Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201342 – LoireMagneux-Haute-Rive – Cornecul

2013
42 – Loire

Magneux-Haute-Rive – Cornecul

Opération préventive de diagnostic (2013)
Responsable d’opération : Éric Thévenin

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1L’intervention du 25 mars au 2 avril 2013 se rapporte au projet d’aménagement d’un lotissement de sept maisons individuelles. Le projet de 6 985 m2 se trouve à la périphérie méridionale d’une vaste zone d’habitat diagnostiquée en 2006 (Rebiscoul et al. 2006) et fouillée sur près de 6 000 m2 en 2007 (Bellon et al. 2008). Fréquenté au cours du Néolithique moyen (préforme de hache polie, jarre-bouteille) et du Bronze ancien, le site de Tournon-Cornecul se densifie épisodiquement à deux reprises : d’abord au Bronze moyen/final (bâtiments sur poteau, foyer, vases-silos) puis à La Tène finale (bâtiments sur poteaux, four domestique, fosses). Les dernières traces d’une activité humaine relevées sur le site apparaissent au Moyen Âge, période durant laquelle la mise en culture des terres semble s’intensifier (fossés parcellaires ? fossés de drainage, empierrement, fosses). Le secteur de Magneux rassemble par ailleurs, et dans un très petit périmètre, deux autres très grands sites contemporains : à l’est le diagnostic des Littes et des Chalinas (Thévenin et al. 2011) et, au nord-est, le diagnostic (Treffort et al. 2005) puis la fouille de la Pège, du Châtelard, des Rompets et des Chalinas (Vermeulen et al. 2012).

2La période du Bronze moyen/récent se caractérise par la découverte en contexte sédimentaire d’une cinquantaine de fragments de céramique grossière, d’une meule, d’une molette, d’un percuteur (pour le façonnage des éléments de mouture) et d’un déchet de taille en silex avec cortex. Ces artefacts extérieurs à toute forme d’habitat et incontestablement isolés des découvertes de 2006 (Rebiscoul et al. 2006) et de 2007 (Bellon et al. 2008) proviennent d’une couche d’argile noire d’une vingtaine de centimètres d’épaisseur relevée sur la seule moitié orientale de la parcelle. D’un point de vue environnemental, cette argile, présente sur le site néolithique de Grange Neuve à Chalain-le-Comtal (Saintot et al. 2010) comme sur tous les sites pré- et protohistoriques de Magneux et de Chambéon, s’inscrit dans un système palustre intermittent progressivement mis en place par la rétractation du lit majeur de la Loire et le recul de la plaine d’inondation. Les sols encore gorgés d’eau durant la période néolithique, et sans doute l’âge du Bronze, ont, peu à peu, été colonisés. Une aulnaie à fougères caractérise l’environnement pré- et protohistorique de l’ensemble de la zone (Moulin in Thévenin et al. 2011).

3Plusieurs éléments communs rassemblent les trois sites majeurs découverts depuis 2005 (Treffort et al. 2005) sur les communes de Magneux-Haute Rive et de Chambéon : la proximité de la Loire, une origine commune liée à l’occupation et aux profits tirés de la mise en culture des terres fertiles de la basse plaine alluviale et une continuité chronologique évidente du Néolithique ancien à la période gallo-romaine comme l’atteste la fouille sur plus de 51 500 m2 du site de la Pège, du Châtelard, des Rompets et des Chalinas (Vermeulen et al. 2012). Ces occupations, vraisemblablement interconnectées les unes aux autres, permettent d’entrevoir la pérennisation d’une forme d’habitat à caractère domestique sur une zone d’environ 3 km2 située en rive gauche à moins de 2 km du lit actuel de la Loire. La socialisation des lieux ne semble donc connaître aucune interruption depuis le Néolithique : tout au plus pouvons-nous observer un développement de moindre impact durant le premier âge du Fer (Thévenin, in Vermeulen 2012). La découverte probable d’incinérations du Hallstatt moyen ou final à 2,5 km au nord de Chambéon (site de la Grande Pinée) tend toutefois à relativiser cette analyse (Guichard 1984-1985).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Éric Thévenin, « Magneux-Haute-Rive – Cornecul » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 11 août 2015, consulté le 19 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/15261

Haut de page

Auteur

Éric Thévenin

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Éric Thévenin

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search