Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine201387 – Haute-VienneSaint-Jean-Ligoure – Château haut...

2013
87 – Haute-Vienne

Saint-Jean-Ligoure – Château haut de Châlucet (tranche 2)

Sondage (2013)
Responsable d’opération : Guillaume Demeure

Entrées d’index

Année de l'opération :

2013

Numéro d’opération :

123250

Chronologie :

époque médiévale
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Éveha

Texte intégral

1La poursuite en 2013 des travaux de mise en valeur du site du château haut de Châlucet, par le Conseil général de la Haute-Vienne, a concerné le donjon et les vestiges de la chapelle attenante. Ces travaux ont été précédés d’une intervention archéologique comprenant des sondages et une étude des élévations devant être restaurées. Les sondages se sont concentrés aux pieds du donjon et de la chapelle dans la grande cour du château. L’objectif était de repérer plus précisément le passage sous la chapelle et d’identifier les niveaux de seuil de plusieurs portes.

2Le piédroit ouest du passage a été repéré au niveau du sommier de la voûte (fig. 1).

Fig. 1 – Le piédroit ouest du passage sous la chapelle

Fig. 1 – Le piédroit ouest du passage sous la chapelle

Cliché : G. Demeure (Éveha).

3À l’est l’ensemble apparaît beaucoup plus arasé et seule une petite portion de mur se rattache à cette porte. Toutefois, le niveau de circulation n’ayant pas été atteint, les élévations conservées peuvent s’avérer importantes.

4Un autre sondage a permis d’identifier un piédroit à feuillure sur une porte reliant la cour au bâtiment installé contre le donjon à l’ouest. Mais c’est l’étude du bâti qui a fourni le plus d’informations au cours de cette opération. Elle a donc été menée sur l’ensemble des élévations extérieures du donjon, sur les vestiges de la chapelle et sur le mur conservé du bâtiment à l’ouest du donjon.

5Pour le donjon, outre les portes, baies et jours déjà connus, 163 aménagements ont été dénombrés. Il s’agit pour nombre d’entre eux de trous de boulin associés à la construction de l’édifice mais certains, au niveau des portes hautes sur les faces ouest et est, se rattachent à la présence d’un hourd (fig. 2).

Fig. 2 – Le donjon au niveau du hourd, face est

Fig. 2 – Le donjon au niveau du hourd, face est

Cliché : G. Demeure (Éveha).

6Par ailleurs, sur le côté ouest, de nombreux bûchages indiquent l’ancrage postérieur de la voûte et de la toiture d’un bâtiment accolé. Enfin, sur la face nord (ouverte aujourd’hui mais correspondant initialement à un intérieur) des niveaux de plancher ont été identifiés.

7Il faut noter la découverte, à l’étage du hourd, de plusieurs éléments en bois bien conservés. Leur position montre qu’ils ont été mis en place au moment de la construction. L’un d’eux a pu être prélevé et a fait l’objet d’une datation dendrochronologique. Celle-ci indique, avec les précautions d’usage dues aux risques d’erreur (un seul individu, référentiel peu développé), une date d’abattage postérieure à 1087 et sans doute avant le milieu du xiie s. Cela pose question, puisque le premier état du donjon est traditionnellement daté des deux premiers tiers du xiiie s. Peut-être ce bois est-il un remploi d’une construction plus ancienne ?

8Pour le logis à l’ouest du donjon, le principal acquis, en plus des nombreux éléments d’ancrage de voûte déjà mentionnés, est le relevé des vestiges d’une baie mal conservée et jusqu’alors noyée sous la végétation.

9Enfin, une étude de mortiers a également été menée sur 25 prélèvements. Les résultats sont en cours d’analyse.

10Au final nous disposons à présent d’un relevé archéologique complet de ces élévations, chose qui n’avait pu être réalisée auparavant. Leur étude permettra de mieux connaître cette partie du site.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Le piédroit ouest du passage sous la chapelle
Crédits Cliché : G. Demeure (Éveha).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/16174/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre Fig. 2 – Le donjon au niveau du hourd, face est
Crédits Cliché : G. Demeure (Éveha).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/16174/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Guillaume Demeure, « Saint-Jean-Ligoure – Château haut de Châlucet (tranche 2) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 21 décembre 2015, consulté le 02 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/16174

Haut de page

Auteur

Guillaume Demeure

Éveha

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guillaume Demeure

Éveha

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search