Skip to navigation – Site map

HomeExcavations districtsAuvergne-Rhône-Alpes201401 – AinVillars-les-Dombes – Rue de l’Agr...

2014
01 – Ain

Villars-les-Dombes – Rue de l’Agriculture, rue des Acacias

Opération préventive de diagnostic (2014)
Archaeological project director: Dominique Mazuy

Editor's notes

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Full text

1Un projet de construction de 67 logements sociaux et d’un local d’activité artisanal au centre du bourg médiéval a donné lieu à une prescription de diagnostic archéologique sur deux parcelles, dont la surface totale est de 2 322 m2. Cette aire est incluse dans un périmètre de zonage archéologique. Les quatorze sondages ont permis d’appréhender 20 % de l’emprise impactée par les travaux.

2Le terrain concerné se situe dans le périmètre de l’occupation médiévale urbaine, en quasi-mitoyenneté avec la poype de Villars. Celle-ci est classée au titre des monuments historiques depuis 1905. Les premières fouilles archéologiques ont été réalisées dans les dernières années du xixs. Elles ont mis en évidence la complexité et l’originalité du monument. Ces observations ont été complétées par des investigations récentes. Sur une butte morainique, probablement remodelée, se sont succédé un édifice attribuable au haut Moyen Âge, puis, à l’époque romane, une église réutilisant partiellement les fondations du premier bâtiment. Ensuite, l’édifice religieux est très vite décapité, remblayé, et la butte surélevée. Les matériaux rapportés englobent la base du clocher, probablement pour recevoir une nouvelle construction à vocation militaire. On aurait alors une tour en bois sur motte. Sans doute après une période d’abandon, une tour de briques est édifiée sur la motte.

3La poype est entourée d’un premier fossé annulaire, autour duquel court une levée de terre. Un autre fossé périphérique englobe la poype elle-même, ainsi que le développement urbain au sud de celle-ci.

4Des aménagements domestiques ont été relevés lors de l’opération de diagnostic, réalisée par S. Motte en 2003, sur les terrains qui bordent la poype à l’est et au nord.

5De plus, un diagnostic mené par A. Bouvier en 2008 au sud de la motte castrale a révélé deux structures fossoyées médiévales se recoupant.

6La zone à l’ouest de la motte castrale a été jusqu’alors peu ou pas étudiée. Ce diagnostic a donc été l’occasion d’investiguer la dernière partie méconnue des terrains proches de l’édifice. Des résultats venant compléter les connaissances de l’occupation périphérique de la poype étaient attendus.

7Notre intervention a permis de positionner un nouveau segment de fossé de 7 m de largeur, dont un des comblements contenait un fragment de récipient à fond bombé caractéristique du Moyen Âge central (xe-xiis.). Cette structure, située au sud de la parcelle, paraît interrompue. Le lot de matériel céramique, bien que très restreint, évoque clairement la chronologie de l’ensemble, quantitativement plus important, découvert à l’occasion du diagnostic de 2003 mené par S. Motte sur la partie est au pied de la butte (Motte 2003).

8Au centre de la parcelle, un sondage a montré l’existence d’un four de carronnier et/ou de tuilier très bien conservé, avec son avant-fosse. Ce type d’aménagement est couramment rencontré dans la sphère régionale (Mazuy 2013). Le comblement final après démolition contenait uniquement de la céramique médiévale grise. De plus, à proximité immédiate, nous avons pu mettre en évidence quatre creusements, trois trous de poteaux et une fosse, installés dans le sédiment naturel. À quelques mètres à l’ouest, un autre trou de poteau a été découvert dans un autre sondage. La densité des vestiges paraît relativement localisée : ces structures en creux pourraient être les témoins de l’existence d’un bâtiment annexe au four, de type séchoir. Plus à l’est, un fossé de 1,60 m de largeur pour 0,64 m de profondeur été mis en évidence. Il n’a été reconnu que sur une longueur de 6,50 m : son orientation de 140° nord le fait très rapidement disparaître hors emprise, sous le trottoir de la rue de l’agriculture. Aucune chronologie ne peut être proposée pour cette structure. Par ailleurs, l’examen des niveaux du terrain naturel rencontré dans les sondages semble indiquer qu’aucun aménagement majeur, autre que le fossé, n’est présent dans l’emprise ou à proximité immédiate en direction du nord et de l’ouest, en tout cas.

9La zone à l’ouest de la motte castrale a jusqu’alors été peu ou pas étudiée ; ce diagnostic a donc été l’occasion d’investiguer une partie encore méconnue des terrains proches de l’édifice. Ces résultats venant compléter les connaissances de l’occupation périphérique de la poype étaient attendus ; ils étoffent la perception de l’éventail des activités pratiquées à l’ombre de la motte castrale, avec un témoin de la production de terres cuites architecturales, et ont parfait la représentation du système de fossés entourant le tertre.

Top of page

References

Electronic reference

Dominique Mazuy, “Villars-les-Dombes – Rue de l’Agriculture, rue des Acacias” [Note of archaeological project], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [Online], Auvergne-Rhône-Alpes, Online since 01 November 2017, connection on 17 June 2021. URL: http://journals.openedition.org/adlfi/20095

Top of page

About the author

Dominique Mazuy

Inrap

By this author

Top of page

Archaeological project director

Dominique Mazuy

Inrap

Project(s) supervised by this archaeologist

Top of page

Copyright

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search