Navigation – Plan du site
2008

Feurs

Rues Maréchal-Lyautey et Général-Berthelot
Notice rédigée par : Anne-Claude Rémy

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 9894

Date de l'opération : 2008 (EV)

1Un projet, localisé à l'angle des rues Maréchal-Lyautey et Général-Berthelot, se situe en limite sud du bourg gaulois, dans la ville antique au sein d'un îlot sur lequel on ne possédait pas d'observation archéologique directe. Cet îlot est défini par le cardoprincipal qui longe le forumà l'ouest (actuelle rue de Verdun), un cardosecondaire qui aboutit au centre de la place du forum, et deux decumanidont l'un a été observé en fouille rue Saint-Antoine, immédiatement à l'est de  cette opération.

2Le diagnostic a permis de vérifier l'existence et la conservation des vestiges dans un secteur archéologique sensible. Les éléments découverts permettent d'attester plusieurs occupations de la fin du Ier s. av. J.-C. au IIe s. apr. J.-C.

3Les niveaux archéologiques apparaissent vers 1 m de profondeur sous le sol du jardin actuel. L'amplitude des couches archéologiques, touchées ponctuellement en raison de l'exiguïté du terrain et la profondeur de l'apparition des structures, varient entre 0,80 m et 1,00 m. Le site, sur l'ensemble de la zone ouest (observations faites dans les deux sondages), est recoupé par une ou plusieurs fosses qui ont fortement endommagé les vestiges dont il ne reste, que des fragments de murs et des lambeaux de sols.

4Les niveaux les plus anciens sont situés directement sur le substrat caillouteux et sableux. Il est difficile de déterminer en l'état la nature de l'installation (gravier gris contenant des tessons), d'autant plus que les structures postérieures ont perturbé cette unité stratigraphique. Il a été également repéré dans un diagnostic, à 100 m au nord, 3, place Guichard (Rémy, 2007).

5Au Ier s. apr. J.-C., est aménagé un habitat, matérialisé par des murs et des sols. Seul un mur conservé dans sa totalité permet de relever une orientation nord-sud. Deux piliers, découverts dans le sondage 1, corroborent l'axe proposé. Les niveaux de sols sont associés à des remblais contenant de gros fragments d'enduits peints. L'abandon, caractérisé par la récupération des matériaux et des murs, donne un terminus post quemdu IIe s. apr. J.-C.

6 REMY Anne-Claude

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Anne-Claude Rémy, « Feurs », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 26 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/1830

Haut de page

Responsable d'opération

Anne-Claude Rémy

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals