Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse20172A – Corse-du-SudCasaglione – Tour de Capigliolu

2017
2A – Corse-du-Sud

Casaglione – Tour de Capigliolu

Opération préventive de diagnostic (2017)
Responsable d’opération : Astrid Huser

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017

Numéro d’opération :

081518

Chronologie :

époque moderne

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Seul un pan conservé atteste de la hauteur véritable de la tour de Capigliolu (fig. 1), petite tour génoise flanquée sur une étrave rocheuse en bordure de littoral entre le village de Tiuccia (Casaglione) et la plaine du Liamone.

Fig. 1 – Vue aérienne de la tour de Capigliolu donnant sur le golfe de la Liscia et en co-visibilité avec celle d’Ancone

Fig. 1 – Vue aérienne de la tour de Capigliolu donnant sur le golfe de la Liscia et en co-visibilité avec celle d’Ancone

Cliché : A. Gauthier.

2L’établissement de documents topographiques (photogrammétrie, hypsométrie) alliés à un diagnostic de bâti a permis de cibler un mode de construction, par des locaux, de facture simple et efficace. Son faible volume réunit néanmoins tous les éléments pour le temps de surveillance : réserve et citerne, cheminée, baie pour aérer et porte haute d’accès, distribution verticale intérieure et surveillance sur terrasse à partir d’un parapet crénelé avec bretèches et fenêtres de tir.

3Elle peut être décrite avec un glacis faiblement taluté, suivi d’un cordon de briques à sa jonction avec un fût à l’aplomb et une terrasse dont il ne reste rien si ce n’est un fragment de parapet crénelé recevant l’empreinte rythmée d’une fenêtre de tir encadrée par deux bretèches.

4À l’intérieur, le faible volume dégagé permet néanmoins de loger en rez-de-chaussée une citerne et une réserve. Mais c’est à l’étage que se concentrent les éléments de vie avec une porte d’accès, une cheminée, une baie et une niche associées à une nécessaire trémie traversant chaque niveau pour une distribution de la base au sommet.

5Les études complémentaires ouvrent un volet sur les éléments de la vie quotidienne, portant sur :

  • les récipients culinaires utilisés, locaux (céramique modelée) ou importés (productions provençale, italienne) selon une chronologie relevant de la 2e moitié du xviie s. ;
  • la nourriture provenant de l’élevage (porcs, moutons et chèvres) à travers des plats tels que les pieds-paquets ou le cochon de lait mais aussi de la mer (crabes, gibbules, patelles) ;
  • l’usage d’outils, notamment lithiques (lissoir) ;
  • la fréquentation complémentaire du rat et du chat.

6Se pose la question de la relation entre la tour de notre étude et celle de Liamone, tour carré sur piton rocheux, fichée sur le même éperon mais à l’arrière, avec une égale visibilité avec les tours d’Ancone et de Sagone, selon la mise en réseau de ces tours littorales depuis 1530 par les Génois.

7Il faudra étudier ces deux tours de façon conjointe pour saisir les modalités d’occupation de chacune sur ce promontoire bien marqué dans le paysage.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue aérienne de la tour de Capigliolu donnant sur le golfe de la Liscia et en co-visibilité avec celle d’Ancone
Crédits Cliché : A. Gauthier.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/22497/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 734k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Huser, « Casaglione – Tour de Capigliolu » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 23 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/22497

Haut de page

Auteur

Astrid Huser

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Astrid Huser

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search