Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse20172A – Corse-du-SudVico – Sant’Appianu de Sagone

2017
2A – Corse-du-Sud

Vico – Sant’Appianu de Sagone

Fouille programmée (2017)
Responsable d’opération : Daniel Istria

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017

Numéro d’opération :

081526

Nature de l'opération :

fouille programmée
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : CNRS

Texte intégral

1La dernière campagne de fouilles archéologiques s’est déroulée durant le mois d’octobre 2017. Après avoir étudié l’édifice de culte chrétien (2009-2015) et une grande partie de l’habitat (fouilles préventives réalisées par Arkémine SARL, 2016), l’objectif principal de cette campagne était d’identifier et de dater l’édifice sur lequel a été construite la première basilique paléochrétienne. Les travaux ont intéressé un secteur d’environ 100 m2 situé immédiatement au nord de l’édifice de culte et déjà partiellement exploré au début des années 1960. Ils ont montré la présence d’un grand bâtiment construit vers le début du ivs. sur le flanc nord de la colline. Il dominait ainsi d’une dizaine de mètres la lagune, potentiellement navigable, qui occupait durant l’époque antique une grande partie de la plaine littorale actuelle (travaux de M. Ghilardi). Trois espaces longés au nord par une galerie ont été étudiés. Les niveaux de destruction (jusqu’à 2,5 m d’épaisseur) ont été retirés mécaniquement à l’aide d’une mini-pelle avant une fouille manuelle des niveaux d’occupation. Les secteurs orientaux ont fait l’objet de sondages de superficie limitée portés jusqu’au substrat, alors que les parties centrales et occidentales ont été fouillées de manière extensive, sans démonter en totalité les sols bâtis en raison de leur intérêt patrimonial.

2L’espace situé à l’ouest est interprété comme un oecus. C’est probablement de ce salon que proviennent les nombreux fragments d’enduits peints polychromes et de marbre très fins et polis qui constituaient des panneaux de marqueterie (opus sectile), retrouvés dans un niveau de comblement. Cette pièce ouvrait par deux larges portes sur une cour intérieure à péristyle pourvue d’un bassin.

3Cet ensemble est transformé vers les années 410-430, au moment de la construction de la basilique paléochrétienne qui en détruit toute la partie méridionale. Il est alors presque entièrement occupé par une série de formae, des sépultures qui prennent la forme d’imposants tombeaux maçonnés fermés par de larges briques provenant d’un édifice thermal antérieur et soigneusement recouverts d’un épais mortier de chaux. Les larges portes entre les deux espaces (l’oecus et la cour à péristyle) sont conservées.

4Peut-être vers le vis., l’ensemble change à nouveau de destination. Le passage entre les deux espaces est alors partiellement fermé afin de créer deux nouvelles pièces, certainement couvertes. Un sol de mortier de chaux couvre alors l’ensemble des tombes et la pièce située à l’ouest reçoit un nouveau sol original d’argile cuite in situ et décoré d’une étonnante succession de petites volutes et de croix inscrites dans des cercles, formées par de petits galets multicolores.

5Au xiis., lors de la reconstruction de la cathédrale, cet ensemble est détruit et couvert par une importante couche de gravats dans laquelle sont aménagées de nouvelles sépultures, bien plus modestes cette fois-ci.

6La commune de Vico a engagé la mise en valeur du site dont elle est propriétaire. Le projet consiste d’abord à optimiser les mesures de préservation des vestiges, leur mise en accessibilité à tous les publics et la construction d’un centre d’interprétation ainsi que d’un théâtre de verdure.

Fig. 1 – Vue aérienne du site de Sagone en cours de fouille

Fig. 1 – Vue aérienne du site de Sagone en cours de fouille

Cliché : D. Istria (CNRS).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue aérienne du site de Sagone en cours de fouille
Crédits Cliché : D. Istria (CNRS).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/22584/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 709k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Daniel Istria, « Vico – Sant’Appianu de Sagone » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 20 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/22584

Haut de page

Auteur

Daniel Istria

CNRS

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Daniel Istria

CNRS

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search