Navigation – Plan du site
1997

Saint-Germain-du-Puy - Le Porteau

n°067862
Responsable(s) des opérations : Laurent Fournier
Notice rédigée par : Laurent Fournier et Multiple

Entrées d’index

Chronologique :

Gallo-romain, âge du Fer

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) : http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=2.434;47.085;2.530;47.135

1Le village est attesté au xie s. Il apparaît sur la carte de Cassini sous le nom de Fernestelay. Une monnaie grecque du ive siècle y a été découverte. Les sondages pratiqués dans l'emprise de la future Rocade Est ont permis la mise au jour de 4 fossés et d'une occupation mal cernée du fait des difficultés rencontrées lors de la fouille. La reprise de celle-ci en février 1997 a permis de mieux définir la nature des occupations présentes sur le site, et d’apporter un certain nombre d'éléments intéressants compte tenu de la faiblesse de notre documentation sur cette partie du territoire berruyer.

2La période du Hallstatt ancien est représentée par une série de fosses circulaires réparties selon un axe nord-ouest/sud-est. L'abondance du matériel osseux et céramique découvert dans le comblement de ces structures permet de penser qu'elles ont servi de dépotoir. Une de ces fosses (F1-24(2)), située au nord-est du site, a particulièrement retenu notre attention. Elle a livré les restes d'une possible incinération déposée dans une céramique partiellement lissée de couleur noire, décorée de cannelures et recouverte par une autre céramique décorée d'incisions. Le reste du dépôt était constitué de 2 autres céramiques. Il n'a pas été possible de déterminer si ce dépôt avait été lui-même placé à l'intérieur de l'une des deux autres céramiques découvertes dans le comblement, cependant les dimensions de la fosse (1,10 m de large pour une profondeur conservée de 0,24 m) permettent difficilement d'envisager une autre disposition.

3Les occupations de La Tène finale sont concentrées dans la partie ouest du terrain. La première phase est représentée par un fossé (F1-81) et par les restes d'un bâtiment sur poteaux (structure 1-1). Le second temps de cette occupation est marqué par une restructuration partielle du site. La structure 1-1 est abandonnée : une sépulture d'enfant a été découverte sur le tracé même de cette construction (le creusement de cette fosse recoupe le trou de poteau F1-82 faisant partie de la structure 1-1). Le fossé F1-65 reçoit dans un premier temps une palissade, qui sera récupérée, la tranchée réalisée à cet effet servant de dépotoir sur une partie de son tracé.

4Les occupations gallo-romaines sont présentes dans les 2 parties du terrain. Leur attribution chronologique s'échelonne entre le ier et le iie siècle de notre ère. Certaines de ces structures sont attribuables à la première moitié du ier siècle de notre ère, il s'agit du fossé F1-80, en partie est, et de la structure fossoyée F1-22 en partie ouest. La seconde phase de cette période est représentée dans la partie ouest du terrain par une série de creusements circulaires, et dans la partie est par un large fossé d’orientation nord-est/sud-ouest, par un autre fossé dont seul un angle a pu être fouillé, par un creusement de nature indéterminée repéré à l'ouest de ce dernier (F1-16) et par 3 fosses circulaires (F1-26, F1-28 et F1-29). La dernière phase d'occupation gallo-romaine est représentée par 2 autres fossés, situés dans la partie est de la fouille.

5Les éléments de datation sont peu nombreux et très fragmentés, mais ils nous permettent cependant de donner une fourchette chronologique pour chacune de ces phases d'occupation. Le matériel découvert dans le comblement des structures de la phase IIIa permet de dater leur abandon de la première moitié du ier siècle de notre ère. La phase IIIb a livré un matériel céramique, notamment un certain nombre de fragments d'olla en terra nigra (forme Menez 73) qui datent le comblement de ces structures de la seconde moitié du ier siècle de notre ère. Le matériel mis au jour dans le remblai des structures de la période IIIc est caractéristique de la fin du iie-début du iiie siècle de notre ère.

6L'occupation médiévale n'a été vue que rapidement : les structures sont essentiellement représentées par 2 espaces empierrés et par un fossé d’orientation nord-ouest/sud-est. Il s’agit d’un radier de sol composé de fragments de calcaire et bordé par une tranchée palissadée. Les rares éléments de datation sont des céramiques mises au jour dans le comblement de ces structures. Ce mobilier est semblable à celui mis au jour lors de la fouille de la Rocade Est sur l'aménagement de berge de l'Yèvrette et peut être daté des xiie-xiiie siècles de notre ère.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Laurent Fournier et Multiple, « Saint-Germain-du-Puy - Le Porteau », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Centre, mis en ligne le 10 octobre 2014, consulté le 09 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/13503

Haut de page

Responsables d'opération

Laurent Fournier

Articles du même responsable de fouilles

Multiple

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals