction démantelée, réutilisées comme dépotoir. En effet, elles sont entièrement comblées de débris de terre cuite provenant majoritairement de céramiques communes de stockage dont certaines présentent des pâtes surcuites. Leur colmatage final ne semble pas être intervenu avant les années 160-220 apr. J.‑C. La présence d’un possible trou de poteau avec calage est également à noter.

6Dans le sondage 2, la séquence stratigraphique antique est un peu plus dilatée, atteignant 0,45 m d’épaisseur à l’est. Le dernier niveau gallo-romain, similaire à celui observé dans le sondage 1, recouvre ici des niveaux plus anciens, liés notamment à une construction maçonnée s’étendant à l’ouest et au sud de la tranchée, dont on ne connaît que le mur nord (F6). Une couche de tuiles est présente au sud du mur tandis qu’au nord se développe un sol sablo-argileux gris. Le mobilier céramique issu de l’ensemble de ces niveaux date du iie s. Scellée par ces derniers, une tranchée à parois verticales et fond plat orientée nord-est – sud-ouest (F7) est interprétée comme une probable tranchée d’installation d’une conduite d’adduction d’eau. Sa datation n’est pas établie.

7Quatre fosses, dont la fonction initiale n’est pas déterminée, sont également présentes. L’une d’entre-elles (F8) se distingue par un mobilier presque exclusivement composé d’accessoires d’enfournement et de céramiques sigillées de la première moitié du iie s. apr. J.‑C. La fosse F11 contenait, quant à elle, principalement des fragments d’un grand bassin à marli en pâte grossière.

8Dans le sondage 3, la « couche d’épandage » de matériaux identifiée dans les sondages 1 et 2 est absente. À l’est, une couche de démolition de toiture en tuiles repose sur un probable sol aménagé en surface des sables limoneux bruns qui recouvrent le substrat sableux. Au sommet de cette couche, s’ouvre une vaste excavation (F12) qui occupe toute la moitié ouest de la tranchée et se développe vers le nord, l’ouest et le sud. Entièrement comblée de matériaux de constructions (tuiles, parois de four, tubulures, argile...), fréquemment rubéfiés, mêlés à une importante quantité de déchets de fabrication de céramique (accessoires d’enfournement, ratés de cuisson de céramiques sigillées), cette excavation était initialement destinée à accueillir un four (au moins) et son aire de chauffe. La partie dégagée correspond à une partie de l’aire de travail, fermée au nord par un mur en pierres et en fragments de tuiles (M3009), et à l’alandier d’un four (F14) qui se développe vers le nord, et est constitué de deux piédroits bâtis en matériaux réfractaires délimitant un canal de 0,50 m de largeur (fig. 3). Arasées à une profondeur de 1,70 m à 1,90 m sous le sol actuel, on ne sait pas sur quelle hauteur sont conservées ces maçonneries. Aucun élément ne permet de préciser la date de leur construction. Après que les structures de production ont été abandonnées, le colmatage de l’excavation est certainement intervenu rapidement, dans les années 220 et 240/250 apr. J.‑C.

9Dans les trois sondages, les niveaux antiques sont scellés par des colluvions de sables limoneux brun clair contenant quelques inclusions de mobilier moderne et contemporain mêlés à des éléments plus anciens, qui supportent la couche de terre végétale.

Fig. 3 – Sondage 3, coupe nord : excavation F12, four F14

Fig. 3 – Sondage 3, coupe nord : excavation F12, four F14

Cliché : G. Alfonso (Inrap).

Fig. 4 – Exemples de céramiques sigillées issues du diagnostic

Fig. 4 – Exemples de céramiques sigillées issues du diagnostic

1, sondage 1, F4 : estampille de SACROVIROS sur bol Lez. 1 ; 2, sondage 2, US 2007 : coupe Drag. 37 du groupe de QVINTILIANVS I ; 3-5, sondage 3, F12 : estampille de GEMENIANVS ; relief d’applique sur pot Lez. 102 ; Drag. 37 du groupe de BANVVS (?).

Clichés : A. Wittmann (Inrap).

Haut de page

Bibliographie

Alfonso G. 2018 : Lezoux (Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes), 67 bis rue Félix Duchasseint, Ateliers de potiers et habitats des ier et iie s. apr. J.‑C., rapport de fouille archéologique, Clermont-Ferrand, Inrap.

Alfonso G. 2020 : Lezoux (Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes) rue Félix Duchasseint AA274, rapport de diagnostic, Clermont-Ferrand, Inrap.

Baucheron F. 2015 : Lezoux (Puy-de-Dôme, Auvergne), rue Félix Duchasseint, parcelle AA237, rapport de diagnostic, Clermont-Ferrand, Inrap.

Chuniaud K. 2014 : Lezoux (Puy-de-Dôme, Auvergne), rue Félix Duchasseint, parcelle AA235, rapport de diagnostic, Clermont-Ferrand, Inrap.

Lautier L. 2015 : Lezoux (Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes), rue Félix Duchasseint, parcelle AA171, rapport de diagnostic, Clermont-Ferrand, Inrap.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan des sondages et des vestiges archéologiques sur fond cadastral
Légende Échelle : 1/250e.
Crédits Topographie : S. Dohr (Inrap) ; DAO : G. Alfonso, S. Dohr (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/128329/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 312k
Titre Fig. 2 – Sondage 1, vue de la structure F3, vers l’est
Légende Concentration importante de mobilier en terre cuite, en grande partie composée de ratés de vaisselle à parois fines.
Crédits Cliché : G. Alfonso (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/128329/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 508k
Titre Fig. 3 – Sondage 3, coupe nord : excavation F12, four F14
Crédits Cliché : G. Alfonso (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/128329/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 345k
Titre Fig. 4 – Exemples de céramiques sigillées issues du diagnostic
Légende 1, sondage 1, F4 : estampille de SACROVIROS sur bol Lez. 1 ; 2, sondage 2, US 2007 : coupe Drag. 37 du groupe de QVINTILIANVS I ; 3-5, sondage 3, F12 : estampille de GEMENIANVS ; relief d’applique sur pot Lez. 102 ; Drag. 37 du groupe de BANVVS (?).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/128329/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 423k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Guy Alfonso, « Lezoux – Rue Félix-Duchasseint, parcelle AA 236 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 15 novembre 2022, consulté le 23 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/128329

Haut de page

Auteur

Guy Alfonso

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guy Alfonso

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search