Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCentre-Val de Loire199836 – IndreSainte-Lizaigne – Chemin du Cimet...

1998
36 – Indre

Sainte-Lizaigne – Chemin du Cimetière

n°064406
Responsable d’opération : Jacqueline Chastel

Texte intégral

Lien Atlas (MMC) :

http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.955;46.975;2.045;47.040

1Le projet de construction d’une nouvelle école dans le bourg de Sainte-Lizaigne (Indre) a rendu nécessaire une évaluation archéologique, des sondages géotechniques préalables ayant révélé la présence d’ossements humains. Le terrain concerné se situe dans la partie nord du bourg, à environ 100 m de l’église romane, ancienne église paroissiale abandonnée dans les années 30, connue pour ses peintures de la seconde moitié du xiie s.

2Les cinq tranchées de vérification ont mis au jour deux niveaux de sépultures. Le plus ancien présente des tombes ovales creusées dans le terrain calcaire (tuf) et orientées est-ouest : les deux exemplaires partiellement observés n’ont pas livré de mobilier, les défunts étaient allongés sur le dos, tête à l’ouest.

3Le niveau récent, 30 cm au-dessus, est caractérisé par des sarcophages rectangulaires en calcaire, de même orientation ; les trois exemplaires repérés n’ont plus de couvercle, mais les ossements paraissent en connexion. En revanche, le niveau de limons encaissants contient de nombreux ossements épars et des dallettes calcaires, témoins, comme les cassures visibles sur les cuves des sarcophages, de bouleversements anciens. Quelques tessons de céramique trouvés dans l’un des sarcophages, des bords à proto-bandeau, permettent de rapporter cet ensemble au xe s.

4Il s’agirait donc du premier cimetière de la commune, dont les origines sont effectivement attribuées, par une lecture critique des textes et la présence de remplois de sculpture dans l’église, à la période pré-romane. À la Révolution, le cimetière entourait l’église sur une surface d’environ 5 000 m², soit légèrement en deçà de la zone des vestiges repérés ; quant au cimetière moderne, à 50 m à l’ouest du projet, il consacre la vocation sépulcrale de ce secteur. À la suite de cette évaluation, l’emprise de la nouvelle école a été décalée vers l’est pour éviter toute atteinte à ces vestiges.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jacqueline Chastel, « Sainte-Lizaigne – Chemin du Cimetière » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Centre-Val de Loire, mis en ligne le 03 mars 2015, consulté le 27 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/14090

Haut de page

Auteur

Jacqueline Chastel

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jacqueline Chastel

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search