Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire202044 – Loire-AtlantiqueGuérande – 17-21 faubourg Saint-M...

2020
44 – Loire-Atlantique

Guérande – 17-21 faubourg Saint-Michel

Opération préventive de diagnostic (2020)
Responsable d’opération : Nicolas Fromont

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Fromont N. (dir.) 2021 : Pays de la Loire, Loire-Atlantique, Guérande (44069). 17-21 faubourg Saint-Michel, rapport de diagnostic, Cesson-Sévigné, Inrap, 130 p.

Texte intégral

1Le diagnostic réalisé dans le cadre du projet d’aménagement des 17-21 faubourg Saint-Michel à Guérande a porté sur une emprise prescrite de 5 666 m2, diagnostiquée à hauteur de 6,8 %, passant à 10,1 % sur les 3 798 m2 accessibles. Les vestiges mis en évidence sont nombreux et se dispersent sur l’ensemble de l’emprise. Ils comportent fréquemment du mobilier datant mais souvent sous la forme de petits lots de céramiques très fragmentées. Ils apparaissent directement sous la terre végétale ou sous des remblais contemporains, à une profondeur de 0,30 et 0,70 m sous la surface du sol actuel (fig. 1).

Fig. 1 – Plan général de l’opération

Fig. 1 – Plan général de l’opération

DAO : N. Fromont, M. Mélec (Inrap).

2Les premières traces d’occupation sont attribuées à la fin du Néolithique et à l’Antiquité. Les structures qui s’y rapportent sont peu nombreuses, respectivement une fosse et un fossé, mais elles n’ont probablement été que partiellement perçues en raison de leur difficulté d’identification (leur comblement et l’encaissant sont uniformisés par des phénomènes pédogénétiques) et parce qu’elles sont masquées par des structures plus récentes, lesquelles sont particulièrement nombreuses. Le mobilier associé à ces premières occupations, uniquement de la céramique, est peu abondant. Il se retrouve parfois en position remaniée, dans des structures plus récentes.

3L’essentiel des structures se rattache au bas Moyen Âge et couvre les xive s. et xve s. Dans les deux tiers septentrionaux de l’emprise, il s’agit de nombreuses fosses dont la fonction n’a pu être déterminée. L’hypothèse la plus probable est qu’elles participent à l’aménagement et au fonctionnement de jardins. S’y ajoutent quelques fossés qui pourraient, avec des structures similaires, mais non datées, définir une trame parcellaire semblable à celles relevées sur les cadastres actuel et napoléonien de 1820. Dans la partie sud de l’emprise, les aménagements du bas Moyen Âge sont plus variés, avec des structures excavées, plus ou moins bien définies, des structures construites (mur, caniveau) et un niveau de circulation. L’ensemble est interstratifié sur une puissance de 0,80 à 1,30 m et préservé sous 0,25 à 0,70 m de remblais modernes. Il comporte plusieurs phases d’aménagements de nature urbaine, dont la nature exacte est indéterminée étant donné la faible ampleur des décapages. À la base, les aménagements sont modestes avec quelques excavations de type fosses et fossés attribuées au bas Moyen Âge. Par la suite, un dépôt monétaire en vase, composé de plusieurs centaines de monnaies, a été enfoui sur le site au plus tôt en 1340 (fig. 2). Enfin, les aménagements deviennent plus conséquents avec la mise en place de caniveaux, puis de bâtis et de structures à vocation résidentielle, et peut-être aussi artisanale.

Fig. 2 – Vue zénithale du dépôt monétaire

Fig. 2 – Vue zénithale du dépôt monétaire

Cliché : N. Fromont (Inrap).

4L’importance des vestiges dans la partie sud de l’emprise peut s’expliquer par la proximité d’un axe de circulation partant d’une des portes de la ville close de Guérande, la porte Saint-Michel. Certaines des structures observées à ce niveau pourraient participer de la délimitation de cet axe de circulation. Quoi qu’il en soit, celui-ci a pu constituer le principal élément de structuration des aménagements du bas Moyen Âge : maisons et bâtiments construits à son contact, jardins ou zones agricoles en arrière, l’ensemble étant délimité par une trame urbaine perpendiculaire et parallèle à cet axe. Ces vestiges sont particulièrement intéressants puisqu’ils offrent la possibilité de mieux comprendre l’extension du bourg de Guérande en dehors de sa ville close. Ils sont également pour partie contemporains d’un événement historique, le siège et la mise à sac de la ville en 1342 (Gallicé 2003). Cette conséquence de la guerre de succession de Bretagne entraîne une reconstruction de la ville close et, sans doute, une modification de ses abords.

5Une dernière occupation se rapporte à l’époque contemporaine, avec la mise ne place de remblais dans la partie sud de l’emprise et la construction d’un petit bâtiment dans sa partie centre-est.

6De nombreux vestiges demeurent non datés faute de mobilier. Cependant, leurs caractéristiques sont souvent similaires à ceux du Moyen Âge et seuls quelques-uns pourraient être plus anciens.

Haut de page

Bibliographie

Gallicé A. 2003 : Guérande au Moyen Âge. Guérande, Le Croisic, le pays guérandais du milieu du xive au milieu du xvie siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes (coll. Histoire), 420 p.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général de l’opération
Crédits DAO : N. Fromont, M. Mélec (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/132561/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 814k
Titre Fig. 2 – Vue zénithale du dépôt monétaire
Crédits Cliché : N. Fromont (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/132561/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 636k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicolas Fromont, « Guérande – 17-21 faubourg Saint-Michel » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 04 janvier 2023, consulté le 18 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/132561

Haut de page

Auteur

Nicolas Fromont

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Nicolas Fromont

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search