Navigation – Plan du site
2013

Châtelus-le-Marcheix – Église

n°3285
Responsable(s) des opérations : Didier Rigal
Notice rédigée par : Didier Rigal

Entrées d’index

Mots-clés :

église, sépulture, bol

Chronologique :

Temps Modernes
Haut de page

Texte intégral

Code Insee commune : 23056
Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.562;45.973;1.691;46.046

1Un projet de drainage de la face nord de l’église étant susceptible de porter atteinte au patrimoine enfoui, un diagnostic archéologique a été réalisé du 4 au 6 novembre 2013. Le socle rocheux a été atteint à des profondeurs variant de 1,1 à 1,7 m.

2Le site occupe le sommet d’une butte dominant depuis l’ouest le ruisseau du Taurion s’écoulant 80 m en contrebas. Dans l’environnement proche, les indices archéologiques sont abondants pour la période antique, avec notamment une voie reliant Puy-de-Jouer à Tintignac, et franchissant le ruisseau, probablement au moyen d’un gué, à l’aplomb du site, ainsi que la présence toute proche d’un autel en granulite dédié à Mercure. Un premier sanctuaire chrétien est attesté en 1128. Il pourrait être contemporain ou postérieur de peu à l’érection du château au xie s. et s’apparenter alors à une chapelle castrale. L’église que nous connaissons aujourd’hui n’est pas antérieure aux xiiie-xive s.

3Les deux sondages ont révélé la présence de 6 sépultures d’adultes correspondant à l’utilisation du cimetière à la fin de l’époque moderne, ainsi que la nature des fondations de la face nord de l’église. Le mobilier d’accompagnement de l’une d’elles, outre une boucle de ceinture en alliage cuivreux, était composé d’un bol de grès à deux anses avec un bandeau horizontal glaçuré brun sous la lèvre, d’un verre soufflé côtelé et d’une monnaie, disposés près du crâne. Ce mobilier est daté du xixe s., la monnaie, un 5 centimes en alliage cuivreux de Napoléon III tête nue, précisant la limite ante quem de 1855. Cela atteste que dans certaines régions de la Creuse, le défunt était mis en terre accompagné de son bol d’usage quotidien, retourné de façon symbolique. Selon certains témoignages, cette tradition aurait perduré jusqu’au milieu du xxe s.

4Aucun élément antérieur à la période médiévale n’a été révélé.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Didier Rigal, « Châtelus-le-Marcheix – Église », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Limousin, mis en ligne le 21 décembre 2015, consulté le 13 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/16045

Haut de page

Responsable d'opération

Didier Rigal

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals