Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201843 – Haute-LoireCayres – église Saint-Pierre

2018
43 – Haute-Loire

Cayres – église Saint-Pierre

Opération préventive de diagnostic (2018)
Responsable d’opération : Daniel Parent

Entrées d’index

Année de l'opération :

2018

Numéro d’opération :

038481

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Parent D. 2018 : Cayres, Haute-Loire, Auvergne-Rhône-Alpes : église Saint-Pierre : rapport de diagnostic, Clermont-Ferrand, Inrap.

Texte intégral

1Ce diagnostic est motivé par le projet de rénovation des abords de l’église Saint-Pierre à Cayres. La commune de Cayres est située dans le département de la Haute-Loire, à 17 km au sud-ouest du Puy-en-Velay, sur les contreforts orientaux du Devès, à une altitude d’environ 1 100 m. L’emplacement de l’église souligne la rupture de pente sur laquelle est implantée Cayres. Ce relief correspond également à une limite géologique, puisque le bourg est implanté à la jonction de deux formations : à l’est, les basaltes anciens, et, à l’ouest, les colluvions provenant de l’altération des coulées de lave et de scories, prenant la forme des matériaux grossiers noyés dans une matrice sablo-argileuse.

2Trois sondages ont été ouverts, pour une surface globale de 65 m2, à la périphérie de l’église actuelle de Cayres (fig. 1), construite en style néo-gothique dans la deuxième moitié du xixe s., sous l’impulsion du curé alors en charge de la paroisse. Préalablement à cette construction, il avait fait procéder à la démolition de l’ancien édifice situé exactement au même endroit, le cadastre du xixe s. permettant de saisir le plan et l’emplacement exacts. Un des objectifs assignés à ce diagnostic était donc de tenter de retrouver des vestiges de l’église antérieure, dont la période d’édification reste inconnue.

Fig. 1 – Plan des vestiges

Fig. 1 – Plan des vestiges

Topographie et DAO : D. Parent (Inrap).

3Plusieurs types de maçonnerie étaient effectivement présents dans chacun des trois sondages. Mais rien ne permet de les relier à l’ancienne église : aucun segment ne s’intègre au plan connu. On note, en effet, un recouvrement presque parfait de l’ancienne construction par la nouvelle, malgré une réorientation à 180°. Un remploi des anciennes fondations n’a pas pu être mis en évidence, en raison des importantes semelles de fondation débordantes de la nouvelle construction. La variété des maçonneries ne plaide pas non plus pour l’appartenance à un bâtiment unique.

4Enfin, le type même de certaines de ces maçonneries semble peu compatible avec un édifice religieux. On peut distinguer trois principaux groupes : un ensemble constitué de gros blocs de basalte formant un T, où le retour, seul visible en totalité, mesure 1,40 m de large. Cet ensemble est antérieur aux autres structures présentes dans ce sondage : sépultures et deux moules de cloche, dont l’un conserve un fragment de bronze circulaire (fig. 2). Un compte du xixe s. pour la nouvelle église mentionne effectivement la commande de deux cloches, mais les diamètres ne correspondent pas.

Fig. 2 – Vues de détail des moules de cloches (US 1.5 et US 1.6)

Fig. 2 – Vues de détail des moules de cloches (US 1.5 et US 1.6)

Sondage 1.

Clichés : D. Parent (Inrap).

5Une autre maçonnerie dans le sondage 2 présente la même construction. La définition de cet ensemble reste inconnue, mais il est tentant de le rapprocher de l’hypothèse d’une fortification médiévale à cet endroit. Une autre maçonnerie, d’une largeur supérieure à 1 m, dans le sondage 2, de facture plus classique, avec des moellons liés au mortier de chaux, présente la particularité d’inclure un caniveau dans sa maçonnerie. Une sépulture récente en cercueil, avec un chapelet en buis, était déposée sur son arase.

6Un troisième ensemble au sud de l’église, également en T, avec des largeurs proches de 0,60 m, enchâssé dans le rocher, présente des maçonneries liées au mortier de chaux et un parement réglé, plus soigné, de moellons équarris (fig. 3). La fonction de ces deux derniers ensembles n’est pas non plus connue, mais ils sont en tout cas antérieurs à la construction du xixe s. Ils ne figurent pas non plus sur le cadastre du xixe s. Ce troisième ensemble présente l’aspect le plus compatible avec une ancienne église, mais il ne correspond pas avec le plan figuré sur le cadastre du xixe s.

Fig. 3 – Vue zénithale de M 3.1, M 3.2, M 3.3

Fig. 3 – Vue zénithale de M 3.1, M 3.2, M 3.3

Sondage 3.

Cliché et DAO : D. Parent (Inrap).

7La faible densité de sépultures doit être mise en relation avec le déménagement du cimetière préalable à la construction du nouvel édifice. On peut noter qu’au moins deux inhumations sont intervenues après l’arasement des maçonneries. En dehors d’un chapelet associé à l’une de ces sépultures, aucun mobilier n’était présent.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan des vestiges
Crédits Topographie et DAO : D. Parent (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/155705/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 342k
Titre Fig. 2 – Vues de détail des moules de cloches (US 1.5 et US 1.6)
Légende Sondage 1.
Crédits Clichés : D. Parent (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/155705/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 833k
Titre Fig. 3 – Vue zénithale de M 3.1, M 3.2, M 3.3
Légende Sondage 3.
Crédits Cliché et DAO : D. Parent (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/155705/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 515k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Daniel Parent, « Cayres – église Saint-Pierre » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 23 février 2024, consulté le 28 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/155705

Haut de page

Auteur

Daniel Parent

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Daniel Parent

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search