Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire200872 – SartheAllonnes – La Forêterie : le sanc...

2008
72 – Sarthe

Allonnes – La Forêterie : le sanctuaire de Mars Mullo, les niveaux du ier apr. J.-C.

Fouille programmée (2008)
Responsable d’opération : Katherine Gruel

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : CNRS

Texte intégral

1La fouille du grand temple à podium et de ses ateliers de construction a partiellement masqué l’intérêt du site pour les niveaux antérieurs. Ceci tient d’une part à notre choix de fouiller en extensif ce site déjà durement touché par les fouilles anciennes et par les campagnes de récupération des matériaux qui ont débuté dès le ive s. apr. J.‑C. et d’autre part à l’arasement de ces niveaux. Cependant les couches du ier s., parfaitement scellées par l’épaisse couche de tuffeau de l’atelier (plus de 10 cm d’épaisseur par endroit), présentent l’intérêt d’être riches en mobilier associé à des monnaies et à de la sigillée. On peut donc attendre des études de matériel en cours d’intéressantes précisions sur la datation de certaines céramiques locales.

2Une vaste cour en petits galets est en cours de dégagement. Elle suit la pente originelle du terrain et est associée à un premier niveau de voie qui monte au sanctuaire depuis le nord. Cette voie devait rejoindre perpendiculairement celle mentionnée lors de la construction des immeubles en contrebas du site. Les bâtiments de la même période sont difficiles à reconstituer. Actuellement on a reconnu un seuil qui laisse supposer l’existence d’une structure entièrement détruite sous le grand temple à podium. À l’ouest, la cour est limitée par un long mur curviligne, orienté vers l’ouest (M2). Le mur M2 diffère du mur M1 du portique ouest du dernier état par son mode de construction, par la nature du matériau utilisé et par sa datation (fig. 1). Dégagé en partie jusqu’à la semelle de fondation sur sa face orientale, large de 0,5 m, le mur M2 est construit en opus vittatum avec un mortier blanc de médiocre qualité. Deux parements enserrent un blocage interne de petites pierres. Les moellons en calcaire blanc du parement ouest sont de taille grossière et ont des joints débordants soulignés au fer. Les moellons bien taillés en forme de « grains de maïs » du parement est semblent indiquer qu’il s’agit là de la face externe et visible du bâtiment. Le mur M2 est conservé sur un maximum de 6 assises plus une assise débordante en fondation. Le mur a été construit en suivant la pente du terrain ; sa longueur actuellement connue est de 56 m. Son extrémité sud a été détruite par la construction du mur M1. Il accuse une dénivellation de 0,74 m vers le nord. La fouille vers le nord s’est arrêtée sans que l’extrémité nord conservée de M2 ne soit atteinte en bordure de rue. Il est peu probable que l’on trouve d’autres éléments permettant de préciser la fonction de l’édifice 26 auquel appartient ce mur M2 mais il est révélateur d’une monumentalisation du site déjà très importante à l’époque de Tibère–Claude. Un deuxième édifice (édifice 23) plus à l’ouest a été entièrement dégagé cette année (fig. 2). On place actuellement sa construction vers 40-80 apr. J.‑C., sa destruction vers 120-160 apr. J.‑C. et sa récupération après la fermeture du sanctuaire. Arasé très bas, sous les niveaux de sol, ce bâtiment n’est connu que par son plan. Il est composé d’une galerie large de 3,30 m et longue de 34 m, limitée au nord et au sud par des pavillons de 8,8 m par 8 m pour celui du sud, l’autre, au nord est partiellement détruit. Sa découverte agrandit d’autant l’aire cultuelle limitée jusqu’à présent par le portique ouest du grand temple à podium.

Fig. 1 – Mur M2 et mur M1

Fig. 1 – Mur M2 et mur M1

Cliché : K. Gruel (CNRS-ENS).

Fig. 2 – Sondage 5 : édifice 23

Fig. 2 – Sondage 5 : édifice 23

Cliché : K. Gruel (CNRS-ENS).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Mur M2 et mur M1
Crédits Cliché : K. Gruel (CNRS-ENS).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/2066/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 438k
Titre Fig. 2 – Sondage 5 : édifice 23
Crédits Cliché : K. Gruel (CNRS-ENS).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/2066/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 589k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Katherine Gruel, « Allonnes – La Forêterie : le sanctuaire de Mars Mullo, les niveaux du ier apr. J.-C. » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 15 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/2066 ; DOI : https://doi.org/10.4000/adlfi.2066

Haut de page

Auteur

Katherine Gruel

CNRS-ENS

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Katherine Gruel

CNRS-ENS

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search