Navigation – Plan du site
2012

Quenza – Puzzonu

2012 – Prospection thématique et sondage n°1240
Responsable(s) des opérations : Gilda Bartoloni
Notice rédigée par : Gilda Bartoloni

Entrées d’index

Chronologique :

âge du Bronze, âge du Fer

Nature des opérations :

Prospection thématique (PRT), Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

1Le site de Puzzonu occupe un plateau sommital dominant le cours du Rizzanese, dans sa haute vallée. Il s’agit d’un regroupement de près d’une dizaine de structures de plan subovalaire à elliptique, longues en moyenne de 10 m, pour une largeur oscillant entre 2 et 4 m. La répartition spatiale de ces constructions montre deux regroupements nucléaires, l’un au nord-est, l’autre au sud-ouest, à proximité d’une structure de type enclos. De ces aménagements, interprétés comme les vestiges d’habitations (par extension des conclusions obtenues sur des gisements voisins), ne sont conservés que les solins pérennes, faits de blocs de granit leucocrate de taille moyenne (30 à 80 cm) sélectionnés car présentant une face plane. Cette dernière est disposée en parement interne afin de former un fil régulier. L’opération menée en 2012 à Puzzonu a consisté en la fouille de la plus grande de ces structures, la structure 7, soit une quarantaine de mètres carrés. La stratigraphie s’est présentée comme presque totalement détruite par des bioturbations de faible ampleur, mais multiples et répétées. Seules les substructures creusées dans le substrat montrent un état de conservation satisfaisant.

2Ces dernières peuvent être classées en trois catégories :

  • les trous de poteau, rattachables à deux voire trois phases de structuration ;

  • une tranchée de fondation appartenant à une paroi médiane et transversale ;

  • un foyer en fosse placé dans le secteur absidial.

3Ces données permettent de relier la structure 7 de Puzzonu à la structure 6 de Cuciurpula, où des informations très superposables ont été mises au jour pour une époque comprise entre le Bronze final 1 et le Bronze final 3, voire les temps initiaux du premier âge du Fer A.

4La chronologie de la structure 7, que l’on interprétera dès lors comme une habitation, peut être fixée d’après la diagnose du mobilier céramique, certes en partie décontextualisé, mais chrono-typologiquement homogène.

5Il semble que l’occupation de cette maison soit centrée sur un moment avancé du Bronze final. Les tests anthracologiques en cours sur la séquence pourraient, à l’avenir, permettre de fournir des échantillons fiables et destinés à un examen radiométrique.

Fig. 1 – Plan général de la structure 7

Fig. 1 – Plan général de la structure 7

G.  Bartoloni, 2012

Fig. 2 – Structure 7, US26

Fig. 2 – Structure 7, US26

G. Bartoloni, 2012

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général de la structure 7
Crédits G.  Bartoloni, 2012
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/18927/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 300k
Titre Fig. 2 – Structure 7, US26
Crédits G. Bartoloni, 2012
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/18927/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 821k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gilda Bartoloni, « Quenza – Puzzonu », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 24 avril 2017, consulté le 13 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/18927

Haut de page

Responsable d'opération

Gilda Bartoloni

Bénévole

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals