Navigation – Plan du site

AccueilRégionsCorse19932B – Haute-CorseAléria – Mare Stagno

1993
2B – Haute-Corse

Aléria – Mare Stagno

Découverte fortuite (1993)
Responsable d’opération : Alalia

Texte intégral

1L’association Alalia signale la découverte ancienne d’une cinquantaine de fragments de dolia (environ 200 kg) au sud de la tour génoise. Après la répartition des fragments qui appartiennent au moins à 3 dolia, deux se sont avérés porter une estampille sur la lèvre.

2La première est inscrite dans un cartouche de 11,5 cm de long et sur deux lignes de 2,5 cm de haut. De part et d’autre du cartouche, un cachet de 2,5 cm x 2,7 cm fait apparaître un croissant surmonté d’une étoile.

3Le texte est :


4A. Ambrosi signale en 1923 dans le bulletin de la société des sciences historiques et naturelles de la Corse que sur 16 marques de potiers qu’il a relevé à Aléria, neuf (peut-être dix) appartiennent à un Sextus. Augustus pourrait permettre peut-être d’attribuer ce potier à une officine impériale. Le cachet est probablement un symbole comme ceux qu’utilisaient les commerçants romains.

5La deuxième estampille correspond à une inscription dans un cartouche de 3 cm x 5 cm. À l’intérieur du cartouche, un petit cadre de 2 cm x 4 cm entoure les lettres CCO.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alalia, « Aléria – Mare Stagno » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 20 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/23094

Haut de page

Responsable d’opération

Alalia

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search