Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse19932A – Corse-du-SudCommune d’Alata et de Villanova

1993
2A – Corse-du-Sud

Commune d’Alata et de Villanova

Prospection inventaire (1993)
Responsable d’opération : Jean-André Cancellieri

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université de Corse

Texte intégral

1La prospection thématique sur le territoire communal d’Alata et sur celui de Villanova a eu pour point de départ le désir de vérifier l’exactitude des données d’une carte génoise de 1730 et de les localiser précisément sur le terrain.

2Par sa précision, en fait, ce cadastre, nous est apparu comme une véritable source archéologique. Motivé par le projet d’installer dans cette zone les grecs chassés de Paomia, fin 1729, début 1730, le cartographe génois a enregistré sur le plan tous les éléments comportant une incidence sur la valeur de ces terrains. Parmi ces éléments, figurait la présence de ruines nombreuses et importantes. Ces ruines, qui sont portées sur la carte, ont guidé notre enquête. Elles correspondent à l’occupation de l’espace pré-moderne entre le secteur du col de Pruno et le golfe de Lava. Nous savons en effet avec précision que tous ces habitats et ces chapelles d’origine médiévale ont été détruits ou abandonnés dans les années 1550-1570.

3Ont été reconnus et décrits in situ des vestiges ou des emplacements de chapelles médiévales. Par exemple, Santi Sari (Alata), sur le territoire de l’ancien village de Pozzo-di-Borgo, s’élevait sur un mamelon faiblement marqué. Elle est totalement arasée. Cependant l’aire semi-circulaire de l’abside se laisse toujours remarquer. Autre exemple : Santo Felle (Santu Felli) (Villanova) où les murs d’une maison d’un hameau de Villanova ont été remontés sur ceux de la nef et crépis, masquant un appareil de type roman qui suggère une construction du xiie s. ou du xiiie s.

4Des traces, plus ou moins importantes, d’habitats ruraux, de type groupé ou semi-dispersé ont pu être reconnues comme à Monticchi (Alata), habitat défensif, ou le site villageois de Pozzo-di-Borgo ou encore l’habitat de Casesoprane sur la même commune.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-André Cancellieri, « Commune d’Alata et de Villanova » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 24 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/23069

Haut de page

Auteur

Jean-André Cancellieri

Université de Corse

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Jean-André Cancellieri

Université de Corse

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search