Navigation – Plan du site

AccueilRégionsPays de la Loire200844 – Loire-AtlantiqueAncenis – La Blordière

2008
44 – Loire-Atlantique

Ancenis – La Blordière

Opération préventive de diagnostic (2008)
Responsable d’opération : Yann Viau

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Cette opération de diagnostic a permis de mettre en évidence deux gisements se développant sur le projet de lotissement du Plantîs, au lieu-dit La Blordière. Ce futur aménagement, de dimension moyenne (inférieure à 4 ha), a fait l’objet d’une prescription du service régional de l’archéologie du fait de sa proximité avec la Zac de La Savinière. Cette dernière a fait l’objet d’un diagnostic en 2006 mettant en évidence de nombreux gisements s’échelonnant de l’âge du Bronze au début de l’Antiquité.

2Le diagnostic réalisé courant février 2008 a permis d’identifier deux sites, le premier se rattachant à la période gauloise, le second au haut Moyen Âge (fig. 1).

Fig. 1 – Zonage des deux occupations

Fig. 1 – Zonage des deux occupations

DAO : H. Hostein (Inrap).

3Le gisement protohistorique se développe sur la frange orientale du projet. Il se présente sous la forme d’un fossé d’enclos rectiligne orienté nord-sud. Il propose une interruption sur 4 m pour reprendre et se diriger vers le nord. Cette structure présente plusieurs états et semble matérialiser un espace clos se développant à l’est. Quelques structures excavées ont été détectées au sein de cet espace. L’ensemble semble se rattacher à une phase précoce de La Tène moyenne.

4Le second site se situe dans le tiers nord-ouest du futur aménagement et se développe sur quasiment 1 ha. Il se caractérise par la présence de nombreux vestiges en creux (trous de poteaux) laissant présager la présence de plusieurs bâtiments. L’ensemble paraît être ceint par plusieurs fossés avec probablement une, voire deux entrées. Un axe de communication, matérialisé par des ornières peu marquées, semble venir l’alimenter par l’est. L’ensemble serait à rattacher à une phase d’occupation du haut Moyen Âge.

5Quelques structures éparses complètent l’ensemble de ces découvertes.

6Ce diagnostic a confirmé la présence de nouvelles occupations anthropiques dans ce secteur, venant s’ajouter à celles précédemment découvertes sur la Zac de La Savinière. La présence d’un probable nouvel enclos de l’âge du Fer vient donc compléter l’occupation protohistorique d’Ancenis. Le gisement du haut Moyen Âge, quant à lui, présente deux intérêts majeurs. D’une part, ces vestiges sont les premiers découverts sur le territoire de la commune, au passé médiéval fortement marqué. D’autre part, ils semblent proposer un début d’organisation spatiale par le biais de fossés délimitant des espaces occupés par plusieurs bâtiments. Certes, l’état de conservation des vestiges et le mobilier peu abondant recueilli lors de cette opération ne permettent pas d’envisager la présence d’un site majeur. Cependant, ce site présente un intérêt dans le cadre de l’occupation du territoire ancenien aux abords de la Loire et du marais de Grée.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Zonage des deux occupations
Crédits DAO : H. Hostein (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/2142/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yann Viau, « Ancenis – La Blordière » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 26 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/2142

Haut de page

Auteur

Yann Viau

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Yann Viau

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search