Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse19952B – Haute-CorseCommunes de Castellare-di-Casinca...

1995
2B – Haute-Corse

Communes de Castellare-di-Casinca et de Penta-di-Casinca

Prospection inventaire (1995)
Responsable d’opération : Laurent Casanova

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Afan

Texte intégral

1Trois sites antiques et un site médiéval étaient anciennement recensés sur les communes de Castellare-di-Casinca et Penta-di-Casinca. À l'issue de cette étude ce sont 31 nouveaux sites et indices de sites qui ont été dénombrés. Ils se répartissent ainsi (fig. 1) :

  • Penta-di-Casinca : six sites antiques, dix indices de sites de la même période, deux indices de sites préhistoriques, un indice de site protohistorique, un indice de site médiéval ;

  • Castellare-di-Casinca : deux sites antiques, et parmi les indices de sites : trois concernent la même période, trois la Préhistoire, un de la Protohistoire et deux du Moyen Âge.

Fig. 1 – Répartition chronologique des sites archéologiques sur les deux communes

Fig. 1 – Répartition chronologique des sites archéologiques sur les deux communes

L. Casanova (Afan).

2Au-delà de ces chiffres, l'étude de ces nouveaux éléments permet d'émettre des hypothèses quant à l'occupation humaine de ce territoire (fig. 2).

Fig. 2 – Carte de localisation des sites archéologiques recensés sur les communes de Castellare-di-Casinca et Penta-di-Casinca

Fig. 2 – Carte de localisation des sites archéologiques recensés sur les communes de Castellare-di-Casinca et Penta-di-Casinca

DAO : L. Casanova (Afan).

3En premier lieu, et compte tenu de la découverte d'indices de sites seulement, on signalera sa fréquentation au Néolithique et à l'âge du Bronze. Puis, de manière plus intense, on notera la romanisation progressive de la plaine. En effet, à une première période, correspondant approximativement à l'époque républicaine où quelques habitats sont observés, succède un fort accroissement de ces derniers à partir de l'Empire romain. Les premiers d'entre eux semblent être de grands établissements ruraux du type villae (tels les sites d'U Musuleu et d'E Mattunaghje) qui apparaissent au début de l'ère chrétienne et exploitent la plaine jusqu'au ivs. Sur ces sites, on a relevé la présence de céramiques d'origines gauloise, italique, ibérique et nord-africaine. À côté de ces sites majeurs ont été recensés de nombreux habitats ruraux de faible étendue (en moyenne 900 m2) dispersés dans la plaine. Probablement des fermes, celles-ci paraissent pour la plupart d'entre elles s'établir chronologiquement dans le courant des iiie-ive s. apr. J.-C.

4Pour le Moyen Âge, seuls quelques indices de sites présentent une occupation limitée. Par ailleurs les quatre hagiotoponymes prospectés, dont trois sont connus par des textes médiévaux, n'ont livré que du matériel d'époque impériale. Ces observations très générales laissent cependant entrevoir un schéma d'occupation en replis. À une dépopulation de la plaine au cours de l'Antiquité tardive et du haut Moyen Âge, où l'habitat ne se concentre plus qu'en quelques points pour la plupart remontant à la période précédente, succède un abandon qui va croissant du Moyen Âge (hormis autour de quelques chapelles : San Pancraziu, San Pellegrinu) à l'époque moderne au profit des habitats perchés du piémont.

5Ceux-ci, tout en restant proches de la plaine (2 km en moyenne), gardent la possibilité d'exploiter ce terroir à l'abri d'ennemis venus de la mer et probablement aussi du paludisme. La plupart des villages actuels apparaissent d'ailleurs avec certitude entre le xiiie s. et le xive s.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Répartition chronologique des sites archéologiques sur les deux communes
Crédits L. Casanova (Afan).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/19009/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 157k
Titre Fig. 2 – Carte de localisation des sites archéologiques recensés sur les communes de Castellare-di-Casinca et Penta-di-Casinca
Crédits DAO : L. Casanova (Afan).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/19009/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 195k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laurent Casanova, « Communes de Castellare-di-Casinca et de Penta-di-Casinca » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 24 avril 2017, consulté le 20 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/19009

Haut de page

Auteur

Laurent Casanova

Afan

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Laurent Casanova

Afan

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search