Navigation – Plan du site
2013

Naves – Rue des Arènes

n°3304
Responsable(s) des opérations : Christophe Maniquet
Notice rédigée par : Christophe Maniquet

Entrées d’index

Mots-clés :

thalweg

Chronologique :

Gallo-romain

Géographique :

Limousin, Corrèze (19), Naves
Haut de page

Texte intégral

Code Insee commune : 19146
Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=3.294;50.190;3.338;50.219

1La mairie de Naves a pour projet la construction d’une halle publique sur une parcelle qui a livré du mobilier archéologique. Il s’agit essentiellement de fragments de tegulae qui ont été collectés lors de la construction de l’ancienne piscine. C’est donc dans le cadre de ce projet immobilier que le SRA a prescrit un diagnostic archéologique. Le projet d’aménagement concernera au final toute la parcelle AP87, soit près de 6 600 m2, mais seule la zone destinée à recevoir l’implantation de la halle sera soumise à des terrassements, et surtout au forage de pieux de près de 8 m de profondeur, la roche « dure » n’étant pas apparue plus haut.

2Le diagnostic réalisé les 30 septembre et 1er octobre 2013 a permis de mieux définir les zones d’implantation anciennes et de mettre en évidence un imposant thalweg, aujourd’hui quasiment disparu. Les quatre tranchées ont permis de traverser une épaisseur importante de sédiment limoneux brun avant d’atteindre le substrat, à une profondeur comprise entre 2 m et 3,40 m. Ceci s’explique par le fait que nous nous trouvons ici dans un vallon complètement colmaté. Au fond, un sédiment sableux oxydé de couleur rouille, associé à un niveau limono-argileux gris clair, pourrait correspondre aux dépôts alluviaux du ruisseau serpentant initialement au fond de ce vallon. Au-dessus, toute l’épaisseur de sédiment limoneux brun, homogène et compact, constitue sans aucun doute le colmatage « naturel » du thalweg. Or ce sédiment comporte sur toute sa hauteur un peu de mobilier datable de la période gallo-romaine. Ceci indique, primo, que le colmatage s’est amorcé à partir de cette époque et, secundo, qu’une occupation de cette période se développe à proximité. Cette occupation doit être recherchée un peu plus au sud, plus près de l’interfluve est-ouest emprunté par la rue de l’Hôtel-de-Ville et la rue de la Croix-du-Fraysse, sur lequel est implantée l’église.

3Le thalweg identifié apparaît orienté ouest-est. À l’ouest, il doit se prolonger sous la rue des Arènes. Vers l’est, il est presque certain qu’il se prolonge sous les bâtiments récents de l’école maternelle, puis plus à l’est dans l’axe de la rue de la Prévôté, pour enfin se déverser dans le ruisseau de la Vigne. L’intervention archéologique décrite supra, entre la rue de l’Hôtel-de-Ville et la rue de la Prévôté, avait effectivement permis d’attester l’existence d’un vallon important dans ce secteur. Même s’il a aujourd’hui en grande partie disparu, il marquait au moins pendant l’Antiquité une rupture nette dans le paysage et devait limiter l’occupation au sud de celui-ci.

4Si ce diagnostic n’a pas permis de mettre directement en évidence une occupation ancienne sur la zone d’intervention, il a pu en déterminer la proximité et contribuer à mieux en définir l’étendue.

Haut de page

Bibliographie

Maniquet, 2013 : Maniquet Chr. : Naves, Corrèze (19), rue des Arènes, rapport final de diagnostic archéologique, Inrap, Limoges, SRA Limousin, 2013, 55 p. [RAP01900]

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Christophe Maniquet, « Naves – Rue des Arènes », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Limousin, mis en ligne le 21 décembre 2015, consulté le 12 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/16129

Haut de page

Responsable d'opération

Christophe Maniquet

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals