Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202301 – AinChâteau-Gaillard – Zac Le Ménie e...

2023
01 – Ain

Château-Gaillard – Zac Le Ménie et En Rignion (tranche 2)

Opération préventive de diagnostic (2023)
Responsable d’opération : Michel Goy

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Goy M. 2023 : Château-Gaillard, Ain, Auvergne-Rhône-Alpes : Zac Le Ménie et En Rignion, tranche 2 : rapport de diagnostic, Bron, Inrap.
Goy M. 2024 : Château-Gaillard, Ain, Auvergne-Rhône-Alpes : Zac Le Ménie et En Rignion, tranche 2, ADDENDUM : rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1Le projet d’aménagement de la Zac Le Ménie et En Rignion se situe au sud du bourg de Château-Gaillard. 81 sondages ont été réalisés lors du diagnostic, sur un terrain plat couvrant une surface d’un peu plus de 5 ha, à une altitude moyenne de 233 m. Deux secteurs distincts ont livré des vestiges archéologiques.

2Au nord-ouest, six structures d’époque protohistorique ont été découvertes. L’ensemble est composé d’une fosse, de trois trous de poteaux, d’un niveau de sol. Au sud-ouest, est associée une structure de combustion. Le mobilier céramique offre une fourchette chronologique de la transition Bronze final et premier âge du Fer.

3Pour la période antique, les vestiges sont caractérisés par l’angle d’un petit bâtiment, construit en calcaire et ayant connu deux phases d’occupation, un solin à architecture de terre, des niveaux de sol de circulation et des trous de poteaux. Est associée à ces niveaux de la céramique, dont la chronologie s’échelonne entre la fin du iie s., et les ive-ve s. On note la découverte d’une petite statuette de déesse-mère attribuée au potier d’Autun « PISTILLVS », qui a exercé entre la fin du iie s. et la première moitié du iiie s.

4Pour le haut Moyen Âge, une longue section de mur en calcaire est attribuée, par le mobilier céramique, aux vie-viie s.

5À l’est de l’habitat antique, des traces de bâtiments matérialisées par des trous de poteaux, sans mobilier associé, ont été caractérisées. Parmi ces structures, la restitution d’un grenier de plan quadrangulaire et d’une palissade est probable, à moins qu’il ne s’agisse d’un pan de bâtiment sur poteaux.

6D’autres calages sont répartis isolément au nord du site.

7Par ailleurs, dans l’addendum de cette opération, on trouve les résultats d’une étude malacologique mise en œuvre lors de la phase de post-fouille de Château-Gaillard, Zac Le Ménie et En Rignion. Cette étude préliminaire, bien que restreinte à trois prélèvements issus d’un seul log stratigraphique, témoigne du haut potentiel des analyses malacologiques portant sur les séquences pédosédimentaires holocènes à Château-Gaillard.

8Concernant la séquence étudiée, les analyses confirment les premières observations géoarchéologiques et affinent, de façon remarquable, la perception de l’évolution du couvert végétal et de l’impact anthropique sur celui-ci. En particulier, elles pointent une reconquête forestière encore en cours dans les premières phases de l’Holocène, pendant les dernières phases d’alluvionnement du secteur (US 104B ; boisements plutôt clairs, ripisylve). Avec la fin du Néolithique et avant la période protohistorique, le développement des boisements locaux apparaît plus abouti, mais l’assemblage malacologique atteste que cette dynamique est couplée d’une ouverture du milieu induite par l’activité anthropique (US 104A). L’un des apports de l’étude malacologique réside ainsi dans la mise en évidence de cette phase d’exploitation du terroir précoce, avant la Protohistoire, faiblement lisible à l’échelle locale d’un point de vue strictement archéologique (identification de structures et d’éléments de la culture matérielle).

9Dans le secteur de Château-Gaillard, la multiplication des séquences étudiées d’un point de vue malacologique permettrait donc d’appréhender les variations spatiales et l’évolution sur le long terme de la couverture végétale et de l’usage du sol, de façon fine. Cette démarche amènerait à une meilleure perception de l’évolution paléoenvironnementale et de la structuration et gestion des territoires locaux dans la diachronie.

Fig. 1 – Plan général de l’opération sur un extrait cadastral de 2023 : sondages positifs/négatifs et contraintes végétales

Fig. 1 – Plan général de l’opération sur un extrait cadastral de 2023 : sondages positifs/négatifs et contraintes végétales

Échelle : 1/1700.

Topographe : S. Couteau ; SIG et DAO : M. Cossé (Inrap).

Fig. 2 – Vue en plan des murs F 122, 123 et 135

Fig. 2 – Vue en plan des murs F 122, 123 et 135

Depuis l’est.

Clichés, SIG et DAO : M. Cossé (Inrap).

Fig. 3 – Statuette de déesse-mère

Fig. 3 – Statuette de déesse-mère

Sondage 1, US 124.

Clichés et DAO : S. Bigot (Inrap).

Haut de page

Bibliographie

Pont F. 2022 : Château-Gaillard, Ain, Auvergne-Rhône-Alpes : Zac Le Ménie et En Rignion : rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général de l’opération sur un extrait cadastral de 2023 : sondages positifs/négatifs et contraintes végétales
Légende Échelle : 1/1700.
Crédits Topographe : S. Couteau ; SIG et DAO : M. Cossé (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/154677/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 715k
Titre Fig. 2 – Vue en plan des murs F 122, 123 et 135
Légende Depuis l’est.
Crédits Clichés, SIG et DAO : M. Cossé (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/154677/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 871k
Titre Fig. 3 – Statuette de déesse-mère
Légende Sondage 1, US 124.
Crédits Clichés et DAO : S. Bigot (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/154677/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 980k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel Goy, « Château-Gaillard – Zac Le Ménie et En Rignion (tranche 2) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 20 février 2024, consulté le 24 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/154677

Haut de page

Auteur

Michel Goy

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Michel Goy

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search