Navigation – Plan du site
1998

Douchy – Pont du Mesnil

n°064546
Responsable(s) des opérations : Frédéric Pige
Notice rédigée par : Frédéric Pige

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge, Temps Modernes

Géographique :

Centre, Loiret (45), Douchy

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :

http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=3.014;47.907;3.089;47.976

1Les sondages, réalisés dans le lit de l’Ouanne, au niveau du lieu-dit le Mesnil, en septembre-octobre 1998, ont précédé des travaux d’aménagement de ladite rivière et ont fait suite à l’observation de pierres de tailles en ce même endroit.

2Des recherches archivistiques ont permis de confirmer l’existence d’un pont de douze arches signalé comme détruit dès 1698 et qualifié de « beau autrefois » (Mémoire de l’intendant de Bouville).

3Ainsi le sondage réalisé dans le lit de la rivière, soit une largeur de 18 m, a permis de dégager trois piles de l’ancien pont. Celles-ci sont en mauvais état de conservation car un pont en béton a été construit en partie sur leurs vestiges dans les années 1930. Il ne reste que les pierres d’assise. Les pierres de parement des piles sont faites d’un grès qui ressemble à celui de Fontainebleau. Chacune a une hauteur comprise entre 15 et 30 cm. De gros moellons ont été retrouvés en abondance à l’intérieur des différentes piles. Ceux-ci devaient constituer la maçonnerie intérieure des arches. Pour ce qui est des fondations, il semble qu’il y ait eu un radier sous-jacent, constitué de chaux vive pour asseoir les pierres d’assise. Cette couche, observée sur une épaisseur d’environ 30 cm, est constituée de petits rognons de silex, leur volume se situant dans celui du cailloutis.

4La pile la mieux conservée a une longueur de 7,44 m sur une largeur de 2,08 m. Elle était plus longue, mais son arrière-bec a été détruit. On peut constater l’alternance de boutisses et traverses sur une partie de la pile. Cette alternance permettrait de mieux répartir le poids de l’édifice sur ses bases. Il est également intéressant de signaler son avant-bec en forme de brise très pointue.

5La distance entre chaque pile est d’environ 2,30 m. Aussi peut-on estimer à une soixantaine de mètres la longueur du pont.

6Aucune datation n’a pu être déterminée en l’absence de matériel archéologique, mais on peut supposer que ce pont a eu un rapport avec la Commanderie templière de Chambeugle (Yonne) qui possédait des biens au Mesnil où se trouve encore un vieux donjon, à 100 mètres de l’ancien pont.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Frédéric Pige, « Douchy – Pont du Mesnil », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Centre, mis en ligne le 20 mars 2015, consulté le 10 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/14313

Haut de page

Responsable d'opération

Frédéric Pige

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals