Navigation – Plan du site
2013

Naves – La Geneste

n°3221
Responsable(s) des opérations : Nicolas Peyne
Notice rédigée par : Nicolas Peyne

Entrées d’index

Mots-clés :

habitat rural

Chronologique :

âge du Fer

Géographique :

Limousin, Corrèze (19), Naves

Nature des opérations :

Fouille préventive (FP)
Haut de page

Texte intégral

Code Insee commune : 19146
Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=3.294;50.190;3.338;50.219

1La fouille préventive, au lieu-dit la Geneste, a eu lieu sur des parcelles vouées à la construction d'un centre technique de traitement de déchets, aménagement conduit par Tulle Agglo, à la suite d’un diagnostic de l'Inrap réalisé en mars 2012 sous la direction de Christophe Maniquet. Une surface totale de 8 300 m2 a été décapée en bas du versant sud du Puy de l'Aiguille, à 700 m au sud-est du sanctuaire de Tintignac. La zone fouillée s'inscrit dans un espace triangulaire au pied d'une éminence délimitée par la confluence de deux cours d'eau mineurs : à l'ouest le ruisseau de La Vigne et à l'est le ruisseau d'écoulement des eaux pluviales de l’A89. La pente est relativement importante puisqu'elle atteint en moyenne 14 % ; les altitudes avant décapage sont comprises entre 424 et 434 m NGF.

Premières traces d'occupation

2La première trace d’occupation correspond à une grande fosse qui connaît quatre aménagements ponctuels après son comblement. Une datation C14 effectuée sur des charbons contenus dans cet ensemble a indiqué l'intervalle 2871-2505 cal. BC, c'est-à-dire au cours du Néolithique final. Soixante-quinze trous de piquet et de poteau, répartis principalement au sud-ouest de la fouille, forment des bandes traversant le site selon un axe nord-ouest/sud-est ou selon un axe nord-est/sud-ouest. Les rares mobiliers rencontrés dans ces structures sont deux fragments de céramique protohistorique dont on ne peut préciser la chronologie et un éclat de silex taillé.

Une exploitation rurale de l'âge du Fer

3Une partie importante des vestiges mise au jour concerne une exploitation rurale de l’âge du Fer. Deux phases d'occupation ont pu être définies. La première, du premier âge du Fer au début de La Tène, correspond à un établissement ouvert avec différentes activités. La seconde phase commence avec le creusement de fossés d'enclos permettant de distinguer la partie résidentielle et les différents domaines de production, datée de La Tène moyenne à La Tène finale.

Phase 1

4À la phase 1, un bâtiment (bât. 2) construit sur six poteaux abritait un foyer et un ensemble de fosses (fig. 1). Quatre poteaux forment l'armature porteuse (7,15 m par 4,75 m) et deux poteaux de plus petit gabarit forment une entrée tournée vers le sud. L'un des trous de poteau d'armature présentait le négatif d'un poteau de 0,20 m de diamètre. Le foyer, légèrement ovalaire (0,90 m par 0,81 m) et conservé sur 0,20 m de profondeur, présente des parois rubéfiées de manière assez hétérogène. Les 6 fosses imbriquées semblent reliées au fonctionnement du foyer, puisque plusieurs niveaux de piétinements tapissés de charbons ont été repérés. Il faut aussi remarquer la présence d'un bloc de granite allochtone posé sur le niveau de piétinement le plus récent. L'ensemble de ces caractéristiques incite à voir là un atelier. Les fosses ont fourni un peu de céramique, dont une écuelle du premier âge du Fer et des charbons datés par C14 de l'intervalle 751-404 av. J.-C.

5Un foyer de même nature que le précédent a été mis au jour à quelques mètres sur son côté est. Il faut signaler la présence de deux paires de creusements présentant un comblement final, composé de sédiment rubéfié. L'utilisation de ces fosses comme foyer n'est pas à exclure. Enfin, un foyer à pierres chauffantes a été mis au jour dans l'angle sud-ouest de la zone décapée.

6Les deux bâtiments numérotés 4 et 5, au sud-est de l'exploitation rurale, sont de plan rectangulaire et construits sur 4 poteaux. Le bâtiment 1 présente un plan similaire. Ces trois bâtiments peuvent être interprétés comme des greniers.

7Vingt-quatre fosses correspondant à cette phase ont été mises au jour. Parmi elles, 11 forment un groupe étroitement imbriqué où les fosses se recoupent mutuellement. Seul ce groupe a permis de récolter un peu de mobilier archéologique. Les trois vases identifiables sont des écuelles, une tronconique, une hémisphérique à bord vertical et une carénée, à comparer à des productions allant du Hallstatt B à La Tène A. Il a aussi fourni un fragment de sole de four à carneaux.

8Le bâtiment 7 comprend deux trous de poteau légèrement ovalaires sur son côté sud et deux larges fosses d'implantation oblongues au nord, orientées de la même manière.

Phase 2

9À la phase 2, au centre de la fouille, prend place l'enclos 1 (fig. 2). Sur son côté est se trouve l'enclos 2 qui possède des dimensions importantes, et enfin un fossé reconnu au sud de la zone décapée.

10L'enclos 1, de 38 m × 45 m, délimite un espace trapézoïdal de 1 480 m2 orienté à 15° pour son côté nord et 20° pour son côté sud. Le fossé mesure entre 0,95 m et 2,07 m à l'ouverture, et sa profondeur est plus importante au sud (1,03 m) qu'au nord (0,50 m). Son profil présente des parois évasées et un fond relativement plat. À l'ouest, une interruption de 8,85 m forme une première entrée, tandis qu'à l'est 2 traces de poteau remarquées dans le comblement du fossé d'enclos peuvent correspondre à l'aménagement d'un ponton permettant son franchissement. Ces deux aménagements d'entrée, décalés légèrement vers le nord, permettent de traverser l'enclos 1 de part en part. L'étude du comblement de ce fossé a révélé qu'il fonctionnait ouvert. Des accumulations de sédiments causées par des ruissellements ont été notées en fond de comblement en bas de pente et la partie haute des parois a été nettement érodée. Une séquence de curage témoignant de l'entretien a été observée. Une quantité notable de tessons d'amphore y a été mise au jour : 97 % des 6 653 tessons d'amphore du site. Le corpus amphorique total correspond à un NMI de 206. Par contre, le corpus céramique exhumé est relativement faible (13 individus). Il se répartit de la même manière que le mobilier amphorique : préférentiellement du côté nord et à proximité de l'entrée. L'ensemble des types de vaisselle d'usage quotidien sont représentés : écuelle, gobelet, pot à cuire, vases à liquide et à provision. Enfin, la fouille de l'angle nord-ouest a fourni des scories de post-réduction (328 g). Dans le quart nord-est de l'enclos 1, plusieurs trous de poteau contenant chacun quelques fragments d'amphores semblent former les fondations d'un bâtiment (bât. 6) de plan rectangulaire de 11 m par 6,60 m, dont le centre est marqué par un creusement plus important que les autres. Un seul présente un négatif de poteau, d’un diamètre de 0,18 m.

11À l'est de l'enclos 1, à environ 23 m, un second fossé d'enclos a été reconnu sur 86 m du nord-est au sud-ouest avant de former un angle droit et de se poursuivre sur 12,80 m vers le sud-est. Les nombreuses traces de racines observées au fond des creusements, de même que sa faible profondeur permettent de supposer qu'une haie composée d'arbres et d'arbustes permettait de matérialiser cette limite. L'entrée principale de l'enclos 2 se situe dans le prolongement des deux entrées de l'enclos 1, formant ainsi un axe de circulation presque rectiligne. Une seconde entrée, de petite dimension, se situe au sud de l'entrée principale.

12Un fossé nord-ouest/sud-est forme la limite probable du site. Il a été observé sur 103,50 m et sa profondeur est comprise entre 0,20 et 0,28 m.

Fig. 1

Plan général du site de la ZAC de la Geneste à Naves, phase 1.

DAO : N. Peyne

Fig. 2

Plan général de la ZAC de la Geneste. Phase 2.

DAO : N. Peyne

Haut de page

Bibliographie

Peyne, 2014 : Peyne N. : Naves, Corrèze (19), ZAC de la Geneste, rapport final d’opération archéologique, Éveha, Limoges, SRA Limousin, 2014, 512 p.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Nicolas Peyne, « Naves – La Geneste », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Limousin, mis en ligne le 21 décembre 2015, consulté le 09 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/16121

Haut de page

Responsable d'opération

Nicolas Peyne

PRI

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals