Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201401 – AinCertines, Montagnat, Tossiat – Za...

2014
01 – Ain

Certines, Montagnat, Tossiat – Zac du Parc d’activités économiques Bourg Sud (phase 1)

Opération préventive de diagnostic (2014)
Responsable d’opération : Dominique Mazuy

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1La société CAP3B Aménagement a été chargée de l’équipement et de la commercialisation d’une surface de près de 40 ha destinée à la création d’une zone d’activités commerciales. Les terrains à diagnostiquer sont répartis en quatre fractions distinctes établies à proximité de la RN 75, et appartiennent aux territoires de trois communes : Montagnat, Certines et Tossiat (fig. 1).

Fig. 1 – Plan général des sondages (phases 1 et 2)

Fig. 1 – Plan général des sondages (phases 1 et 2)

DAO : C. Couteau, D. Guimard, B. Rambault (Inrap).

2Les parcelles qui ont fait l’objet d’une évaluation archéologique se situent dans un complexe de moraines externes, dont le toit est essentiellement composé de blocs et galets de quartzite datés du Riss ancien et du Riss récent, et qui ont subi des actions d’érosions fluvio-glaciaires (retraits), des phénomènes de percolations, d’alluvions et de rares recouvrements de lœss évolués en limon « des Dombes » et de divers développements de paléosols.

3Aux environs du projet a été signalée la présence de plusieurs habitats ruraux gallo-romains : « Bois de la Vavre » à Certines, « En Romanèche » et « Montplaisant » à Montaganat, « Source de la Châne » à Tossiat. Une nécropole mérovingienne, « La Soupe », a également été mentionnée à Certines.

4La proximité de l’agglomération antique de Bourg-en-Bresse, dont l’importance est peut-être encore aujourd’hui sous-estimée, n’est sans doute pas étrangère au développement de ces occupations rurales périphériques à cette période.

5L’ensemble des surfaces appartenant à l’emprise investiguée n’a pas livré de vestiges particulièrement caractérisés. La zone 1 située sur la commune de Montagnat peut cependant être considérée comme la plus « riche » des quatre secteurs. Ainsi, cinq tessons de céramique non tournée à pâte grossière ont été recueillis dans une couche de colluvion (US 2), présente dans le sondage 1008. Seul un fragment de languette horizontale, permet de le rattacher à une typologie évoquant une large période comprise entre le Néolithique final et le Bronze ancien/moyen (P. Hénon). Aucun autre indice concernant cette phase temporelle n’a été identifié. On remarque cependant que ces fragments de céramique ne montrent pas de traces d’usures prononcés, pouvant indiquer une provenance lointaine issue d’un processus de colluvionnement puissant. Néanmoins, la tranchée dans laquelle ce matériel a été découvert se trouve à l’emplacement d’un paléotalweg, qui présente encore une activité, sous forme d’un fossé recueillant les eaux de drainage des deux « versants », afin de les conduire en direction du sud.

6De plus, un ensemble de fossés tronqués non datés, dont une majeure partie nous est parvenue sous forme de segments, a été appréhendé. Leur forme lacunaire paraît pour partie résulter d’une position stratigraphique haute, majoritairement situés sous la terre végétale, et ils ont sans doute été lourdement impactés par les labours. Ces structures sont certainement en rapport avec le drainage des parcelles, préalable indispensable dans ce type de terrain pour des mises en culture. Ce « réseau », très incomplet, ne révèle pas d’organisation spatiale globale ou fragmentaire assimilable à des divisions parcellaires. On peut pourtant isoler de ce corpus de fossés mutilés le creusement F 205, qui se distingue par la richesse de ses comblements et le nombre de ses curages (sept phases). La maintenance de cette structure paraît revêtir une importance particulière. Il pourrait s’agir d’une portion de collecteur drainant les eaux de la parcelle vers le talweg central, ou d’une partie de l’exutoire d’un étang situé en amont. Cette même zone a produit une « fosse » qui pourrait être assimilée à un vestige de four de production de terre cuite architecturale (briques, tuiles, carrons). La démolition contenait de la céramique produite aux xvie et xviie s.

7La zone 2 a permis de découvrir un foyer isolé daté contenant des galets de quartzite chauffés et/ou thermofractés et de nombreux charbons. Ces derniers ont permis une datation au 14C et les résultats obtenus indiquent la période du Bronze final (Bronze final 2b/3a). Ce témoin d’occupation est l’unique représentant de cette période. Les secteurs 3 et 4 sont vierges d’indice d’occupation humaine dans les aires ouvertes en tranchées.

8On peut toutefois noter que les parcelles du secteur 1 pourraient s’inscrire dans une entité territoriale modelée par l’influence de la Chartreuse de Seillon fondée en 1148 et se situant à 1,5 km au nord-ouest du projet actuel (Mazuy 2013). En effet, l’ordre monastique, par de multiples aménagements, tels la création de la forêt de Seillon, une vaste chênaie situé à proximité immédiate du secteur 1, le creusement de nombreux étangs dévolus à la production de poissons, l’assainissement de terres pour des mises en culture, a largement influé sur le modelage de ce terroir. La carte de Cassini confirme que les espaces concernés par les futurs aménagements s’intègrent parfaitement dans le tissu de valorisation de ces terres. De plus, la mention d’un bourg sans église au lieu-dit « Les Métrillots » sur cette même carte révèle peut-être d’une partie de l’organisation et de la division spatiale en vue de l’exploitation de ces ressources par les moines. Au xviiie s., une portion du territoire de la commune de Montagnat relevait de ces religieux pour la basse et moyenne justice (Philipon 1911).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général des sondages (phases 1 et 2)
Crédits DAO : C. Couteau, D. Guimard, B. Rambault (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/19989/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 511k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Dominique Mazuy, « Certines, Montagnat, Tossiat – Zac du Parc d’activités économiques Bourg Sud (phase 1) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 novembre 2017, consulté le 14 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/19989

Haut de page

Auteur

Dominique Mazuy

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Dominique Mazuy

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search