Navigation – Plan du site
2013

Digulleville – Jardeheu

n°3439
Responsable(s) des opérations : Cyril Marcigny
Notice rédigée par : Gérard Fosse, Cyril Marcigny et Gérard Vilgrain-Bazin

Entrées d’index

Mots-clés :

foyer, fossé

Chronologique :

Néolithique, âge du Bronze

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=-1.876;49.670;-1.837;49.718

1La pointe de Jardeheu constitue l’avancée extrême dans la mer de la commune de Digulleville, sur la côte nord-est de la Hague. Le site a été le théâtre, à défaut d’investigations systématiques, de découvertes archéologiques ponctuelles et, le plus souvent, à peu près inédites, de la fin du xixe s. aux décennies 1950 et 1960. La mise au jour de deux structures de combustion dans la microfalaise littorale de l’anse de la Gravette, au sud-est de la pointe de Jardeheu, à la faveur de l’érosion marine de l’hiver 1983-1984, a entraîné une rapide intervention de sauvetage, en avril 1984. Depuis cette date, le site fait l’objet d’une surveillance régulière, exercée au rythme des tempêtes, et de nombreuses structures archéologiques ont pu être observées. Ces dernières documentent toutes les périodes du Paléolithique moyen à l’époque contemporaine. Certaines de ces structures sont des foyers qui, en dépit d’une certaine variabilité de détails, présentent la même morphologie générale (foyers à pierres chauffées). Le corpus disponible est maintenant de 10 individus (dont les dates isotopiques concernent le Mésolithique et le Néolithique moyen II), le dernier ayant été fouillé dans le cadre du PCR « Histoire et Archéologie de la Presqu’île de La Hague », en juillet 2008.

2De manière à mieux cerner le potentiel du site, la nature des occupations et l’état de conservation des structures, une série de sondages sur le plateau encore disponible entre les microfalaises a été programmée en 2013. Ils ont porté sur l’isthme de la presqu’île de Jardeheu, sur les parcelles AB188 et AB189. Cette rapide intervention a permis la découverte de deux ensembles archéologiques. Le plus ancien, situé en vis-à-vis des foyers du Néolithique moyen II, est caractérisé par un vieux-sol, pour partie tronquée, dont les éléments mobiliers découverts sont contemporains des foyers mis au jour sur les microfalaises. Ce vieux-sol, piégé sous près d’un demi-mètre de colluvion, est encore conservé sur un peu moins de 1000 m2 et aucune structure n’a été détectée lors des sondages. Un charbon de bois prélevé au sein de cette unité stratigraphique a fait l’objet d’une mesure d’âge (Beta 359501 : 5330+/-30 BP) contemporaine de deux des foyers fouillés dans les années 80 (foyer 11E et 17E). À une date plus récente, le site est réinvesti par un réseau de fossés formant un parcellaire, dont les axes structurants sont orientés nord-est – sud-ouest. Ces fossés ont livré dans leurs comblements basals du mobilier attribué au Bronze ancien 2, leurs parties sommitales ont fait l’objet d’un rebouchage rapide accompagné d’une importante activité de combustion (brûlis ? destruction de haies ?). Un prélèvement de charbons de bois à là aussi été daté par 14C, fournissant un calage chronologique pour cette phase d’abandon du site au Bronze final dans son étape moyenne (Beta 359499 : 2870+/-30 BP), en accord avec les modèles développés à l’échelle régionale, laquelle voit la création de parcellaires au cours du Bronze ancien souvent abandonnés à l’âge du Bronze final (comme à Tatihou, Bernières-sur-Mer, Cairon etc).

3Ces premières données acquises à Jardeheu permettent de mieux mesurer le potentiel archéologique de la presqu’île de Jardeheu. La poursuite des opérations dans les années à venir, au rythme de trois ou quatre parcelles par an, devrait à terme nous offrir une vision dynamique des occupations humaines sur ce petit territoire de la Hague. Résultat qu’il restera à confronter aux enregistrements paléoenvironnementaux de l’anse Saint-Martin et aux modèles d’occupation développés récemment à l’échelle de la Hague.

Fig. 01

Occupations et foyers néolithiques, plan réactualisé

DAO : V. Motte

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/16722/img-1.png
Fichier image/png, 136k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gérard Fosse, Cyril Marcigny et Gérard Vilgrain-Bazin, « Digulleville – Jardeheu », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Basse-Normandie, mis en ligne le 26 février 2016, consulté le 31 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/16722

Haut de page

Responsables d'opération

Gérard Fosse

Inrap

Cyril Marcigny

Articles du même responsable de fouilles

Gérard Vilgrain-Bazin

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals