Navigation – Plan du site
2013

Valognes – Rue du Balnéaire

n°3459
Responsable(s) des opérations : Laurent Paez-Rezende
Notice rédigée par : Laurent Paez-Rezende, Gaël Léon et Laurent Vipard

Entrées d’index

Mots-clés :

fossé

Chronologique :

Gallo-romain

Nature des opérations :

Diagnostic (EV)
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=-1.514;49.448;-1.437;49.536

1L’emprise de cette intervention est située sur les marges orientales de la ville actuelle, sur les terrains de l’ancienne commune d’Alleaume, absorbée par Valognes en 1867. Plus précisément, les parcelles sont localisées sur le versant de la rive gauche du Merderet, et présentent une forte déclivité sud-est/nord-ouest.

2La proximité des terrains par rapport à la bordure occidentale du périmètre estimé de l’agglomération antique d’Alleaume confère à ce diagnostic un enjeu particulier visant, entre autres, la reconnaissance du contexte archéologique à la périphérie de la ville ancienne, sur les versants exposés au nord de la vallée du Merderet. Ainsi, cette intervention a permis de recueillir des informations dans les parcelles distantes d’à peine 300 m des thermes nord, fouillés entre 1989 et 1992.

3Malgré la présence d’indices d’une fréquentation antérieure, tels que du mobilier hors contexte et un cercle probablement funéraire, et dont la chronologie reste à préciser, l’empreinte archéologique est principalement constituée par un réseau de fossés antiques à contemporains, fondé sur des orientations nord-ouest/sud-est et perpendiculaires. Cette trame est en léger décalage vis-à-vis des orientations générales nord-sud et est-ouest repérées au cœur de la ville (rues, ruelles, maçonneries et fossés), sur le plateau ainsi que sur sa bordure immédiate. Toutefois, les mobiliers collectés sur les parcelles AS. 4, 5 et 6 indiquent que les segments les plus anciens ont bien été mis en place durant l’Antiquité et sont, à l’évidence, fondateurs de la trame parcellaire encore active. Le décalage d’orientation avec la trame urbaine viendrait d’une adaptation à la contrainte topographique que constitue le versant de la rive gauche du Merderet et dont le pendage devait être certainement plus marqué durant l’Antiquité si l’on occulte l’amplitude de colluvions accumulées au pied du versant.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Laurent Paez-Rezende, Gaël Léon et Laurent Vipard, « Valognes – Rue du Balnéaire », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Basse-Normandie, mis en ligne le 26 février 2016, consulté le 20 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/16810

Haut de page

Responsables d'opération

Laurent Paez-Rezende

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Gaël Léon

Articles du même responsable de fouilles

Laurent Vipard

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals