Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201273 – SavoieAlbens – Les Près Langard

2012
73 – Savoie

Albens – Les Près Langard

Opération préventive de diagnostic (2012)
Responsable d’opération : Christophe Landry

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1La campagne de sondages s’inscrit en préalable au projet de construction d’un nouveau groupe scolaire, sur une surface de 8 510 m2. Un total de 23 sondages a permis d’appréhender le potentiel archéologique de ce terrain, tout en épargnant l’emplacement des futurs murs porteurs, garantissant ainsi leur stabilité. Le profil de la surface du substrat morainique a pu être restitué, mettant en évidence le tracé d’un bras fossile du torrent l’Albenche, antérieur à l’Antiquité. Sur son parcours, une forte sédimentation traduit des apports de crues remblayant un chenal probablement fluvio-glaciaire, formé durant la récession glaciaire fini-würmienne ou tardiglaciaire.

2Le paléosol antique est omniprésent sur les parcelles explorées, évoquant une couche agriculturale, avec apports d’éléments visant à l’aérer et à amender, sans que soit exclue l’hypothèse d’une crue ayant apporté une charge de galets, reprise ensuite par les labours. Une déstabilisation des versants couplée à une recrudescence hydrologique de l’Albenche est à l’origine des recouvrements postérieurs, qui se traduisent par une forte sédimentation alluviale sur la parcelle, et des apports colluviaux moins épais sur les parcelles situées plus au nord et à l’ouest. Ces dépôts ont pu intervenir immédiatement après l’occupation antique, mais semblent s’être intensifiés au moment du Petit Âge Glaciaire, du xvis. au xixe s.

3Antérieurs au paléosol antique, deux tronçons de fossés orientés nord-est/sud-ouest ont été mis au jour, enfouis sous 1,14 m à 1,30 m de recouvrement. L’un d’eux a livré trois pièces de débitage en silex, et la datation 14C des échantillons de micro-charbons prélevés dans ce fossé permettrait de privilégier une position chronologique au cours du Néolithique ou de la Protohistoire. Ces deux fossés constituent les premiers indices mis au jour d’une occupation structurée préromaine du territoire de la commune d’Albens, et d’une probable implantation pré- ou protohistorique sur les berges de l’ancien bras de l’Albenche.

4Sur la même parcelle, une structure funéraire gallo-romaine, a priori isolée et scellée par 0,70 m de sédiments, a pu être fouillée. Une étude préliminaire permet d’avancer l’hypothèse d’un dépôt de résidus de crémation à l’intérieur d’un coffre, déposé dans une grande fosse. L’ensemble du dépôt, très riche en mobilier, a été prélevé, et l’étude exhaustive des restes humains, de la céramique, du verre, des clous ainsi que des macrorestes carpologiques et anthracologiques issus du tamisage, permettra de comprendre plus précisément les gestes du rituel funéraire, ainsi que d’en affiner la datation estimée au ier s. apr. J.-C. Cette structure funéraire se situe en marge de l’agglomération gallo-romaine d’Albinnum, dans un secteur où quelques sépultures mal datées et mal localisées ont été signalées, mais, en tout état de cause, loin des véritables ensembles funéraires mis au jour dans la Zac des Chaudannes et le quartier des Écoles. Elle se trouve vraisemblablement dans un secteur à vocation agricole, mais dont on ignore encore tout de la structuration parcellaire. Quant aux vestiges plus récents identifiés sur l’emprise du projet, ils se limitent à une fosse dans laquelle un bovin adulte a été enseveli au cours du xixe s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Landry, « Albens – Les Près Langard » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2018, consulté le 02 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/20392

Haut de page

Auteur

Christophe Landry

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christophe Landry

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search