Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse20162B – Haute-CorseCalvi – Citadelle

2016
2B – Haute-Corse

Calvi – Citadelle

Opération préventive de diagnostic (2016)
Responsable d’opération : Benjamin Michaudel

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016

Numéro d’opération :

081421

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1La citadelle de Calvi constitue un exemplaire remarquablement bien conservé de la fortification bastionnée dite pré-Vauban qui fait florès en Corse sous l’égide des Génois entre l’extrême fin du xve s. et le dernier tiers du xvie s. (fig. 1). Contrôlée dès la fin du xiie s. par les Génois, la ville de Calvi est dotée à cette époque de fortifications, non conservées aujourd’hui, localisées au sommet de l’éminence rocheuse occupée actuellement par la citadelle. Dans le dernier quart du xve s., sous la houlette de la puissante institution bancaire de l’Office de Saint-Georges et face à la menace des pillages menés sur les côtes corses par les Barbaresques, un programme de fortification ambitieux est mis en œuvre : il est destiné à la fois à détruire les anciennes fortifications médiévales devenues obsolètes et à adapter la défense de la ville aux progrès de l’artillerie à poudre.

Fig. 1 – Vue générale de la citadelle de Calvi depuis le sud-ouest

Fig. 1 – Vue générale de la citadelle de Calvi depuis le sud-ouest

Cliché : B. Michaudel (Inrap).

2Les travaux conduisent à l’élévation d’une nouvelle enceinte urbaine, constituée d’un appareil assisé de granit aux joints larges calés de briques, dotée de tours et de courtines talutées et contrôlée à l’angle sud-ouest par un ouvrage quadrangulaire renforcé de deux tours circulaires utilisé comme résidence fortifiée par le gouverneur de Calvi. Parallèlement, une puissante tour circulaire, l’actuelle « tour du Sel », destinée au stockage des denrées acheminées par bateau, est bâtie le long de la côte au sud de l’enceinte urbaine, reliée à cette dernière par une caponnière (fig. 2).

Fig. 2 – Vue générale de la tour du Sel depuis l’est

Fig. 2 – Vue générale de la tour du Sel depuis l’est

Cliché : B. Michaudel (Inrap).

3Une nouvelle importante campagne de fortification est menée durant la seconde moitié du xvie s., donnant à la citadelle de Calvi sa physionomie actuelle et déployant tous les caractères de la fortification bastionnée. L’enceinte de la fin du xve s. est alors reléguée derrière une nouvelle enceinte élevée sur les flancs de l’éminence rocheuse : elle est composée de hautes courtines talutées et crénelées, comblées à leur revers jusqu’au niveau des parapets afin de ménager des plateformes de tir pour les canons et est jalonnée de puissants saillants et de bastions, ouvrages défensifs de plan pentagonal bâtis en avancé et permettant une couverture de tir flanquante des courtines adjacentes et des fossés ainsi qu’un feu croisé. Enfin, cette nouvelle enceinte est dotée d’échauguettes (loges pour les sentinelles bâties en encorbellement sur les angles des bastions) et de casemates (chambres ou galeries voûtées utilisées pour la circulation, le tir et/ou le stockage).

4Aux mains des Français à partir des années 1750, la citadelle de Calvi fait l’objet, entre la fin du xviiie s. et la fin du xixe s., de plusieurs programmes de fortification destinés à la fois à effacer les traces des destructions causées par le siège maritime de Calvi par les troupes anglaises en 1794, et à adapter les remparts à l’utilisation de canons de plus en plus puissants : ces travaux aboutissent essentiellement à la surélévation des couronnements des bastions et des courtines du xvie s. par bouchage des anciens crénelages et à la mise en place de banquettes, de traverses et de plateformes pour l’utilisation de pièces d’artillerie en batterie.

5Le diagnostic archéologique, dont l’exécution fut confiée à l’Inrap a été réalisé en deux phases entre la fin du mois d’avril et le début du mois de juin 2016, sous la forme respectivement d’une étude architecturale des remparts de la citadelle et de la tour du Sel et de onze sondages archéologiques ouverts le long des parements intérieurs et extérieurs des remparts, au niveau de la porte principale et dans la tour du Sel.

6L’étude du bâti, accompagnée de relevés orthophotographiques des segments les plus caractéristiques des remparts et associée à l’étude des sources écrites et iconographiques a permis d’établir un phasage chronologique relatif de l’ensemble des courtines et bastions de la citadelle et d’identifier avec précision les campagnes et phases de construction de l’ensemble architectural. Elle a également permis de tracer l’évolution des techniques de construction et de fortification entre le xve et le xixe s.

7L’ouverture des onze sondages archéologiques a notamment permis de mettre au jour les niveaux de circulation du xvie s. au revers des remparts de la citadelle, d’affiner la chronologie de l’élévation des tambours de la porte principale et de révéler la présence du plancher d’origine de la fin du xve s. dans la tour du Sel.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue générale de la citadelle de Calvi depuis le sud-ouest
Crédits Cliché : B. Michaudel (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/22806/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Titre Fig. 2 – Vue générale de la tour du Sel depuis l’est
Crédits Cliché : B. Michaudel (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/22806/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,8M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Benjamin Michaudel, « Calvi – Citadelle » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 27 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/22806

Haut de page

Auteur

Benjamin Michaudel

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Benjamin Michaudel

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search