Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCentre-Val de Loire199841 – Loir-et-CherVillebarou – Les Mardeaux

1998
41 – Loir-et-Cher

Villebarou – Les Mardeaux

n°064455
Responsable d’opération : Thibaud Guiot

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :

http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.292;47.608;1.346;47.642

1L’évaluation archéologique réalisée dans le cadre du projet de construction de la rocade nord de Blois (liaison entre le péage de l’autoroute A10 et la route de Vendôme) a conduit à identifier deux sites antiques, l’un sur la commune de Blois, au lieu-dit des Guignières et l’autre sur la commune de Villebarou, au lieu-dit des Mardeaux.

2Le site des Mardeaux est situé près de la route de Vendôme, à l’extrémité ouest du projet routier. La limite nord de l’emprise correspond aux aménagements (fossé et talus) de l’autoroute A10, sous laquelle se trouvait peut-être une partie du site.

3Le site présente deux enclos maçonnés quadrangulaires, juxtaposés et alignés, de dimensions assez grandes (21 m de côté). La périphérie du site a été sondée, dans les limites des terrains accessibles, et n’a révélé aucun indice d’une extension de l’occupation.

4L’ensemble bâti le mieux conservé suggère une aire ouverte délimitée par un muret avec, à l’intérieur de cette aire, une pièce aménagée contre le mur est. Plusieurs fosses, scellées par un niveau d’abandon, sont présentes dans cet enclos ; elles ont livré du mobilier céramique des ier et iie s.

5Le second enclos est altéré (récupérations et arasement). Le plan des fondations des murs permet de distinguer deux petites pièces qui pouvaient être couvertes (dans les angles nord-est et sud-est). Un fossé extérieur longe la façade est de l’enclos. L’absence de matériel datant associé aux maçonneries de cet enclos n’a pas permis d’en affiner la chronologie.

6La position des deux enclos laisse penser qu’ils ont une existence simultanée.

7Quelques fosses ont été identifiées à l’extérieur des enclos, dont une particulière qui contenait un dépôt de céramiques (4 vases et 1 assiette, attribués à la période augusto-tibérienne).

8Les éléments de datation permettent de distinguer trois phases : une occupation au début du ier s. après J.-C. (aménagements des enclos) tandis que le mobilier le plus récent est constitué de céramique du iie-iiie s., qui se rencontre exclusivement dans les niveaux supérieurs (abandon) de l’enclos nord.

9Le plan du site des Mardeaux semble à ce jour inédit et son identification est au demeurant imprécise ; le plan des aménagements et le type de mobilier rencontré ont conduit à forger plusieurs hypothèses, mais à retenir celle d’une aire cultuelle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thibaud Guiot, « Villebarou – Les Mardeaux » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Centre-Val de Loire, mis en ligne le 12 mars 2015, consulté le 21 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/14258

Haut de page

Auteur

Thibaud Guiot

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Thibaud Guiot

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search