Navigation – Plan du site
2013

Vallée de la Dives : étude des terrasses à Morteaux-Couliboeuf (L'Herbage Vieille), Le Mesnil-Mauger (Écajeul) et Biéville-Quétiéville (Quétiéville)

Notice rédigée par : Guillaume Jamet, Olivier Dugué, Bernard Delcaillau, Dominique Cliquet, Hélène Tissoux, Pierre Voinchet et Jean-Marie Michel

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=-0.065;49.084;0.002;49.152

1Dans le cadre des projets soutenus par le PCR « les premiers Hommes en Normandie », de nouvelles recherches de terrain portant sur l’étude géomorphologique et sédimentaire de vallées fluviatiles pléistocènes de la Dives ont été engagées, afin de préciser les contextes environnementaux et de tenter de mettre en évidence d’éventuelles occupations humaines.

2Le fleuve Dives s'inscrit dans le contexte de bordure du système Manche-Atlantique qui a laissé des replats recouverts de nappes alluviales pléistocènes ou terrasses étagées. Si depuis les années 1970, de nombreux travaux pluridisciplinaires (Groupe Seine) ont participé à l’établissement du cadre géomorphologique, paléoenvironnemental et chronostratigraphique des terrasses fluviatiles de la Seine aval, de plus rares études ont concerné les terrasses de la Touques, de la Dives et de l’Orne. Si les dépôts fluviatiles quaternaires sont recensés sur les cartes géologiques au 1/50 000e, la dynamique et l’origine de ces derniers ne sont pas toujours explicitement précisées, en particulier l’impact des facteurs dit « externes » : climat, eustatisme ou tectonique. L’objectif était de présenter et de discuter, de manière synthétique, les principaux résultats obtenus pendant les campagnes de terrain conduites entre 2011 et 2013, concernant les dépôts des terrasses de la Dives, notamment avec l’étude détaillée (données stratigraphiques et géométriques) des replats et des nappes alluviales périglaciaires qui constituent les terrasses étagées de la moyenne vallée de la Dives dans le secteur de Morteaux-Couliboeuf à Quétiéville.

3Les dépôts étudiés sur le secteur de Morteaux-Couliboeuf à Quétiéville s’inscrivent dans le cours moyen de la Dives, globalement orienté sud-nord. Ce cours traverse d’abord les terrains calcaires jurassiques bathoniens selon une pente monoclinale, puis les terrains marneux callovo-oxfordiens dans la partie en aval. De plus, la Dives reçoit des affluents qui traversent, d’une part, la zone bocaine schisto-gréseuse au sud et, d’autre part, les buttes détachées des plateaux crayeux du Pays d’Auge à l’est. Dans la moyenne vallée de la Dives, seules les alluvions les plus récentes sont préservées, en association avec les formations de versants : lœss, grèzes litées. Deux terrasses étagées sont observées, respectivement à 5 m et 10 m au-delà de la nappe de fond de vallée. Ces dépôts fluviatiles ont été attribués par les auteurs au Saalien et au Weichselien. Pour cette révision, nous avons privilégié deux sites d’étude où les accumulations alluviales sont importantes : la zone de confluence avec l’Ante au droit de Morteaux-Couliboeuf et la zone marneuse au pied des buttes callovo-oxfordiennes au droit d’Écajeul et de Quétiéville.

4L’évolution fluviatile de la Dives au cours du Quaternaire peut être synthétisée par un profil longitudinal intégrant l’ensemble des dépôts sédimentaires attribués à des nappes alluviales de la Dives. Ce profil est fondé sur la prise en compte des cotes altimétriques de la base des nappes alluviales et de leur report horizontal sur l’axe de la dernière incision (T0-Weichselien). Les terrasses fluviatiles, attribuées au Pléistocène moyen et supérieur (T4 à T0), décrivent un environnement de type fleuve en tresse à pente forte, favorable à des hauts débits hydrologiques et au transport de grandes quantités de matériaux vers l’aval. En revanche, les dépôts fluviatiles anciens des hauteurs de Quétiéville à Varaville (T5 à T6) sont interprétés comme épandages fluviatiles du Plio-Pléistocène inférieur par comparaison avec les terrasses fluviatiles de l’Orne.

5Pour conclure, les travaux engagés sur les terrasses de la Dives permettent, pour la première fois, de réaliser un profil longitudinal de référence pour les gisements paléolithiques du bassin de la Dives en contexte fluviatile. Cette étude, complétée par une série de profils stratigraphiques, permet de positionner d’un point de vue géométrique l’ensemble des nappes fluviatiles étagées du Pléistocène. Ces terrasses font également l’objet d’une comparaison avec les terrasses de la Touques. Enfin, ces nouvelles données ont mis en évidence des lacunes de connaissances sur les systèmes fluviatiles pléistocènes de la Dives et ouvrent des perspectives de recherches orientées selon plusieurs axes :  recherche de marqueurs lithologiques dans les matériaux alluviaux, datation numérique des gisements (ESR/OSL), comparaison avec le système de terrasse de l’Orne pour la reconstitution paléogéographique générale de l’évolution quaternaire des fleuves normands.

Fig 01

Profils longitudinaux de la dernière incision et terrasses alluviales de la Dives

DAO : G. Jamet

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Guillaume Jamet, Olivier Dugué, Bernard Delcaillau, Dominique Cliquet, Hélène Tissoux, Pierre Voinchet et Jean-Marie Michel, « Vallée de la Dives : étude des terrasses à Morteaux-Couliboeuf (L'Herbage Vieille), Le Mesnil-Mauger (Écajeul) et Biéville-Quétiéville (Quétiéville) », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Basse-Normandie, mis en ligne le 17 mars 2016, consulté le 18 mars 2019. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/17048

Haut de page

Responsables d'opération

Guillaume Jamet

Articles du même responsable de fouilles

Olivier Dugué

Bernard Delcaillau

Dominique Cliquet

Articles du même responsable de fouilles

Hélène Tissoux

Articles du même responsable de fouilles

Pierre Voinchet

Articles du même responsable de fouilles

Jean-Marie Michel

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals