Skip to navigation – Site map

HomeExcavations districtsCorse20132A – Corse-du-SudCommune d’Arbori

2013
2A – Corse-du-Sud

Commune d’Arbori

Prospection diachronique (2013)
Archaeological project director: Marie-Andrée Gardella

Editor's notes

Organisme porteur de l’opération : Laboratoire régional d’archéologie (Corse)

Full text

1Au cours de l’année 2012, nous avions commencé une prospection-inventaire diachronique sur la commune d’Arbori que nous avons poursuivie et terminée en 2013, avec pour objectif de mieux connaître le territoire et d’appréhender son fort potentiel archéologique. Cette commune fait partie de la micro-région des « Deux Sorru ». Elle s’étend sur 2 003 ha dont 1 723 ha de bois, de maquis et de maquis bas sur un territoire accidenté. Son territoire s’élève, au maximum, à 904 m (Punta di a Cuma). Le village se compose de deux hameaux, Mercolacce situé le long de la D1 et culminant à 360 m et Parapoghju plus haut, à 480 m à flanc de montagne.

2Les recherches sur le territoire d’Arbori se sont déroulées de février à octobre 2013. Nous avons couvert 49 % du territoire et inventorié 40 sites et indices de site couvrant toutes les périodes chronologiques, de la Préhistoire à l’époque contemporaine : huit pour la Préhistoire, trois pour la Préhistoire et/ou Protohistoire, trois pour la Protohistoire, trois pour l’Antiquité, deux pour le Moyen Âge, dix-sept pour l’époque contemporaine et quatre sites diachroniques (couvrant plusieurs périodes chronologiques).

3Ces sites complètent les données déjà enregistrées dans la carte archéologique nationale et celles acquises en 2012, ce qui fait un total de 136 sites et indices de sites connus sur la commune d’Arbori. Entre 2012 et 2013, 69 % du territoire ont ainsi été parcourus. Le reste de la commune n’a pu être prospecté en raison de la difficulté du terrain et de la présence de maquis bas impénétrable.

4Néanmoins, nous avons collecté suffisamment d’informations intéressantes quant à l’implantation de ces sites. La morphologie des sites rencontrés est très variée et témoigne des activités humaines au cours des millénaires. Cette démarche a ainsi permis de faire ressortir les facteurs physiques qui ont concouru à l’installation des populations en mettant en exergue les critères géographiques et géologiques auxquels s’ajoutent des données d’ordres ethnologiques (modes de sépulture, etc.).

Top of page

References

Electronic reference

Marie-Andrée Gardella, “Commune d’Arbori” [Note of archaeological project], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [Online], Corse, Online since 27 April 2017, connection on 26 February 2021. URL: http://journals.openedition.org/adlfi/15649

Top of page

About the author

Marie-Andrée Gardella

Laboratoire régional d’archéologie (Corse)

By this author

Top of page

Archaeological project director

Marie-Andrée Gardella

Laboratoire régional d’archéologie (Corse)

Project(s) supervised by this archaeologist

Top of page

Copyright

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search