Navigation – Plan du site
2013

Saint-Pardoux-l’Ortigier – L’Étang Bertrand

n°3237
Responsable(s) des opérations : Beausoleil Jean-Michel
Notice rédigée par : Jean-Michel Beausoleil

Texte intégral

code Insee commune : 19234
Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.560;45.268;1.603;45.329

1L’opération de diagnostic archéologique, motivée par la construction d’un lotissement d’activités à vocation logistique, a été réalisée du 14 janvier au 6 février 2013. La phase 1 du projet occupe une surface de 81 775 m2. L’ouverture de 39 tranchées a permis de sonder 6 569,59 m2, soit 8 % de la surface totale. Les terrains diagnostiqués sont disposés sur des versants orientés vers le sud-est (versant qui s’accentue et se creuse à son extrémité méridionale pour former un vallon actuellement à sec - thalweg), et vers le nord-est (parcelles boisées).

2Quatre sondages se sont révélés positifs et ont livré un épandage de mobilier antique. Ces vestiges épars sont conservés au sein de colluvions (niveau limoneux brun à brun foncé) qui ont participé au comblement du vallon. Aucun de ces artefacts n’est associé à des aménagements anthropiques. Un épandage de mobilier plus conséquent a toutefois été observé dans le sondage Tr. 20, en bordure de la route départementale n° 7.

3Le mobilier céramique gallo-romain (fragments de TCA et quelques tessons roulés), découvert en position secondaire dans les colluvions des sondages Tr. 14, 16, 18 et 20, atteste la présence dans un environnement proche d’un site de la période antique, probablement disposé en contre-haut des terrains sondés. Les dynamiques d’érosion et de comblement du thalweg observés dans les tranchées Tr. 14 à 20 tendent en effet à démontrer que l’épandage du mobilier constitue le témoin d’une occupation antique implantée sur le sommet du versant. Sans être totalement négatif, ce type de prospection mécanique a permis de glaner quelques informations sur l’occupation du sol de la commune de Saint-Pardoux-l’Ortigier, dont on a encore du mal à évaluer à ce jour les potentialités archéologiques. Dans l’ensemble, les sondages pratiqués sur le site de l’Étang Bertrand ont montré l’absence d’occupation structurée et pérenne.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Michel Beausoleil, « Saint-Pardoux-l’Ortigier – L’Étang Bertrand », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Limousin, mis en ligne le 21 décembre 2015, consulté le 25 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/16181

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Michel Beausoleil

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals