Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201342 – LoireFeurs – 1 rue des Minimes

2013
42 – Loire

Feurs – 1 rue des Minimes

Opération préventive de diagnostic (2013)
Responsable d’opération : Éric Thévenin

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Cette intervention qui a débuté en 2013 et s’est poursuivie en 2014, concerne la deuxième phase d’un projet immobilier réalisé au 1 rue des Minimes à Feurs.

2Le diagnostic de 2013 s’était déroulé dans les deux cours de récréation de l’ancien groupe scolaire des Minimes, occasionnant l’ouverture de deux sondages dans la cour de l’école maternelle (secteur ouest) et de cinq autres tranchées dans la cour de l’école primaire (secteur est). Tous les sondages avaient été positifs : fosses du dernier quart du iie s. av. J.‑C./première moitié du ier s. av. J.‑C., niveaux de sols et aménagements augustéens, niveaux de circulation antiques.

3L’opération de mars 2014 intervient après la démolition de deux bâtiments libérant une surface supplémentaire d’environ 2 000 m2.

4Confronté à d’importants niveaux de remblais (jusqu’à 1,50 m de profondeur), le diagnostic de 2014 s’est avéré beaucoup plus décevant. Certaines observations et découvertes ont cependant pu être réalisées. Parmi celles-ci :

  • La persistance de lambeaux de sols relevés sur une très petite surface (moins de 5 m2) à l’est du projet dans le sondage. La stratigraphie assez bien documentée a permis d’isoler trois horizons chronologiques successifs : un niveau d’occupation de la fin de l’âge du Fer rattaché à La Tène D1b/LTD (273 fragments de céramique pour 8 vases), un lambeau de sol avec TP et foyer daté de l’époque augustéenne (3 fragments pour 2 vases), un niveau d’abandon du second quart/milieu du ier s. av. J.‑C. (20 fragments pour 4 vases).

  • La découverte d’une fosse isolée datée des années 40/60 apr. J.‑C. à l’ouest du projet dans le sondage 3. Entièrement fouillée, cette fosse a révélé deux comblements distincts : un niveau organique peu anthropisé sur le premier tiers inférieur et un niveau de sables grossiers très riche en mobilier céramique, sur les deux tiers supérieurs. L’étude du mobilier (333 fragments au total) a mis en évidence plusieurs faits inhabituels pour le Forez et le Roannais : prédominance des céramiques fines et des amphores au détriment de la céramique commune (95 % des fragments/85 % des vases), forte proportion du mobilier amphorique (56 % du vaisselier), nombre limité de vases (13 au total) dont 3 amphores (de type ibérique, régional ou indéterminé), 3 vases peints à très beaux motifs géométriques, 3 sigillées (Service IC, Dragendorff 29 et Dragendorff 15/17 avec estampille du potier COTVLVS ou COTVLO de La Graufesenque). Le reste du mobilier comporte un bol en céramique fine fumigée, une lampe, un couvercle et un plat ou écuelle en céramique commune sombre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Éric Thévenin, « Feurs – 1 rue des Minimes » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 11 août 2015, consulté le 06 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/15222

Haut de page

Auteur

Éric Thévenin

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Éric Thévenin

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search