Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse20172B – Haute-CorsePenta-di-Casinca – Folelli, Musuleu

2017
2B – Haute-Corse

Penta-di-Casinca – Folelli, Musuleu

Opération préventive de diagnostic (2017)
Responsable d’opération : Kewin Peche-Quilichini
Notice rédigée avec Pascal Tramoni, Jean-Jacques Grizeaud et Isàbel Figueiral

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017

Numéro d’opération :

081496

Sujets :

fosse, céramique

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Ce diagnostic archéologique a été réalisé en préalable de la construction d’un ensemble immobilier incluant des immeubles d’habitation et des commerces, destiné à recentrer le noyau d’activités du hameau de Folelli. Ce secteur correspond au sud de la plaine littorale de Casinca, à 2 400 m à l’ouest du littoral tyrrhénien et à 550 m au nord du Fium’Altu. La prescription est justifiée par la présence de vestiges antiques signalés sur les parcelles concernées mais également plus au nord, où est situé l’établissement d’époque impériale de Musuleu, qui a déjà fait l’objet de plusieurs opérations archéologiques depuis les années 1970. La topographie de l’emprise (prescrite : 13 653 m2 ; accessible : 9 907 m2) est homogène, accusant une très légère pente vers l’est (altitude moyenne ; 32 m NGF). Huit tranchées ont été réalisées, pour une surface totale explorée de 753 m2, soit 7,6 % de la surface accessible. Ces sondages ont permis d’observer près d’une cinquantaine de structures en creux, de formes variées (essentiellement des fosses et des tranchées, mais aussi un possible fossé parcellaire), attribuées à l’époque antique sur la base des rares mobiliers individualisés. Ces creusements peuvent dans leur intégralité être interprétés comme des aménagements agraires correspondant à des réseaux de plantation. Aucune datation plus précise, même relative, ne peut cependant leur être associée. La tranchée 8, au sud de l’emprise, n’a livré aucun vestige de ce type et permet donc de saisir l’extension de la zone agricole sur ce flanc plus éloigné du cœur du site. D’autres structures en creux, répondant à deux organisations différentes (différées ? organisées sur le parcellaire ?), d’époque récente, ont également été observées. Des chenalisations correspondant peut-être à des sillons incisés lors de phases de crues coupent - ou sont coupés - par les creusements antiques et modernes, montrant que le secteur draine les écoulements depuis un temps assez long. Enfin, au centre de l’emprise, une fosse (fig. 1) a livré les restes de deux vases de céramique non tournée écrasés en place, probablement une urne cinéraire et son couvercle (fig. 2), dont le contenant (charbon de bruyère) a été daté du Bronze ancien, ce qui présente un caractère assez exceptionnel. Aucun bâti n’a été détecté durant l’opération, à l’exception possible de la structure US 110, au nord de l’emprise, qui pourrait avoir constitué la base d’un mur à solin de galets et élévation de briques crues.

Fig. 1 – Plan et coupe de la fosse FS501 datée du Bronze ancien

Fig. 1 – Plan et coupe de la fosse FS501 datée du Bronze ancien

DAO : K. Peche-Quilichini (Inrap).

Fig. 2 – Jatte-couvercle (1) et urne (2) de la sépulture du Bronze ancien de Musuleu

Fig. 2 – Jatte-couvercle (1) et urne (2) de la sépulture du Bronze ancien de Musuleu

DAO : K. Peche-Quilichini (Inrap).

2Ce diagnostic – positif – renseigne donc sur la géographie et l’environnement immédiat, dédié aux activités agricoles, du site antique de Musuleu, sans toutefois permettre de mieux en comprendre l’évolution chronologique. L’individualisation d’une sépulture protohistorique à incinération secondaire constitue en outre une nouveauté, vu que cette pratique n’avait été jusqu’ici que supposée pour l’âge du Bronze insulaire. Ces vestiges apportent un nouvel exemple d’occupation de la plaine orientale de l’île au Bronze ancien et moyen.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan et coupe de la fosse FS501 datée du Bronze ancien
Crédits DAO : K. Peche-Quilichini (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/22700/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 580k
Titre Fig. 2 – Jatte-couvercle (1) et urne (2) de la sépulture du Bronze ancien de Musuleu
Crédits DAO : K. Peche-Quilichini (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/22700/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 184k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Kewin Peche-Quilichini, Pascal Tramoni, Jean-Jacques Grizeaud et Isàbel Figueiral, « Penta-di-Casinca – Folelli, Musuleu » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 21 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/22700

Haut de page

Auteurs

Kewin Peche-Quilichini

Inrap

Articles du même auteur

Pascal Tramoni

Inrap

Articles du même auteur

Jean-Jacques Grizeaud

Inrap

Articles du même auteur

Isàbel Figueiral

Inrap

Articles du même auteur

  • Aléria – Lamajone [Texte intégral]
    Opération de sauvegarde par l’étude (2019)
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Corse
Haut de page

Responsable d’opération

Kewin Peche-Quilichini

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search