Navigation – Plan du site
2007

Montélimar

Château des Adhémar, église Saint-Pierre
Notice rédigée par : Chantal Delomier

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 9708

Date de l'opération : 2007 - 2008 (SP)

1La restauration de l'église Saint-Pierre située au sud de la plate-forme castrale est engagée depuis de nombreuses années ; elle se poursuit en 2008 sous la houlette de Alain Tillier, architecte en chef des Monuments historiques. L'intervention archéologique devait se faire en deux temps afin de procéder tout d'abord à une rapide identification et à un relevé éventuel de diverses structures avant leur démontage préalable à la restauration de l'église : deux murets délimitant le chœur (au nord et à l'ouest), une banquette haute plaquée contre le mur gouttereau sud et un contrefort appuyé contre le mur gouttereau nord. Enfin, l'étude de bâti, dans sa deuxième phase, devait s'attacher à relever les différents faits archéologiques conservés sur les murs gouttereaux et occidental. L'identification des circulations médiévales, la vérification de l'hypothèse d'un chœur monastique et naturellement, l'établissement d'une chronologie relative constituaient la priorité du cahier des charges scientifiques.

2Cet édifice est désacralisé depuis quatre siècles ; la nef est restée pendant de longues décennies à l'air libre et l'on a relevé un grand nombre d'aménagements visant à modifier l'organisation de l'espace intérieur. L'église fut transformée successivement en magasin à poudre (XVIIe s.) puis en prison (XIXe s.). Quelques indices permettent de caler définitivement la construction de l'église entre la seconde moitié du Xle s. et la première moitié du Xlle s. Dans l'état actuel de nos connaissances, il paraît difficile de resserrer davantage la fourchette de datation même si la dédicace (déjà publiée) a été une fois de plus réexaminée. Les nouvelles conceptions ecclésiastiques qui s'imposent au Xle s. peuvent avoir une traduction dans les ensembles épigraphiques comme les dédicaces. (Fig. n°1 : Montélimar, château des Adhémar, chapelle : dédicace )

3La construction initiée par l'abbaye de l'Ile-Barbe fait nettement pencher la balance en faveur d'une érection paroissiale. L'église érigée au point culminant d'un long cheminement axial qui vient de la ville ne paraît pas née de la plate-forme castrale malgré l'emprise indiscutable du château sur le lieu de culte. La présence d'un transept qui paraît bien lié au massif oriental, tout comme le plan du chevet permettent encore de rejeter l'idée d'une simple chapelle castrale transformée en église. L'emplacement de deux portes d'accès principales, occidentale et méridionale, tend à consolider l'argument paroissial. La porte ouest est placée au sommet d'une longue rue traversant la ville et l'accès méridional, situé très près du transept, permettait aux moines desservants l'église d'arriver directement à l'autel. L'hypothèse d'une initiative comtale ou seigneuriale semble incompatible avec le contexte historique puisque le lignage Adhémar n'apparaît qu'au tout début du XIIe s. Toutefois, ceci ne les empêche pas de se réserver rapidement un espace privé au sein de l'église. Les éléments archéologiques et architecturaux repérés dans l'ensemble du bâti, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur, comme la rythmique des lésènes – deux arcatures pour une lésène – du chevet qui apparaît identique à celle de l'abbatiale de Cruas, également édifiée dans la seconde moitié du Xle s. tendent à confirmer cette proposition de datation.

4Delomier Chantal INRAP

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Montélimar, château des Adhémar, chapelle : dédicace

Fig. n°1 :    Montélimar, château des Adhémar, chapelle : dédicace

Auteur(s) : Delomier, Chantal (INRAP). Crédits : Delomier Inrap (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Montélimar, château des Adhémar, chapelle : dédicace
Crédits Auteur(s) : Delomier, Chantal (INRAP). Crédits : Delomier Inrap (2008)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/1698/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 45k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Chantal Delomier, « Montélimar », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 10 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/1698

Haut de page

Responsable d'opération

Chantal Delomier

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals