Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201338 – IsèreVienne – Église Saint-André-le-Haut

2013
38 – Isère

Vienne – Église Saint-André-le-Haut

Fouille programmée (2013)
Responsable d’opération : Anne Baud

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université Lyon II

Texte intégral

1L’opération de 2013 a permis d’achever, pour cette première phase de recherche, la fouille de la crypte et la zone 1 (entre les deux barrières liturgiques). Le parement septentrional du mur de terrasse nord a été mis au jour, permettant de proposer une coupe transversale des niveaux antiques (terrasse et aqueducs). Toutes les sépultures médiévales se trouvant à proximité de l’édicule à abside ont été fouillées et la chronologie de ce secteur a pu être précisée. L’édicule à abside remonte à la période tardo-antique, peut-être autour du vie s. Après un temps d’abandon relativement important, un cimetière occupe le site ruiné entre la fin du xe et le xie s. Ce cimetière est rapidement remplacé par l’église romane à abside.

2Dans la nef, la fouille des inhumations modernes s’est poursuivie par le prélèvement et l’enregistrement de 27 sépultures. Les analyses en cours permettent d’évaluer l’état sanitaire de la population inhumée et d’envisager quelques regroupements familiaux. Le cimetière ne semble pas se mettre en place avant le xviie s.

3Cette campagne a également été l’occasion de compléter les relevés. L’église et le clocher ont fait l’objet d’un plan topographique plus précis qui constitue aujourd’hui la base de tous nos relevés archéologiques.

4La prochaine campagne se concentrera sur la fouille de la nef. La possibilité d’accéder aux niveaux les plus anciens permettra, nous l’espérons, de dégager les vestiges de la partie occidentale du petit édifice à abside. La zone étant dès lors plus restreinte, et afin d’avancer dans la connaissance du monastère médiéval et moderne, nous proposons également d’ouvrir deux sondages à l’extérieur de l’église. Le premier dans la galerie sud du cloître au niveau de la troisième travée nord et le second contre le mur sud de l’église, au niveau de la première travée. L’ouverture du sondage dans le cloître est motivée par la présence de structures visibles affleurant dans l’angle de l’église et du clocher. Le second permettra de dégager le soubassement de la première travée, composé de blocs de choin (remplois). Il est possible également que la fouille atteigne une partie du cimetière.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne Baud, « Vienne – Église Saint-André-le-Haut » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 30 juillet 2015, consulté le 22 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/15136 ; DOI : https://doi.org/10.4000/adlfi.15136

Haut de page

Auteur

Anne Baud

Université Lyon II

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Anne Baud

Université Lyon II

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search