Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse19932A – Corse-du-SudCargèse – U Scumunicatu

1993
2A – Corse-du-Sud

Cargèse – U Scumunicatu

Découverte fortuite (1993)
Responsables d'opération : Joseph Cesari et Franck Leandri

Entrées d’index

Année de l'opération :

1993

Nature de l'opération :

découverte fortuite
Haut de page

Texte intégral

1Une nouvelle statue-menhir a été exhumée à la suite de travaux ruraux sur la commune de Cargèse en novembre 1993, ce qui porte à 84 le nombre de statues recensées dans l’île. D’après les toponymes du lieu de découverte – « U Scumunicatu » (L’excommunié) dans la plaine « di Malura » (plaine du malheur) et plus loin « Stantare » (menhirs) –, ce monument a certainement été détruit à une époque historique qui reste à préciser, lors de la lutte contre les cultes païens. L’environnement géographique est particulièrement favorable à l’activité agro-pastorale puisque la statue semble avoir été érigée sur un bas de pente, au confluent de deux rivières et à proximité d’un ancien chemin permettant d’accéder à la montagne et au plateau du Niolo, site traditionnel de transhumance.

2Cette région a été peu prospectée et, mis à part des statues-menhirs (fig. 1), les seuls sites connus se trouvent à une distance minimum de 10 km. Au sud, on peut citer le Monte Lazzo (fouillé par M.-C. Weiss), occupé depuis le Néolithique récent jusqu’à l’âge du Fer et le dolmen de Tremeca (fouillé par R. Grosjean). On peut souligner aussi la présence de monuments mégalithiques funéraires à Appieto (site de Ciutulaghju fouillé par F. de Lanfranchi) et de sites d’habitats dont le plus grand semble celui, fortifié, de la Fecciaghjola. À l’est, le site de Castaldu (repéré par M.-C. Weiss) parait connaître une occupation dès le Néolithique récent. Plus au nord, sur la commune de Piana, nos prospections ont permis de reconnaître un site fortifié encore bien conservé.

Fig. 1 – Carte de situation des statues-menhirs de la région de Sagone

Fig. 1 – Carte de situation des statues-menhirs de la région de Sagone

DAO : F. Leandri (Afan).

3U « Scumunicatu » appartient à un groupe microrégional de monuments bien caractérisés qui se compose de la statue-menhir d’Appriciani et des deux statues-menhirs de Sant’Appiano, ainsi que des exemplaires de Renicciu (Coggia) et de Renno. Le contexte archéologique proche reste toutefois à préciser.

4Comme la plupart des statues-menhirs corses celle d’U Scumunicatu a été façonnée dans un granite à grains moyens (fig. 2). Elle est fragmentée en 3 morceaux. Sa longueur totale est de 267 cm, sa largeur moyenne de 35 cm et son épaisseur de 30 cm. L’allure générale présente un anthropomorphisme bien marqué qui rappelle fortement celle d’Appriciani. La tête bien dégagée est sculptée en ronde bosse la poitrine et le dos en bas-relief. La base destinée à être enfouie présente un piquetage moins soigné. Le visage est figuré en relief et le nez dégagé en champ levé. Les yeux, dont un a été oblitéré par la charrue, étaient indiqués par deux petites cupules de 1,5 cm de diamètre. La bouche est large et ouverte, le menton est sculpté en pointe. Ce dernier motif étant interprété comme une barbe par certains auteurs. Comme la plupart des statues de ce groupe, les oreilles, brisées, étaient proéminentes. Leur diamètre est comparable à celui de la statue de Sagone 1. Les épaules sont étroites mais bien marquées. Le motif pectoral en bas-relief, avec les seins en creux, rappelle sensiblement celui de la statue-menhir de Nativu découverte en 1964 dans le Nebbio. Dans le dos, la nuque est bombée et arrondie, on note le schéma classique de la colonne vertébrale en creux et des omoplates en relief.

Fig. 2 – Relevé de la statue-menhir

Fig. 2 – Relevé de la statue-menhir

Dessins : F. Leandri (Afan).

  • 1 Franck Leandri.

5L’étude plus complète de la statue d’U Scumunicatu est en cours ; elle s’inscrit dans le cadre du programme de recherche collectif sur le mégalithisme de la Corse et d’une thèse de doctorat que l’un d’entre nous1 mène actuellement. Des prospections seront entreprises dans le courant de l’année 1995 afin de préciser le contexte géographique et archéologique.

Haut de page

Notes

1 Franck Leandri.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Carte de situation des statues-menhirs de la région de Sagone
Crédits DAO : F. Leandri (Afan).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/23075/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 902k
Titre Fig. 2 – Relevé de la statue-menhir
Crédits Dessins : F. Leandri (Afan).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/23075/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 822k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Joseph Cesari, Franck Leandri, « Cargèse – U Scumunicatu » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 21 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/23075

Haut de page

Auteurs

Joseph Cesari

Drac Corse (service régional de l’archéologie)

Articles du même auteur

Franck Leandri

Afan

Articles du même auteur

Haut de page

Responsables d'opération

Joseph Cesari

Drac Corse (service régional de l’archéologie)

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Franck Leandri

Afan

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search